• Vous êtes ici :
  • Accueil > 
  • Actualités
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités de l'écologie pratique

6 résultats sur 552 - Page 5/92
[1][2][3][4]5[6][7][8][9][10][Dernière]
Jardin Bio

Se débarrasser proprement des derniers pesticides

Collecte pesticides Botanic 2019

04/09/2019 - Cet automne, les 27-28 septembre et 4-5 octobre, Botanic renouvelle sa campagne de collecte nationale de pesticides. 68 tonnes ont été collectés et détruits depuis 2014 dans les 70 magasins (8,5 l'année dernière), un chiffre plutôt effarant ! Avec l'interdiction de l'utilisation des produits phytosanitaires dans les jardins particuliers au 1er janvier 2019, ils devraient recevoir encore de nombreux restes de produits non-utilisés, stockés dans les garages ou abris de jardins.

Comme l'année dernière, il sera aussi possible de déposer les produits de traitement de l'animalerie à base de pesticides chimiques, comme les antiparasitaires.

En remerciement de leur action, les participants à la collecte se verront offrir un sac à vrac en coton bio et des pommes bio. Plusieurs magasins Botanic participent aussi à une opération pilote de mise à disposition de bornes permanentes ; ces bornes Rekupo, fabriquées en partenariat avec une petite entreprise bretonne, sont installées sur les parkings.

Habitat écologique

Economies d’énergie à l’école

2/08/2019 - Très impliqués depuis le début de l'année dans les manifestations pour le climat, lycéens et collégiens vont avoir une possibilité de passer concrètement à l'action : le Challenge CUBE.S, pour Climat usage établissements d'enseignement supérieur, met en effet en lice dès la rentrée scolaire leurs établissements scolaires sur les économies d'énergie et d'émissions de gaz à effets de serre. Elles seront mesurées pendant un an et comparées à celles émises durant les trois dernières années... puis suivies pendant quatre ans.
Ce concours, organisé par l'IFPEB et le CEREMA, avec le soutien des ministères de la Transition écologique et de l'Education nationale, pourra également s'articuler avec les enseignements ; du matériel pédagogique sera en effet fourni, afin de faire des élèves des ambassadeurs du climat chez eux.
1 000 places sont ouvertes pour les établissements qui souhaitent rejoindre le mouvement CUBE.S, inscriptions jusqu'à la fin du mois avec possibilité de mise en place au premier trimestre scolaire.
Au-delà des différents projets liés au développement durable menés dans les établissements - installation de nichoirs et de mangeoires avec la LPO, potagers participatifs, etc. -, cette action touche les jeunes dans leurs gestes au quotidien, tout en modifiant leur regard sur leur établissement. Intéressant !

www.cube-s.org/concours-developpement-durable/inscription-concours

Jardin Bio

Appel à observations des dégâts de la canicule 2019 sur les végétaux

1/08/2019 — Cette année, des canicules à répétition s'abattent sur la France depuis le début de l'été et des dégâts sont observés sur les feuilles, les fleurs ou les fruits de différentes espèces des plantes.

Avec l'aide des citoyens, des chercheurs du CNRS et de l'INRA souhaitent identifier les espèces qui ont souffert de ces conditions exceptionnelles.

Pour cela, Tela Botanica lance un appel à observations à destination des citoyens sur les dégâts de cette canicule : https://www.tela-botanica.org/2019/07/appel-a-observations-des-degats-de-la-canicule-2019-sur-les-vegetaux/

Les experts du GIEC nous indiquent dans leur dernier rapport que si les tendances sur les émissions des gaz à effet de serre ne changent pas, ces fortes chaleurs pourraient devenir de plus en plus fréquentes, dues au réchauffement climatique. Les informations récoltées vont être donc très importantes pour comprendre le niveau de sensibilité des différentes espèces à ces évènements extrêmes.

Un outil de saisie des données botaniques, Canicule 2019, a été développé spécialement dans le cadre de cette action.

Les observations seront visibles sur cette cartographie.

Habitat écologique

Recherche échantillons de broyat de bois

11/07/2019 - Dans le cadre d'une étude en contexte d'assainissement non collectif (ANC) sur le traitement des eaux ménagères, Florent Brun, ingénieur, souhaite collecter du broyat de bois produit par des particuliers. Il s'intéresse en effet à un dispositif de traitement filtrant organique, fonctionnant avec du broyat de bois.
Les échantillons nécessaires à son étude doivent être constitués de 500 à 900 g de broyat.
Pour être représentatif, il est important que les prélèvements soient réalisés selon la méthode des quartas, permettant d'obtenir un échantillon homogène et représentatif du broyat. Voici quelques explications :
• la totalité des matières est répartie en 4 tas de mêmes volumes ;
• deux de ces tas sont rassemblés et homogénéisés pour former un nouveau tas, lequel est à nouveau réparti en 4 tas de mêmes volumes ;
• cette opération est répétée 4 fois avant d'obtenir le tas final dans lequel est prélevé l'échantillon à analyser (2l environ, en fonction de la densité).

Il est également nécessaire d'indiquer
- marque et modèle du broyeur,
- essences du ou des arbres broyés,
- date de coupe des branches,
- date du broyage,
- mode de stockage du broyat (intérieur, extérieur, en cuve, en sac, etc.),
- section moyenne des branches.

Selon les lieux d'habitation, les échantillons pourront être récupérés directement.
Contact : Florent Brun, IRSTEA - Unité Reversaal, 5 Rue de la Doua, 69100 Villeurbanne, florent.brun@irstea.fr, tél. 04 72 20 87 83.

Habitat écologique

Recherche échantillons de broyat de bois

11/07/2019 - Dans le cadre d'une étude en contexte d'assainissement non collectif (ANC) sur le traitement des eaux ménagères, Florent Brun, ingénieur, souhaite collecter du broyat de bois produit par des particuliers. Il s'intéresse en effet à un dispositif de traitement filtrant organique, fonctionnant avec du broyat de bois.
Les échantillons nécessaires à son étude doivent être constitués de 500 à 900 g de broyat.
Pour être représentatif, il est important que les prélèvements soient réalisés selon la méthode des quartas, permettant d'obtenir un échantillon homogène et représentatif du broyat. Voici quelques explications :

  • la totalité des matières est répartie en 4 tas de mêmes volumes ;
  • deux de ces tas sont rassemblés et homogénéisés pour former un nouveau tas, lequel est à nouveau réparti en 4 tas de mêmes volumes ;
  • cette opération est répétée 4 fois avant d'obtenir le tas final dans lequel est prélevé l'échantillon à analyser (2l environ, en fonction de la densité).

Il est également nécessaire d'indiquer
- marque et modèle du broyeur,
- essences du ou des arbres broyés,
- date de coupe des branches,
- date du broyage,
- mode de stockage du broyat (intérieur, extérieur, en cuve, en sac, etc.),
- section moyenne des branches.

Selon les lieux d'habitation, les échantillons pourront être récupérés directement.
Contact : Florent Brun, IRSTEA - Unité Reversaal, 5 Rue de la Doua, 69100 Villeurbanne, florent.brun@irstea.fr, tél. 04 72 20 87 83.

Alimentation et bien être

Bien dans sa tête, bien dans son corps

12/07/2019 - « Bien dans sa tête, bien dans son corps » : c'est le nom d'un beau projet mené pendant depuis deux années scolaires, dans un établissement de Mainvilliers (28), auprès d'élèves en CAP. Pour Delphine Gouin, infirmière scolaire, et Hélène Neveu, professeure des écoles, à l'origine du projet, l'objectif était de « sensibiliser les élèves à l'éducation alimentaire, en vue d'être en bonne santé et de pouvoir travailler en classe et sur les chantiers. Mais aussi de les informer sur les conduites à risques néfastes pour la santé physique, et enfin de permettre aux élèves de se connaître (gestion des émotions) et de leur fournir des outils - relaxation, respiration - afin de mieux vivre ensemble ». Le volet alimentation a été axé sur la valorisation des produits locaux et l'éveil des goûts, « pour qu'ils puissent être acteurs de leur santé, et s'ouvrir au monde par le goût et la cuisine ».
Parmi les actions, une « collation de 10 h » a été instaurée, temps d'échange et de découverte - réalisation de smoothies pommes-coings, confitures de figue, soupe de fanes de radis -... et, devant l'intérêt des élèves, un livre de recettes, Les délices d'ici et d'ailleurs, a été réalisé. Une action récompensée par une mention spéciale du jury de la Fondation pour l'innovation et la transmission du goût (appel à projets des Leçons de goût). Une façon concrète - et inspirante ! - de reconnecter les jeunes avec une alimentation saine.

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 saisons

6 résultats sur 552 - Page 5/92
[1][2][3][4]5[6][7][8][9][10][Dernière]
© 2008 Terre vivante