Cultiver des haricots verts et à rames

Article publié le
Un été sans haricots verts au jardin, ce ne serait pas vraiment l'été. Aussi économiques que faciles à conserver, les haricots se déclinent en de nombreuses variétés. Plus spécifiquement, n'hésitez pas à cultiver des variétés à rames, esthétiques et plus aisées à cueillir.
Une jeune femme qui récolte ses haricots avec sourire

Semis et culture du haricot vert

Avant de vous lancer dans la production de haricots verts, vérifiez, en plongeant votre index dans la terre, à ce que celle-ci soit suffisamment réchauffée. C’est-à-dire que les haricots verts aiment les terres meubles, les situations ensoleillées et craignent en revanche l’humidité stagnante et le froid.

Les semis ont lieu de mai à juillet pour les consommer frais, et avant le 15 juin pour récolter les grains secs. Les variétés naines sont plus précoces : semez-les en lignes distantes de 50 cm les unes des autres, à 3 cm de profondeur, une graine tous les 4 cm. Les variétés à rames nécessitent des tuteurs et sont plus aisées à cueillir. Elles se sèment en poquets, dans des trous espacés de 40 cm : disposez dans chaque trou 5 ou 6 graines à 5 cm de profondeur et recouvrez-les de terre. Pour hâter la levée, on peut faire tremper la semence dans de l’eau pendant une heure et arroser le fond des poquets avant le semis. Lorsque les plants ont 20 cm, buttez-les. 

La récolte se fait au bout de deux mois, surveillez les cosses pour les récolter avant leur complet développement, car ils “prennent” alors des fils. Si un fil dur apparaît lorsque vous cassez un haricot vert en deux, laissez mûrir pour récolter en grains secs.

Semis et culture du haricot à rames

Le rendement de ce haricot est très souvent spectaculaire car il est bien plus productif que ses semblables. À l’inverse du haricot vert, le haricot à rames apprécie la fraîcheur et l’humidité.

Les semis ont lieu dès le mois d’avril (3 graines au pied de chaque tuteur). C’est-à-dire qu’il est cultivé comme une plante annuelle. Il fructifie pendant de longues semaines. 

Cultiver des haricots verts et à rames

Dans la pratique : réalisez une fosse de 60 cm destinée aux déchets de cuisine, fumier, papier, et autres matières organiques pour fertiliser la terre et retenir une plus grande part d’humidité. Vous pouvez y ajouter un dose d’engrais universel (100g/m²). Ensuite, semez à 7 cm de profondeur pour 15 cm d’écart. Les rangs doivent être distants de 60 cm au moins. Puis, éclaircissez à 30 cm. Enfin, vous disposerez un système de tuteurage vers le milieu du printemps, enfoncé sur au moins 30 cm. Celui-ci permettra aux jeunes pousses de monter en s’enroulant d’elles-mêmes.

La fertilisation du sol demeure l’étape clef pour l’obtention d’une bonne récolte.

Conseil bio

Des pucerons sur les tiges ? Pulvérisez par temps couvert ou le soir du purin d’ortie. La pulvérisation doit être répétée deux fois, à quatre jours d’intervalle. S’ils persistent, faites de même avec du pyrèthre.

Autre astuce, pour lutter contre la bruche des haricots secs, vous pouvez stocker vos semences dans la partie haute du réfrigérateur, et ce, pendant quelques semaines.

Variétés

Les haricots verts doivent être consommés très rapidement. Contrairement aux variétés demi-secs qui peuvent se conserver quelques jours au frais. Concernant les grains secs, ils se conservent plusieurs mois.

Quelques autres variétés intéressantes à cultiver :
‘Mangetout nain’ ‘Contender’ ou ‘Gloire de Deuil’.

Josiane Goepfert

 

Brouillon auto

 

Stages
Stages au Centre Terre vivante - Isère (38)
À partir de : 500,00
Voir en détail