Inverse les effets du soleil

Article publié le
Obtenir grâce au soleil une bouteille d’eau bien fraîche, ou au contraire de l’eau bouillante, c’est possible !
Inverse les effets du soleil 4

A. Moreau |

Cette activité est issue du livre Les aventuriers du jardin bio explorent les sciences de Frédéric Lisak et Agathe Moreau, en coédition avec Plume de carotte. 

Bouteille à fraîcheur

Prends une bouteille en verre et recouvre-la entièrement d’une vieille chaussette de laine.

Remplis la bouteille d’eau, humidifie bien sa « chaussette-emballage », et place le tout au soleil, en plein vent. En moins d’une heure, l’eau va devenir glacée… et la chaussette presque sèche.

Inverse les effets du soleil 1

A. Moreau |

C’est physique ! 

Pour s’évaporer, l’humidité de la chaussette a capté l’énergie du soleil et elle a aussi “volé” au passage le peu de chaleur contenue dans l’eau de la bouteille.

Bouteille thermos

Procure-toi une vieille gourde de camping métallique et peins-la en noir.

Remplis-la d’eau et place-la dans une caisse en polystyrène (à trouver chez le poissonnier…), recouverte d’une vitre.

Installe ta caisse à 45° face au soleil (à replacer tous les 1/4 heure, rappelle-toi…).

Très vite, tu vas avoir de l’eau très chaude ! Attention, ça brûle, mais c’est idéal pour les tisanes aux plantes aromatiques du jardin…

A. Moreau |

Mini-frigo

Utilise la même caisse en polystyrène, recouverte d’une vitre.

Place dans ton “réfrigérateur” un morceau de beurre, par exemple.

Installe ton bricolage au jardin une nuit d’été bien dégagée, orientée à 45° face au nord.

Au matin, le beurre sera dur comme du bois !

A. Moreau |

C’est météorologique ! 

Même si la nuit a été douce, il y a eu une fraîcheur relative par rapport à la journée.

La vitre et la caisse de polystyrène ont permis de stocker et d’accumuler cette fraîcheur de la nuit, au point d’avoir des températures proches du zéro…

 

Frédéric Lisak et Agathe Moreau

Pavé essembio 594*164
À découvrir

D’autres articles sur