Comment planter une haie variée ?

Article publié le
La plantation d'une haie variée et champêtre constitue un geste concret en faveur de la biodiversité de proximité. À bas les thuyas, place aux essences indigènes !
Une grande haie entrain d'être taillée

Pourquoi planter une haie variée ?

Après avoir été malmenées par le remembrement, productivité agricole oblige, les haies champêtres retrouvent peu à peu leur place, y compris dans les jardins. Si le thuya et le laurier-palme dominent encore dans les nouveaux lotissements, ces murs végétaux méritent bel et bien d’être détrônés par une haie variées de par ses essences, locales qui plus est. Plus esthétique, ce type de haie s’avère aussi plus attractif pour la faune sauvage qui y trouve nourriture et abri, plus résistant aux aléas climatiques et propice à la lutte biologique.

Place aux variétés locales

Avant de choisir vos essences, observez les haies sauvages alentour pour repérer quelles espèces poussent spontanément. Première difficulté, trouver un pépiniériste qui propose de jeunes plants forestiers. Quitte à commander ces plants peu demandés, dont le prix n’excède en principe pas un euro pour 40 à 90 cm de hauteur. Bien sûr, rien n’interdit de choisir quelques espèces horticoles. Parmi les espèces recommandées : le charme, le chêne sessile (végétaux marcescents, qui ont l’avantage de garder des feuilles jusqu’en mars), le fusain d’Europe, le cornouiller sanguin, l’églantier, le noisetier, l’érable champêtre, le prunellier, l’aubépine monogyne, la viorne lantane et la viorne aubier.

Les haies et la loi

Aucune plantation n’est autorisée dans la bande de 50 cm qui longe la limite séparatrice de deux terrains contigus. Entre cette distance et jusqu’à deux mètres, seules les plantations qui ne dépassent pas deux mètres de hauteur sont autorisées. Au-delà, aucune restriction, sauf si un arrêté municipal impose des règles particulières.

Quand planter une haie ?

Planter une haie à l’automne est un facteur de réussite optimal. L’hiver, les plants n’ont pas besoin d’être arrosés et ils seront moins sensibles à la sécheresse l’année suivante. De plus, cela favorise un bon enracinement. Au préalable, prévoyez l’implantation des différents plants sur papier, en fonction de la haie souhaitée et des floraisons attendues.

Après la plantation, taillez les deux tiers des rameaux en biseau et paillez le sol avec des feuilles mortes ou des copeaux de bois afin d’éviter la concurrence des “mauvaises herbes”. La taille d’entretien s’effectue ensuite, deux fois par an pour une haie basse, une fois pour une haie vive.

Quelle distance entre les arbustes ?

  • Essences de moins de 1 mètre de haut : 50 cm.
  • Essences entre 1 mètre et 2 mètres : 60-80 cm.
  • Essences de plus de 2 mètres de haut : 1,5 mètre.

 

Pavé essembio 594*164

 

Quelles essences choisir ?

Arbustes persistants

Les arbustes persistants sont couramment utilisés au sein de haies classiques. Ils prennent une toute autre allure, intégrés dans une haie variée. Pour cela, gardez leur port naturel avec des tailles qui accompagnent leur développement sans les contraindre. Voici quelques espèces persistantes à marier avec des caducs : andromède, aucuba, abélia, oranger du Mexique, cotoneaster, etc.

Arbustes fleuris

Qui dit haie variée dit multitude de fleurs ! Pensez alors aux camélias, mellipertuis, spirées, céanothes, hibiscus, lilas, hortensias et deutzias.

Arbustes aux feuilles colorées

Vous pouvez aussi miser sur le feuillage pour rendre votre haie décorative. Si les fleurs sont toujours un beau spectacle à admirer, certains arbustes se démarquent par un feuillage original. C’est le cas du Cotinus coggygria à feuillage pourpre, du Nandina domestica, des Berberis, des érables du Japon, du cornouiller panaché, du pieris et autres fusains.

Arbustes parfumés

Une haie qui embaume le jardin de senteurs exquises… Ça fait plutôt envie non ? Certains arbustes sont très odorants comme le lilas et le gardenia. Vous pouvez aussi opter pour des rosiers, des viornes et des Sarcococca qui fleurissent en hiver.

Arbustes mellifères

Une haie variée est favorable pour la biodiversité puisqu’elle constitue un abri et une ressource en nourriture pour de nombreuses espèces animales. Pour la rendre encore plus accueillante, installez des espèces mellifères ! Le cornouiller, l’aubépine, le troène, le néflier ou encore la symphorine sont alors des arbustes à privilégier.

Comment entretenir une haie variée ?

La haie variée, ou haie libre a l’avantage de demander moins d’entretien qu’une haie traditionnelle. Une à deux tailles par an sont suffisantes. La taille s’effectue en général après la floraison, à l’automne ou au printemps. L’objectif est de préserver les silhouettes naturelles des arbres, afin de donner un côté champêtre au jardin. Plutôt que de placer une bâche noire qui fera ressembler votre jardin à un buisson municipal, paillez le pied de votre haie. Le paillage limite le développement des mauvaises herbes tout en enrichissant le sol. De plus, un paillage préserve l’humidité du sol en été et garde les plantes au chaud en hiver.

Catherine Levesque