Poisson : décrypter les étiquettes | 4 saisons n°244

Article publié le
Devant l’étal du poissonnier, au-delà de nos goûts personnels et de nos projets de cuisine, nous sommes souvent hésitants. Quel poisson choisir dans une démarche responsable ? Pour commencer, intéressez-vous de près à l'étiquette qui l’accompagne ; celle-ci vous fournira différents éléments de réponse...
Poisson : décrypter les étiquettes | | 4 saisons n°244

Poisson frais ou surgelé ? Des informations qui doivent être présentes sur les étals, tout comme la zone de pêche, les engins de pêche utilisés, la méthode de production.

Depuis 2014, les étiquettes des produits de la pêche et de l’aquaculture doivent obligatoirement comporter certaines informations.

Pour les poissons non transformés (non emballés ou pré-emballés) issus de la pêche et de l’aquaculture, celles-ci doivent notamment mentionner :

  • le nom latin de l’espèce
  • les engins de pêche utilisés (sennes, chaluts, filets, lignes, hameçons, casiers…)
  • la zone géographique de pêche
  • la méthode de production (pêche ou élevage)
  • s’il est frais ou congelé.

Ces informations ne sont, en revanche, pas obligatoires pour les poissons transformés (conserves, panés…) qui doivent, eux, simplement indiquer la liste des ingrédients présents, le poids net et la date limite de conservation.

Si ces informations ne sont pas présentes, questionnez votre poissonnier car il est censé savoir quand, comment, où et parfois même par qui, les poissons de son étal ont été pêchés. Pour en savoir plus sur l’étiquetage, consultez le guide édité par la Commission européenne, disponible gratuitement.

En voici deux extraits :

Poisson : décrypter les étiquettes | | 4 saisons n°244 1

Poisson : décrypter les étiquettes | | 4 saisons n°244 2


Pour aller plus loin

Voici une sélection de sites pour approfondir la vaste question du poisson durable et faire un choix plus éclairé :

  • Sur les techniques de pêche, Bloom, association qui œuvre pour la préservation des océans et la défense d’une pêche durable écologiquement et humainement, a publié une infographie très détaillée permettant de mieux comprendre le fonctionnement et les impacts des différents engins de pêche,
  • Sur la surpêche, notamment du thon tropical, Greenpeace a publié un classement qui évalue la durabilité du thon en boîte vendu par les douze plus grandes marques françaises,
  • Sur les enjeux de la protection des océans, les rapports de l’association France Nature Environnement,
  • Le guide édité par le WWF sur les produits de la mer,
  • Pour connaître l’état des stocks halieutiques en France, l’Ifremer publie chaque année un diagnostic qui donne une lecture assez claire des espèces dont les stocks s’effondrent,
  • Pour connaître les tailles minimales de capture et de débarquement des poissons et coquillages
  • Le rapport de la FAO sur la situation mondiale des pêches et de l’aquaculture.

 

 

Ingrid Van Houdenhove