Accueillir la faune | 4 saisons n°244

Article publié le
Ce printemps, de nombreux jardiniers se sont arraché les cheveux devant les dégâts des limaces, rêvant de trouver la solution pour les contrer. Un hérisson ? Et pourquoi pas des vers luisants, qui se nourrissent de ces gastéropodes ? Mais encore faut-il qu’ils aient envie d’élire domicile près du potager ! Pour cela, mieux vaut oublier le gazon ras et laisser le jardin devenir plus sauvage, installer des fleurs vivaces, une mare, un abri à hérisson... Une belle aventure va débuter, comme en témoignent ces récits.
Accueillir la faune | 4 saisons n°244

Hôte régulier de nos jardins, le rouge-gorge (Erithacus rubecula) figure parmi les oiseaux les plus facilement reconnaissables. Toutefois, si mâles et femelles sont identiques, les poussins présentent un plumage moucheté de brun et de beige : le plastron orangé n’apparaîtra qu’avec la mue post-juvénile.
S. Lefebvre |