Mon jardin nature | 4 saisons n°244

Article publié le
Hôtels et autres refuges pour les insectes, mangeoires et nichoirs pour les oiseaux, mare… et une grande diversité d'arbres, arbustes, plantes. Sylvain Lefebvre et sa famille ont fait évoluer leur terrain de 1 200 m2, à quelques kilomètres de Rennes, pour le transformer en jardin nature. De quoi, observer, s’émerveiller et mieux comprendre ce monde. En complément de l’article publié dans le n°244 de septembre-octobre, voici en images des tranches de leurs découvertes inspirantes en famille.
Mon jardin nature | 4 saisons n°244

De l’abeille au hérisson, du rouge-gorge au papillon, un jardin vivant est l’occasion de vivre chez soi des safaris surprenants.
S. Lefebvre |

Les visites de la mésange bleue

« De tous les animaux du jardin, les oiseaux sont ceux à qui nous consacrons le plus de temps d’observation. Nous comptons sans peine une vingtaine d’espèces chaque année. Parmi elles, la mésange bleue, au plumage coloré et à la silhouette légèrement rondouillarde, fait figure de favorite. En s’invitant volontiers à la mangeoire, elle se laisse de plus observer de très près… Cette pratique qui consiste à nourrir les oiseaux est totalement admise au jardin tant qu’elle reste ponctuelle.
De novembre à février, et plus spécifiquement lors des gelées, nous apportons graines de tournesol, de blé, d’avoine et des boules de graisse végétale, garantissant un précieux coup de pouce pour la faune ailée. Il n’y a pas meilleur moment dans l’année pour apprendre à différencier les espèces de mésanges, le pinson des arbres, le verdier d’Europe ou l’accenteur mouchet.
C’est aussi en hiver que nous installons des nichoirs aux quatre coins du jardin. Et là encore, la mésange bleue nous régale ! Pondant ses œufs de préférence dans un trou d’arbres, la mésange fréquente couramment les nichoirs, y compris ceux équipés d’une petite caméra dans leur toit, permettant de suivre chaque année l’un des spectacles les plus émouvants de notre nature de proximité… »


Une naissance de libellule

« Juillet 2017. Six heures du matin. Mes paupières sont lourdes d’une nuit quasiment sans sommeil, mais je viens de vivre une expérience inédite : l’observation d’une naissance de libellule !
Combien sommes-nous à savoir que ces insectes passent plusieurs années de leur existence sous l’eau ? Après des mois de vie aquatique, les larves de libellules et de demoiselles, prédateurs féroces dans la mare, se fixent sur une tige aérienne pour entreprendre une métamorphose périlleuse qui enfantera d’un imago ailé, destiné uniquement à se reproduire.
Inexistantes dans le jardin avant la création de la mare, les odonates ont rapidement trouvé ce nouveau point d’eau pour y pondre leurs œufs. Comment ne pas rester figé devant les acrobaties aériennes de ces petits bolides ultra-colorés ? »


 

Sylvain Lefebvre

Plus de vidéos

La création d’une mare, les amours de la salamandre… Retrouvez d’autres vidéos réalisées par Sylvain Lefebvre dans son jardin nature.