Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Quel paillage pour les fraisiers ? Un essai à Terre vivante

© Antoine Bosse-Platière
legende © Antoine Bosse-Platière
Broyat de bois, terreau, paille, chanvre, film plastique, quel est le meilleur paillage pour les fraisiers ? Réponse avec un essai sur trois ans conduit au Centre Terre vivante, en Isère.
Partager cet article :
|

Afin de comparer les intérêts respectifs de différents paillages sur la culture des fraisiers, des essais ont été conduits durant trois ans dans les jardins du centre Terre vivante. Six placettes d'essai de 1 m² y ont été consacrées afin de comparer un sol nu (témoin) et cinq paillages différents : film plastique (récupéré : sacs de terreau), paille, paillette de chanvre, broyat de bois de résineux (voir encadré) et vieux terreau de rempotage. Deux variétés (‘Gariguette' et ‘Mara des bois') ont été plantées sur chaque placette à l'automne 2007 et elles ont toutes reçu le même apport de compost chaque automne. Les mesures réalisées de 2008 à 2010 ont porté sur trois critères : poids de fraises, enherbement et nombre de stolons.

© Dominique Klecka© Dominique Klecka

La paille déçoit

Les résultats cumulés sur les trois ans (schéma 1) confirment que la mise en place d'un paillage favorise la production de fraises. Le broyat de bois et le terreau donnent les meilleurs résultats. La paille déçoit et l'irrégularité des résultats du plastique semble liée à la difficulté d'apporter du compost sous une bâche permanente dans une culture bien installée.
Les récoltes de la première année ont été très faibles, avec peu de différences selon les lots. La plantation tardive pour notre climat de moyenne montagne (octobre) n'a sans doute pas permis un bon enracinement avant l'hiver. Cette année est donc à considérer comme l'année d'enracinement des fraisiers. A cela s'ajoute un impondérable souvent rencontré dans les parcs ouverts au public : le "visiteur picoreur"...
De plus il n'y a pas eu de récolte d'automne pour la ‘Mara des bois' (remontante) du fait du manque d'eau chronique à Terre vivante au cœur de l'été. D'où le faible poids des récoltes en 2009 et 2010.

Contre l'herbe, le plastique…

Le plastique reste le meilleur paillage pour limiter l’enherbement, suivi de près par le broyat de bois. Les autres se valent (schéma 2). Les parcelles ont été soigneusement déherbées au cours des trois saisons, en notant à chaque fois le poids des végétaux retirés. La différence est très nette entre la parcelle témoin (sol nu) et les autres parcelles avec paillage, notamment pour les deuxième et troisième années avec une quantité d’herbe 3 à 10 fois supérieure sur le témoin.

Production de stolons

2008 et 2009 montrent une très nette différence entre la parcelle témoin (sol nu) et les parcelles paillées. La différence est plus marquée en 2009, une fois les fraisiers bien installés. La production de stolons sur les parcelles paillées peut être jusqu’à 4 ou 5 fois supérieure à celle du sol nu (schéma 3). Cette fois, les résultats ne sont exploitables que les deux premières années. En 2010, c’est un visiteur d’un autre type qui a perturbé l’essai : un jeune chevreuil qui a dévoré les plants et leurs stolons. Heureusement, l’essentiel de la récolte était terminé !

La fraise préfère le broyat

Sans prendre en compte l’amélioration du sol (structure et activité biologique) – plus complexe à mettre en évidence –, les résultats obtenus avec cet essai confirment l’efficacité du paillage pour la culture des fraises. Le broyat de bois a obtenu ici les meilleurs résultats pour les trois critères. L’utilisation de vieux terreau de rempotage comme paillage semble également une piste intéressante à creuser. Le fraisier étant à l’origine une plante de sous-bois, ces résultats ne sont pas étonnants. Ils confirment les conseils donnés par notre collaborateur Denis Pépin dans un article sur les fraisiers paru dans les 4 Saisons du jardin bio (n° 184) : déçu par la paille, il privilégie désormais le broyat de branches ou les feuilles mortes.

Il y a broyat et broyat

Plutôt qu’un broyat grossier d’écorces de pin (bon pour les allées), utilisez du BRF (bois frais de rameaux de feuillus) ou, comme pour cet essai, du broyat d’écorce et de bois vivant (liber) de pin sylvestre. Il est fourni par une scierie qui ne garde que le bois de cœur. En plus de l’effet paillage, ce type de broyat enrichit le sol.

Pascal Aspe, chef jardinier de Terre vivante et Antoine Bosse-Platière, responsable des expérimentations

 

Les 4 Saisons du jardin bio, édité par Terre vivante, est le magazine leader en jardinage bio depuis plus de trente ans. Il s'appuie sur l'expertise de journalistes et de praticiens du jardinage, de l'alimentation et de l'habitat écologique, et sur des échanges constants avec ses lecteurs. Ceux-ci participent notamment à des essais et expérimentations, menés en parallèle au Centre Terre vivante.

En savoir plus - livres de Terre Vivante

Livre Je paille mes cultures Je paille mes cultures
Blaise Leclerc
Jean-Jacques Raynal

Quand pailler rime avec économiser... Les bâches ou toiles ne sont pas les uniques moyens de paillage, il existe de nombreux types de paillis naturels qu'il faut savoir choisir et utiliser !
Livre Une bonne terre pour un beau jardin Une bonne terre pour un beau jardin
Rémy Bacher
Blaise Leclerc

Indispensable pour démarrer son jardin sur de bonnes bases ...
Feuilleter le catalogue

Notre sélection de livres

Je paille mes cultures

Livre Je paille mes cultures
Moins d'arrosage, moins d'herbes indésirables, des légumes tout propres
Blaise Leclerc Jean-Jacques Raynal

Quand pailler rime avec économiser... Les bâches ou toiles ne sont pas les uniques moyens de paillage, il existe de nombreux types de paillis naturels qu'il faut savoir choisir et utiliser !

96 pages; (21 x 21 cm); 12,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante