La taille de police sélectionnée correspond à la taille la plus petite possible.Augmenter la taille de la police (x-small).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Habitat écologique

L'actualité

Un indice de réparabilité pour réduire les déchets et lutter contre l’obsolescence programmée

Indice de réparabilité MTE (seul)

Ministère de la Transition écologique

20/01/21 - Depuis le 1er janvier 2021, un nouveau logo visant à mieux informer les consommateurs a fait surface sur certains produits électriques et électroniques : l’indice de réparabilité. Une note sur 10 qui devra être apposée sur lave-linges, téléviseurs, smartphones, ordinateurs portables et tondeuses à gazon pour éclairer les acheteurs sur le caractère réparable de ces produits, et ainsi réduire la quantité d’appareils jetés prématurément.

« Allonger de 50 % la durée de vie des équipements informatiques et de télécommunication, des meubles, du textile et de l’électroménager permettrait, selon l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP), de réduire 77 millions de tonnes de CO2 par an ». D’après une étude de l’ADEME, 91 % des Français considèrent que la « réparation permet de réduire la quantité de déchets produits ». Pourtant, seulement 36 % répareraient ou feraient réparer leurs produits qui seraient tombés en panne. Plusieurs raisons expliqueraient cette pratique, à commencer par le coût de la réparation, la complexité ou lourdeur de la réparation ou encore le manque d’information.

« Faire du caractère réparable un critère de choix d’achat. »

Dans l’optique d’allonger la durée d’utilisation des produits, de lutter contre le gaspillage électronique, la surconsommation de ressources et la production de déchets, le Gouvernement a rendu obligatoire depuis le 1er janvier 2021 un indice de réparabilité sur certains produits électriques et électroniques. Sous la forme d’un pictogramme composé d’une clé et d’un écrou, d’une note accompagnée de couleurs allant du rouge au vert en fonction du résultat compris entre 0/10 et 10/10, la nouvelle signalétique vise à mieux informer les consommateurs sur le caractère réparable, difficilement réparable ou non réparable des produits, et ainsi « faire du caractère réparable un critère de choix d’achat ». L’indice cherche également, selon le Ministère de la Transition écologique, à impliquer d’avantage les producteurs dans une « production responsable de meilleure éco-conception ». Pour le moment, ces notes ne concernent que cinq catégories pilotes de produits vendus neufs, en ligne comme en magasins : les lave-linges, téléviseurs, smartphones, ordinateurs portables et tondeuses à gazon. Avec l’objectif du Gouvernement d’atteindre « 60 % de taux de réparation des produits électriques et électroniques d’ici 5 ans » - étant aujourd’hui aux alentours de 40 % - l’indice a vocation à s’appliquer à d’autres catégories de produits dans les années à venir.

Ministère de la Transition écologique

Les critères de l’indice

L’indice de réparabilité est calculé sur la base de cinq critères : la qualité et la disponibilité de la documentation fournie ; la facilité de démontage des pièces principales selon les différents produits ; la disponibilité des pièces détachées ; le prix de ces pièces détachées ; et des critères spécifiques aux produits. Ces critères prennent ainsi en compte les conseils d’utilisation et d’entretien, les schémas de démontage ou manuel d’instruction de réparation accompagnant les produits, le type d’outils auquel il faut recourir, la possibilité de reprogrammer les logiciels d’ordinateur et de smartphone, d’avoir un compteur d’usage pour les lave-linges, ou encore le prix de réparation en comparaison avec la valeur d’achat. En effet, comme le rappelle l’entreprise Spareka, spécialiste de l’auto-réparation dans une vidéo, « si le prix de la réparation est supérieur à 30 % de la valeur d’achat de l’appareil, généralement, le consommateur ne va pas faire réparer son appareil ».

Un premier pas encourageant une consommation plus durable

Si les amendes encourues pour non respect de l’obligation - jusqu’à 15 000 € - sont jugées insuffisantes par des associations telles que HOP qui les considère « peu dissuasives », l’indice de réparabilité n’est qu’un premier pas pour une meilleure transparence et information du consommateur. En effet, la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire prévoit également l’apparition en 2024 d’un indice de durabilité, qui lui, devrait éclairer sur la fiabilité et la robustesse des appareils. D’ailleurs, bien que l’indice de réparabilité soit directement fourni par le producteur ou l’importateur, la loi impose au vendeur de mettre « à disposition des consommateurs les paramètres ayant permis d'établir l'indice ». Comme l’association HOP l’avait ainsi fait remarquer, il sera donc possible « de vérifier les informations… et d’interpeller les mauvais élèves ! »

Voir toutes les actualités

Installer un chauffe-eau solaire

La technologie des chauffe-eau solaires est arrivée à maturité, les économies d’énergie et le crédit d’impôt permettent d’envisager un amortissement en une dizaine d’années. Quelques conseils pour s’équiper.

Produire son électricité solaire (1/2)

Vous souhaitez produire vous-même votre électricité ? Si les conditions ne sont plus aussi favorables qu'il y a quelques années, c'est encore une solution à étudier de près, notamment pour l'autoconsommation.

Produire son électricité solaire : l'autoconsommation (page 2/2)

La baisse des coûts des modules photovoltaïques a permis à l'autoconsommation de se développer en France. Elle consiste à produire et consommer localement l'énergie solaire créée par les panneaux photovoltaïques.

Entretien de la maison

Prévenir les invasions de mites

Aujourd’hui, c’est soirée crêpe ! Mais grosse déception à l’ouverture du pot de farine, une odeur désagréable s’en dégage. Des amas de soie mêlés de farine agglomérée et de crottes abritent de petites chenilles…

Produits vaisselle, mode d’emploi

Certes, les produits vaisselle classiques ont amélioré leur biodégradabilité, mais ils renferment encore des substances polluantes, surtout ceux pour machine, souvent à base de phosphates. Quelles sont les alternatives écologiques ?

Vinaigre à tout faire

Entretenir la maison avec des produits qui peuvent être nocifs pour nous et notre environnement, c’est un peu dommage, non ? Surtout lorsque tant de produits courants, sains et efficaces, sont à portée de main. Parmi eux, le vinaigre blanc.

Matériaux écologiques

Réaliser un enduit en terre

Les enduits intérieurs en terre crue nécessitent quelques conseils de mise en œuvre. Ils peuvent s’appliquer sur tous les supports granuleux, mais également sur plâtre et sur béton avec une sous-couche d’accroche.

Bien isoler ses murs

Cellulose, briques de chanvre (photo ci-contre), lin, fibre de bois, liège expansé, plume, laine… les isolants écologiques sont désormais nombreux. Mais lequel choisir pour bien isoler vos murs ? Et quelle technique adopter ? Quelle épaisseur utiliser ? Quelques conseils de base.

Comment évacuer la vapeur d’eau ?

Les solutions pratiques pour évacuer la vapeur d’eau de l’air intérieur tout en assurant une bonne étanchéité à l’air.
-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

La conception bioclimatique

Livre La conception bioclimatique
Des maisons confortables et économes

Le premier investissement avant de poser la première pierre

(20 x 26 cm); 35,50 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante