Marc de café et autres petits fortifiants “maison” | 32 actions pour la planète

Article publié le
Les semeurs volontaires : « Changer le monde, une utopie ? Je, tu, nous, vous, ils,… Nous pouvons tous passez à l’action. Individuellement & collectivement. À Terre vivante nous pensons que nous sommes tous prêts à faire un pas de plus. Chacun choisissant le pas qu’il peut faire. Voilà pourquoi nous avons imaginé ce mouvement pour et avec vous ! » 32 actions pour la planète proposées par l'équipe Terre vivante.
Fabriquez un lombricomposteur en polystyrène | 32 actions pour la planète

Cette recette est extraite du livre Je prépare mes potions pour le jardin de Brigitte Lapouge-Déjean et Serge Lapouge.

Voici une recette zéro déchet au jardin avec notamment du marc de café. 

Dans notre vie quotidienne, nous jetons ou laissons perdre un certain nombre de choses qui pourraient tout à fait servir à nos plantes. Faciles à recycler, elles permettent d’obtenir des potions stimulantes, d’apporter de l’engrais ou de soigner… Des soins simples et gratuits ! Une aubaine et une pratique d’avenir quand on connaît le prix des produits du jardin ! Ainsi, le marc de café ne sert pas qu’à lire l’avenir et pronostiquer d’abondantes récoltes au jardin ! Dans notre cas, je le verrais plutôt comme un ingrédient intéressant à recycler dans les cultures plutôt que directement au compost.

Propriétés

Sa richesse en azote (2 %) et en sels minéraux (magnésium, potassium, etc.) en fait un engrais tout à fait recommandable, d’autant plus qu’il se décompose lentement (comme tous les engrais organiques) et permet donc de nourrir les plantes sur le long terme.

Il est également légèrement acidifiant.

Quand on boit régulièrement du café, on peut ainsi fertiliser des plantations en bacs sur une terrasse en faisant des apports réguliers qui ne coûtent rien. Les plantes de terre de bruyère, qui demandent un sol acide, vont particulièrement l’apprécier.

Un engrais parfait pour l’intérieur

Son odeur agréable le destinera d’abord aux plantes d’intérieur et de terrasse qui ont toujours besoin d’un petit stimulant dans leur vie confinée en potée et pour lesquelles l’emploi d’engrais organiques, tels les purins ou le jus d’algues, connaissent vite des limites au niveau de l’odeur !

Utilisations

En arrosage : videz tout simplement dans votre arrosoir le résidu restant au fond de la cafetière (si vous en utilisez une à piston) ou contenu dans le filtre. Ajoutez-y l’équivalent d’un bol d’eau froide avant d’arroser vos potées.

En surfaçage : servez-vous également de ce marc de café lors du rempotage, en l’ajoutant au terreau de rempotage qu’il viendra utilement enrichir. Pour des plantes déjà rempotées, vous pouvez étaler le marc à la surface du pot et l’incorporer à la terre en griffant doucement à l’aide d’une fourchette.

Pour les plantes vertes, les potées fleuries (intérieur et extérieur), les plantes de terre de bruyère (azalées, hortensias, rhododendrons, daphné, etc.), la culture des légumes en bacs ou en meuble à jardiner…

Dans le cas de plantes nécessitant du calcaire (pH au-dessus de 7), vous pouvez corriger l’acidité en incorporant des coquilles d’œuf finement brisées.

À quelle fréquence ?

C’est comme on veut, en respectant juste le rythme des arrosages.

Les autres pouvoirs du marc 

Un répulsif persistant contre les fourmis : près de la maison, les fourmilières sont souvent gênantes, car leurs habitantes nous envahissent. Le marc de café viendra à bout des plus tenaces !

Recouvrez la fourmilière de marc de café : versez un peu d’eau pour diluer. Recouvrez d’une pierre pour éviter le lessivage par la pluie.
Si les fourmis reviennent s’installer, il suffit de remettre du marc ; au bout d’un moment, elles renoncent.

Pour protéger les semis des chats : certains chats n’aiment pas son odeur. Dans ce cas, il suffit d’en mélanger aux graines lors du semis pour les tenir à distance.

Et les feuilles de thé ?

Au lieu de vider dans l’évier les restes d’infusion de thé (et de toutes les plantes médicinales d’ailleurs), on peut s’en servir pour l’arrosage des plantes d’intérieur qui apprécient ce petit tonic ! Il suffit de vider sa théière dans les pots ! Les feuilles infusées déposées directement sur la terre des pots servent aussi de couverture nutritive.

Un petit coup de rouge ?

Les fonds de verres et de bouteilles dilués 50/50 seront appréciés sans ségrégation de cépages par vos potées, mais je ne conseille pas à l’intérieur, plutôt sur la terrasse. Et comme pour nous, à arroser avec modération !

 

Brigitte Lapouge-Déjean et Serge Lapouge

Pavé B - Autopromo Négoce 1
À lire aussi
Brouillon auto 7

D’autres articles sur