Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Les contrastes sont augmentés par une inversion des couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

La camomille romaine

©V. Jeannerot
legende ©V. Jeannerot
C’est en infusion que s’apprécie cette camomille, à ne pas confondre avec sa cousine allemande, aussi appelée matricaire camomille.
Partager cet article :
|

Culture :

la camomille romaine (Chamaemelum nobile) aime le soleil et les sols légers, bien drainés. Comme elle est un peu lente à s'installer, plantez-la à l'automne plutôt qu'au printemps. Elle vous offrira ainsi une longue floraison (de la fin du printemps jusqu'à l'automne).

Usages et propriétés :

elle est surtout appréciée pour les propriétés digestives de ses fleurs, qui soulagent aussi bien les maux d'estomac que les troubles intestinaux. Sédative, elle aide aussi à trouver le calme et le sommeil. En cosmétique, ses propriétés apaisantes et adoucissantes sont très appréciées, sous forme d'huile florale ou de lotion. Toutefois, contrairement à sa cousine allemande (Chamomilla reticuta), dont la décoction forte éclaircit les cheveux, elle n'a pas de propriétés tinctoriales.

Petite recette :

l'infusion de fleurs de camomille étant légèrement amère, sucrez-la légèrement avec un peu de miel doux et ajoutez une cuiller à café d'eau de fleur d'oranger par tasse ; vous obtiendrez ainsi une tisane parfaite pour le soir.

Sylvie Hampikian, expert en pharmaco-toxicologie
© 2008 Terre vivante