En ville : septembre/octobre | 4 saisons n°244

Article publié le
Des plantes médicinales et aromatiques, bénéfiques pour la santé, associées en mesclun à des plantes sauvages et des salades. Du substrat et des graines pour être prêt à jardiner à tout moment. Un rebord de fenêtre, un balcon ou une petite terrasse accueillent facilement des cultures. Matériel nécessaire et bricolages, plantes à découvrir, trocs et échanges : le plein d’idées pour jardiner en ville.
Petit élevage : septembre/octobre | 4 saisons n°244 5

Santé !

AU BALCON – L’épidémie de Covid-19 a montré à quel point il est important d’être en bonne santé et d’avoir un bon système immunitaire pour se prémunir contre les bactéries et les virus pathogènes. Cultiver un grand nombre de plantes aromatiques et médicinales et les consommer régulièrement fournit à l’organisme des vitamines, des minéraux et des polyphénols, bénéfiques et protecteurs. Persil, thym, menthe poivrée, lavande, romarin, basilic, sauge, ail des ours, cataire, curcuma, gingembre, fenouil, gros thym, hélichryse, hysope, lierre terrestre, mélilot, mélisse, origan, ortie, plantain, pourpier, souci, stévia, verveine citronnelle, armoise annuelle… et beaucoup d’autres ont toute leur place sur un balcon. Toutes ces plantes ont des propriétés médicinales reconnues et on peut demander à un herboriste comment les utiliser. On a alors à disposition une véritable pharmacie naturelle.


Le jeu des salades



H. Chabert
|

À la fin de l’été, le balcon est rempli de plantes de toutes sortes, celles que l’on a semées ou repiquées, les plantes sauvages apparues spontanément et les vivaces. Pourtant, au moment de préparer une salade d’automne, on n’utilise souvent que quelques variétés. Pour redécouvrir la richesse incroyable de votre jardin, je vous propose le jeu suivant : essayez de préparer un mesclun avec le plus de plantes possible. N’hésitez pas à utiliser les fleurs, mêmes petites, les plantes aromatiques (lavande, romarin, thym) et, en cas de doute, profitez-en pour approfondir vos connaissances sur le monde végétal. Nous sommes souvent entourés de trésors insoupçonnés. Si vous laissez la nature sauvage s’exprimer sur votre balcon, vous devriez avoir au moins quinze plantes différentes, même sur une surface de 10 m2.


Préparer les crises



H. Chabert
|

Après ces mois difficiles de confinement, il peut être utile de se demander comment se préparer à de nouvelles crises, en étant plus autonome et en disposant d’un maximum de ressources localement. Pour avoir du substrat de culture en toutes circonstances, l’idéal est de recycler systématiquement tous ses déchets organiques par lombricompostage. Le produit obtenu, mélangé au terreau présent dans les pots, est parfait pour cultiver toutes les plantes sans aucun apport extérieur. Faire ses graines chaque année permet d’avoir en réserve une vaste collection de semences de bonne qualité. On peut les échanger avec ses voisins en créant une chaîne de solidarité, indispensable à une autonomie locale dans les villes. Pour les conteneurs, il est bon d’avoir toujours en réserve des godets et des pots en plastique empilables.


 

Hervé Chabert

À lire aussi
Outils
Outils de jardin
12,90