“Les rosiers survivent aux gelées et à la canicule” l 4 saisons n°254

Article publié le
Il y a trente ans, Sylvie Hampikian a quitté Paris pour Angoulême, où elle a découvert les plaisirs du jardinage dans un tout petit jardin de ville. Une cour de gravier qu’elle a entrepris de travailler et de fertiliser afin de pouvoir débuter des plantations. Son histoire d’amour pour les plantes, et les rosiers en particulier, se prolonge aujourd’hui dans son grand jardin paysager du Périgord.

Ce contenu est accessible uniquement pour les utilisateurs disposant d'un compte et d'un abonnement web.