Marguerite (Leucanthemum vulgare)

Article publié le
Les marguerites font partie de la famille des Astéracées et attirent de nombreux insectes. Certains petits coléoptères comme les anthrènes se hissent sur les corolles tubulées pour prélever du nectar.
Marguerite (Leucanthemum vulgare)

S. La Spina |

Cette fiche botanique est issue du livre Des fleurs et des pollinisateurs plein mon jardin de Sylvie La Spina. 

Famille : Astéracées, grande famille de plantes à inflorescences en capitule ressemblant souvent à des fleurs simples (pissenlit, centaurée, achillée, laitue, chardon, etc.)
Type : herbacée sauvage ou ornementale
Floraison : juin-septembre / Cycle : vivace
Culture : semis
Reproduction : bisexuée protandre, autogamie « de secours ».

S. La Spina |

Stratégie florale

  • Hautes hampes florales balancées par le vent.
  • Inflorescence composée de nombreux fleurons et simulant une grande fleur.
  • Large piste d’atterrissage.
  • Coloration contrastée blanche et jaune attirant les insectes.
  • Fleurons externes ligulés avec un pétale unique issu de la fusion de la corolle, de couleur blanche.
  • Fleurons internes tubulés à 5 pétales jaunes soudés.
  • Étamines soudées en un piston.
  • Ouverture des fleurs externes avant les fleurs internes, progression vers le centre.
  • Phase mâle avant la phase femelle.
  • Disque nectarifère à la base du style.
  • Ovaire infère.

À observer

  • Grande diversité de pollinisateurs.
  • Certains petits coléoptères comme les anthrènes se hissent sur les corolles tubulées pour prélever du nectar.
  • Présence, parfois, d’araignées mimétiques chassant sur les fleurs.

Sylvie La Spina

D’autres articles sur