Préparez un baume gras ultra-simple | 32 actions pour la planète

Article publié le
Les semeurs volontaires : « Changer le monde, une utopie ? Je, tu, nous, vous, ils,… Nous pouvons tous passez à l’action. Individuellement & collectivement. À Terre vivante nous pensons que nous sommes tous prêts à faire un pas de plus. Chacun choisissant le pas qu’il peut faire. Voilà pourquoi nous avons imaginé ce mouvement pour et avec vous ! » 32 actions pour la planète proposées par l'équipe Terre vivante.
Une cold cream pour l'hiver | 32 actions pour la planète

Cette recette est extraite du livre Je fabrique mes baumes, gels, pommades… de Sylvie Hampikian, Amandine Geers et Olivier Degorce.

Voici une recette de baume gras ultrasimple pour soigner et protéger les  peaux ou zones très sèches (mains, pieds, coudes, genoux, soin des lèvres).

Ingrédients

Pour environ 50 ml :

  • 41 g (45 ml) d’huile d’olive ou de phase huileuse ;
  • 10 g de cire d’abeille en granulés ou en copeaux ;
  • Éventuellement, 5 gouttes de conservateur antioxydant (vitamine E ou CO2 romarin).

Matériel

  • Bol supportant la chaleur ;
  • Casserole pour le bain-marie ;
  • Fouet à main ou fouet électrique à cosmétiques ;
  • Pot d’une contenance de 50 ml (et son couvercle).

Réalisation

Versez la phase huileuse dans le bol et ajoutez la cire d’abeille. Placez le bol au bain-marie, dans 4-5 cm d’eau frémissante maintenue à ébullition et remuez régulièrement au fouet.

Quand toute la cire est fondue et que le mélange est limpide et homogène, retirez le bol du bain-marie. Laissez tiédir en tournant régulièrement jusqu’à obtention d’une crème épaisse et homogène.

Transvasez dans un pot lavé et stérilisé, à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère. Fermez et étiquetez. Comme il est à base d’huile d’olive (peu sensible à l’oxydation) et ne contient pas d’eau (donc non sujet au développement microbien), ce baume peut se garder plusieurs mois sans conservateur, à température ambiante. Par contre, si vous remplacez l’huile d’olive par une autre plus fragile (tournesol ou amande douce par exemple), il est conseillé d’ajouter 5 gouttes de conservateur antioxydant.

Vous pouvez appliquer ce baume nourrissant tel quel sur les zones sèches.

Astuce

Les baumes riches en cire peuvent prendre une consistance compacte si on les met en pot avant complet refroidissement. On peut « casser » cette texture en brassant le baume dans le pot à l’aide d’une cuillère ou d’une spatule stérilisées. Si des grumeaux se forment, terminez le brassage, si possible avec un fouet électrique à cosmétiques.

 

Sylvie Hampikian, Amandine Geers et Olivier Degorce

À lire aussi