Réussir son semis et obtenir une mâche tendre

Article publié le
Également appelée doucette, aux feuilles arrondies, la mâche est très tendre, sans amertume. Elle vous fournira sans problème de délicieuses salades d’hiver, presque inépuisables. En plus, réussir son semis est un véritable jeu d’enfant !
Jardinier qui regarde ses semis de mâche

Semis et culture

Les semis de la mâche s’échelonnent de mi-juillet à fin août pour les variétés à larges feuilles qui se récoltent à l’automne et qui craignent le froid. Puis de mi-août à mi-octobre, pour les variétés à plus petit développement, résistantes au gel et qui produisent jusqu’à la fin de l’hiver. Toutefois, attention au développement de l’oïdium en cas de forte humidité. 

Une main qui sème de la mâche sous tunnel

Le semis se fait à la volée ou en lignes espacées de 20 cm sur un sol peu ou pas fertilisé mais préalablement “plombé”, c’est-à-dire tassé avec le plat du râteau. Recouvrez légèrement de terreau ou d’un peu de terre fine et “plombez” à nouveau : la mâche n’aime pas les sols trop aérés. Les premiers semis se font de préférence sur une parcelle ombragée ou sous la protection de légumes en place. Sinon, recouvrez-les d’un léger paillis. Arrosez régulièrement mais sans excès, avant que les pluies d’automne ne prennent le relais. Un peu de désherbage manuel, avant que les herbes ne s’enracinent, et c’est tout. Échelonnez les récoltes, en ne choisissant que les plus belles rosettes afin de permettre aux autres de grossir à leur tour.

Les astuces de nos abonnés

Au moment du semis de mâche de fin juillet, nous avons toujours des fanes de haricots disponibles, aussi nous profitons de ce matériau. Après le semis, un bon arrosage, puis couverture avec ces fanes. Dès la levée facilitée par le maintien de l’humidité, nous pouvons enlever facilement le « mulch » de fanes de haricots. 
C. G. – 85 Benet 

 

Je sème la mâche parmi les tomates, car elle aime un sol tassé et elle bénéficie de cette situation ombragée. 
A. G. – 07 Sarras 

 

Brouillon auto

 

Conseil bio

Au printemps, laissez quelques mâches monter à graines. Vous pourrez soit récolter les graines à maturité, c’est toujours ça d’économisé. Soit, les laisser se semer toutes seules. Ce semis spontané est généralement en avance de quelques semaines sur les autres. Alors, la doucette retrouve son caractère de sauvageonne, sans que vous ayez à vous en occuper. D’ailleurs, l’un de nos abonnés a testé la mâche presque spontanée :

Je laisse monter quelques pieds de mâche et je les secoue un peu quand les graines sont mûres. Cela marche très bien sous les haricots à rames : la mâche germe en fin d’été, quand les haricots ne donnent plus et commencent à perdre leurs feuilles.
 A. C. – 38 Saint-Martin-le-Vinoux

Variétés

Mâche

Les doucettes d’hiver sont les plus savoureuses, en particulier la célèbre ‘Coquille de Louviers aux feuilles incurvées en forme de cuillère. Cette dernière est très résistante au froid, mais sensible à l’oïdium.

La ‘Verte de Cambrai’, variété maraîchère la plus répandue, résiste bien, en ce qui la concerne, à la pourriture. La variété ‘À grosse graines’ est très productive jusqu’au printemps, car lente à produire, mais elle est sensible au froid. La ‘Petite graine Vit’ est de croissance rapide et de saveur légèrement sucrée. La ‘mâche d’Italie’ est à réserver aux climats plus doux et se récolte jusqu’à la fin du printemps.

Antoine Bosse-Platière

 

 

Livres de Terre vivante
Autopromo outils de taille 1