Enveloppement à l’eau salée

Article publié le
Le sel et les applications de saumure sont forts d’une longue tradition dans la culture des thermes et dans l’apparition des établissements de cure. Ils sont aujourd’hui de nouveau très prisés dans le domaine du bien-être et de la santé. En compresse ou en enveloppement, la saumure contribue à désenfler les articulations et à décongestionner.
Enveloppement à l'eau salée

Enveloppement à l’eau salée.
A-L. Holm |

Cette recette est extraite du livre Compresses, cataplasmes & Cie de Bernadette Bäche-Helde et Ursel Bühring.

Le recours à la saumure est recommandé en cas d’arthrite, d’accumulation d’eau, de jambes lourdes dues à des troubles veineux, ou de goutte, également pour rafraîchir et apaiser entorses et contusions.

Ce qu’il vous faut

  • Du sel de mer ou un sel de bain de haute qualité (par exemple du sel de la mer Morte) ;
  • Un morceau de tissu en coton ou en lin (torchon par exemple) ;
  • Un petit saladier ;
  • Un peu d’eau (froide pour les douleurs aiguës, chaude pour les douleurs chroniques) ;
  • Un torchon ou un lange pour maintenir l’application ;
  • Éventuellement des chaussettes en coton si la zone concernée est le pied ou la cheville.

Comment procéder ?

Pour obtenir une solution saline à 5 %, versez 50 g de sel dans 1 litre d’eau (ou 25 g dans ½ litre).

Si la douleur est soudaine et vive, l’eau froide sera préférable. Utilisez en revanche de l ’eau chaude en cas de douleur chronique.

Trempez l’étoffe de coton ou de lin dans la saumure, essorez- la et enveloppez l’articulation concernée.

Maintenez l’application à l’aide d’un torchon ou d’un lange. Au niveau de la cheville, vous pouvez utiliser des chaussettes.

Laissez l’enveloppement au moins 30 minutes, tant que la sensation éprouvée est agréable.

Les enveloppements de saumure peuvent être appliqués plusieurs fois par jour.

L’eau saline (ou saumure)

On peut facilement et à moindre coût apaiser toutes sortes de maux avec de l’eau et du sel. Le sel est un ingrédient important dans l’alimentation : il fait ressortir les arômes plus intensément, a un rôle de conservateur et est indispensable pour l’organisme. Le sel dissous dans l’eau est un remède connu depuis des millénaires : c’est la saumure. Il s’agit en fait d’une eau saline riche en sels minéraux, comme l’iode, le soufre, le radon. D’un point de vue médical, la saumure possède une teneur en sel de 1,5 à 6 %.

Ses vertus curatives sont reconnues, en usage interne (cure d’eau salée à boire, bain de bouche ou inhalation) ou externe (bains ou enveloppements en cas de maladie de la peau, des voies respiratoires ou de douleurs articulaires).

Une application de saumure fait réagir le sel dissous au contact de la peau. Les vaisseaux s’élargissent, ce qui détend les muscles, soulage les articulations, apaise la douleur et stimule la mobilité, notamment en cas de rhumatisme, d’arthrose ou de maladie dégénérative de la colonne vertébrale.

Un enveloppement de saumure désengorge et fait désenfler les œdèmes. Mais ce n’est pas tout : le sel dissous dans l’eau contribue à maintenir cette eau fraîche plus longtemps et apaise les inflammations.

Comme pour tous les autres enveloppements, vous ne devez pas appliquer de compresse de saumure sur une plaie, une peau irritée ou particulièrement sensible.

Autres propriétés de la saumure

Inhalation de saumure ou rinçage du nez : avec de l’eau saline isotonique à 0,9 % pour traiter la sinusite, le rhume, la bronchite et l’asthme, action anti-inflammatoire. Fait désenfler les muqueuses, assainit les voies respiratoires, fluidifie les sécrétions et apaise la toux sèche.

Gymnastique aquatique dans un bain d’eau salée : sous l’action de la poussée naturelle de l’eau, la mobilité est améliorée en toute légèreté, sans douleur, même en cas d’articulations sévèrement touchées.

Dentifrice, bain de bouche, sel à mâcher : grâce à l’osmose, stimule la salive et l’hygiène physiologique en bouche, prévient les caries et la formation de plaques, neutralise les acides nocifs, freine l’apparition du tartre, réduit les saignements des gencives et la mauvaise haleine.

Chaussettes de saumure : favorisent la circulation sanguine, réchauffent et apaisent la douleur, pour ceux qui ont les pieds constamment froids, en cas d’inflammation des orteils ou de goutte. Trempez une paire de chaussettes en coton dans de la saumure entre 3 et 5 %, essorez puis enfilez les chaussettes et gardez-les environ 1 heure.

Bain de saumure : un bain à l’eau chaude contenant au maximum 6 % de sel se révèle fort utile en cas de pellicules, d’eczéma, d’acné, d’asthme, de bronchite, de sinusite, ou en cas de trouble du métabolisme. La forte teneur en sel provoque une osmose entre le corps et la saumure : l’organisme élimine les toxines dans l’eau du bain, et absorbe les sels minéraux et les oligo-éléments de la saumure. Ce phénomène stimule le métabolisme et la détoxification du corps ; il soulage également les douleurs.

 

Bernadette Bäche-Helde et Ursel Bühring

Pavé essembio 594*164
À lire aussi
Promo FB live 1