Rhubarbe indigeste

Article publié le
Des amis m'ont affirmé qu'après fin juin, ils ne consommaient plus de tiges de rhubarbes car elles seraient soit disant indigestes, voire dangereuses. Qu'en pensez-vous ? G. F., Saint-Usuge (71)
Potager sauvage

La réponse des 4 saisons

La rhubarbe contient de l’acide oxalique dans tous ses organes, mais les concentrations dans les tiges sont faibles, ce qui les rend comestibles. L’acide oxalique forme des sels insolubles avec le calcium et le magnésium et engendre à forte dose des calculs rénaux, voire des déficiences en calcium et magnésium. Il est possible que la concentration en acide oxalique augmente pendant l’été, mais à notre connaissance aucune étude n’a confirmé cette hypothèse. Dans le doute, mieux vaut continuer de consommer la rhubarbe avec modération (et s’en abstenir si on est sujet aux calculs rénaux), tout en écartant soigneusement les feuilles, fortement toxiques, qui contiennent en plus des anthraquinones, responsables de graves empoisonnements.