Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

ZERO DECHET AU JARDIN : GODETS, ETIQUETTES ETC.

Pour repiquer

Récupérez les godets dans les poubelles après les fêtes des plantes. La même chose auprès des horticulteurs, pépiniéristes qui ne s’embêtent pas à les nettoyer pour une nouvelle saison.

Idem avec les plaques de multiplication un peu usagées auprès des maraîchers. À découper pour conserver les meilleurs morceaux !

Gardez les pots de yaourts. Il suffit de percer trois trous au fond pour assurer un bon écoulement de l’eau.

Il est possible de semer et de repiquer dans des boîtes à œufs en carton. Les alvéoles une fois séparées seront mises directement en terre comme pour les godets de tourbe du commerce.

Les tubes en carton des rouleaux de papier ménager ou de papier toilette découpés en tronçons accueillent les graines de concombre, courges, courgettes.

 

Pour semer, repiquer, ranger les godets, transporter…

Gardez tout ce qui ressemble à une caissette : cagettes à fruits, petits cageots plats, clayettes à fromages de chèvre…

 

Fabriquez des godets en papier pour semis

Pour éviter les godets préformés en tourbe blonde, destructeurs de tourbières et trop desséchants pour les plants, vous pouvez facilement fabriquer vous-même des godets en papier journal. Il suffit d’utiliser une bouteille (type vin de bordeaux) comme moule :

  • On coupe des bandes de journal imprimé en noir ou avec des encres végétales d’un demi-journal. Chaque bande, pliée en deux, est enroulée autour de la bouteille.
  • On forme le fond du pot en repliant le papier sur le bas de la bouteille.
  • Rangés en caissettes, ces godets résistent jusqu’au stade de la plantation et se dégradent rapidement dans le sol. Pour semer des plantes à croissance rapide comme les cucurbitacées, le maïs.

 

Fabriquez vos étiquettes

Les belles étiquettes de jardin sont chères, et écologiquement ce n’est pas très responsable d’en acheter toute une batterie en plastique juste pour marquer les variétés. Optez pour le recyclage ! Pour confectionner rapidement une série d’étiquettes noires de grande longévité, découpez des conteneurs dans le sens vertical après avoir enlevé le rebord :

  • Formez des bandes d’un à deux centimètres de large et de dix à quinze centimètres de long.
  • Coupées en biseau, elles serviront à marquer chaque semis. On peut écrire dessus avec des marqueurs indélébiles spéciaux tous supports, blancs à pointe fine.

 

Confectionnez des caisses de semis !

Les caissettes du commerce sont chères et ne durent guère. Faites-les vous-même à l’aide d’un petit cageot, d’une caissette plastique ou d’une barquette à godets (barquette d’horticulteur où il range les plants en godets) :

  • Découpez un sac de terreau en vous servant du cageot comme gabarit et en débordant largement sur les côtés ; placez ce plastique à l’intérieur en le plaquant au fond. Découpez approximativement l’excédent des côtés, marquez les angles, repliez les bords supérieurs et agrafez-les contre le bord du cageot.
  • Percez quelques trous au fond. Cette caissette servira à faire tout type de semis, du repiquage ou des semis en mottes. Les modèles rectangulaires de 15 cm de large peuvent être rangés sur un radiateur.

 

Pour aller plus loin : Je réussis mes plants du premier coup !, Brigitte Lapouge-Déjean et Serge Lapouge, éd. Terre vivante, 14 €, en vente chez votre libraire ou ici https://boutique.terrevivante.org/librairie/458-livres.htm

 

-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

Je réussis mes plants du premier coup !

Livre Je réussis mes plants du premier coup !
Pour un potager autonome et productif

Les conseils pour réussir son potager et faire des économies.

(21 x 21 cm); 14,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante