Expérimentation agronomique et végétale : une station Vavilov en France

Article publié le
Plus ancienne banque de semences au monde, abritant aujourd'hui les graines et semences de plus de 300 000 variétés végétales, l'Institut Vavilov de Saint-Pétersbourg a désormais une station en France, à Charly près de Lyon. Au programme : des expérimentations agronomiques, de la sélection de végétaux pour leurs qualités nutritionnelles et de l'acclimatation de végétaux.
Une station Vavilov en France 1

D. P. A. Yahyaa | Unsplash

C’est une ancienne “maison des champs”, ces domaines agricoles que les riches bourgeois lyonnais s’aménageaient dès le XVIe siècle, qui accueille désormais à Charly, au sud de Lyon, la première station Vavilov créée hors de Russie. Ce domaine de Melchior Philibert devient la ferme Melchior, gérée par le CRBA (Centre régional de botanique appliquée) pour acclimater et expérimenter des végétaux à priori peu habitués au climat actuel de la métropole lyonnaise mais qui pourraient s’adapter au changement climatique, voire remplacer certaines cultures. Ainsi le sorgho, dont une cinquantaine de variétés originaires du Kazakhstan, Daghestan et Afghanistan ont été plantées.

Une station Vavilov en France 2
M. Arnould |

« Les agriculteurs de montagne nous demandent de travailler sur des fourrages pour nourrir leurs bêtes car, avec les sécheresses, les maïs poussent moins bien », explique Domitille Mukankubana, ingénieure agronome du CRBA, qui travaille aussi en sélection participative avec les paysans, afin de tester les variétés en conditions diverses. Elle teste aussi des pommes de terre ou des tomates récupérées à l’institut Vavilov à Saint-Pétersbourg, l’une des plus grandes banques de semences au monde, avec plus de 300 000 variétés. Après leur mise en culture à Charly puis chez les maraîchers, ces variétés seront testées au niveau organoleptique, puis leur qualité nutritionnelle sera analysée.

 

Marie Arnould

À lire aussi
Livres
35,00