Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Ravageurs : les connaître, les repousser

© Christian Galinet
legende © Christian Galinet
La vie serait tranquille sans ces campagnols qui rongent vos tubercules sans même que vous vous en aperceviez, ou sans ces limaces qui se régalent traîtreusement de vos salades. Profitez du savoir acquis par les collaborateurs des 4 Saisons, qui jardinent en bio depuis trente ans, pour apprendre comment lutter sans produits chimiques.
Partager cet article :
|

Rechercher un ravageur

Tous les articles de cette rubrique

Lutter contre les ravageurs

Malgré toutes vos mesures préventives, les ravageurs sont là… Evitez les pesticides chimiques, qui contamineront vos aliments, et optez pour des méthodes 100 % bio. Elles existent !

Principaux ravageurs : remèdes bio

Pour les principaux ravageurs qui risquent de s’attaquer à vos récoltes, voici quelques conseils de Jean-Paul Thorez, jardinier bio émérite et auteur de Pucerons, mildiou, limaces… prévenir, identifier, soigner bio, aux éditions Terre vivante.

Les altises, poinçonneurs des crucifères

Eté sec, chaleur… ces conditions plaisent à ces redoutables petits coléoptères, qui causent de gros dégâts aux choux et semis d'automne.

Gare aux campagnols

Vos légumes, mais aussi vos arbres fruitiers sont attaqués par les racines ? Et vous avec trouvé quelques monticules de terre ça et là dans le potager et le verger… Un campagnol s’est invité dans votre jardin !

Le carpocapse de la pomme et de la poire

Papillon discret, le carpocapse est pourtant l’ennemi des producteurs et amateurs de pommes et poires. Ses vers creusent des galeries dans les fruits et dévorent jusqu’aux pépins.

Le doryphore

Après des années de discrétion, le doryphore recommence à faire parler de lui, notamment au nord de la Loire. Cet insecte, originaire du Mexique, fait toujours des dégâts redoutables pendant l'été.

Le hanneton

Blanches et dodues, les larves de hanneton, néfastes pour les cultures, sont parfois confondues avec celles de la cétoine dorée, inoffensives.

La limace

Rien de plus rageant que de voir ses jeunes plants de salades dévastés par les limaces. Barrages de cendre, piègages avec appâts, nématodes, n’hésitez pas à combiner plusieurs méthodes pour les repousser.

La louvette

Vos salades affichent une triste mine ? Leurs racines sont peut-être grignotées par une chenille de couleur blanchâtre, à la tête brun rouge. Hyperactive, elle passe très facilement de plant en plant. À surveiller !

La mouche du chou

Des astuces et conseils de jardiniers expérimentés pour éviter que les racines de vos choux soient dévorées par les larves de cette minuscule mouche.

La mouche mineuse du poireau

Apparue il y a une dizaine d'années en France, cette mouche étend peu à peu son territoire depuis le Nord-Est. Apprenez à reconnaître les symptômes et à protéger vos chers poireaux.

Le psylle du poirier

Taches noires sur les fruits, chute de feuilles dès le mois d’août ? Votre poirier est peut-être attaqué par le psylle, qui l’affaiblit considérablement.

Le puceron cendré du pommier

Dès le mois d’avril, les feuilles de votre pommier commencent à se gaufrer et s’enrouler, puis à jaunir, les fruits se déforment… L’un des plus terribles pucerons, celui du pommier, l’a infesté. Ne vous laissez pas prendre de vitesse !

Le puceron vert du pêcher

C’est le puceron le plus dangereux pour le pêcher, notamment parce qu’il véhicule de nombreux virus. Pensez aux coccinelles et autres syrphes, pour une régulation naturelle.

La punaise verte

Ravageur du riz, la punaise verte est de plus en plus présente dans nos jardins, où ses piqûres touchent aubergines, poivrons et tomates.

Rongeurs sans gêne : souris, loirs, lérots

Pour limiter l’intrusion dans vos réserves de ces hôtes gourmands et indésirables, colmatez le plus possible les interstices et protégez vos aliments dans des bocaux.

Le ver des framboises

Détournez ce coléoptère des douces framboises en troublant son odorat avec l’infusion de tanaisie ou le purin d’ail… Vous éviterez ainsi les fruits déformés et desséchés, voire pourris !

Les vers gris, noctuelles terricoles

Voraces, ces chenilles blanches et dodues sont actives sur et dans le sol. Elles ont de nombreux ennemis, mais il vous faudra aussi les traquer, couteau à la main.

L'aleurode

Ces mouches blanches aiment la chaleur, celle des serres où elles s’attaquent aux tomates, et aussi la douceur de l’automne qui les amène à se développer sur les choux.

L’anthonome du pommier

Glissées dans les bourgeons floraux des pommiers, les larves de l’anthonome les dévorent. Si la floraison n’est pas importante, les dégâts sont lourds.

Les tenthrèdes : fausses chenilles mais vraies pestes

Voraces, grégaires, hyper fécondes, les tenthrèdes sont un vrai fléau pour vos jardins. Et comme elles font tout pour ressembler à des chenilles, vous risquez de vous tromper quand il s’agira de les combattre.

Les tétranyques, acariens jaunes

Les tétranyques tisserands peuvent pulluler sur de très nombreux végétaux mais d’autres acariens régulent leur population. A condition d’éviter l’usage d’insecticides.
-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

Pucerons, mildiou, limaces...

Livre Pucerons, mildiou, limaces...
prévenir, identifier, soigner bio
Jean-Paul Thorez

Indispensable pour lutter efficacement contre ravageurs et maladies

350 pages; (15 x 21 cm); 27,40 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante