Diminuer la taille de la police (xx-small).Augmenter la taille de la police (small).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités

La taxe sur les abris de jardin encore augmentée en 2021

Cabanon, Manfred Antranias Zimmer, Pixabay

Manfred Antranias Zimmer, Pixabay

4/02/21 - Vous projetez de construire un abri dans votre jardin ? Agrandir votre maison ou même construire une piscine ? Vous devrez surement vous acquitter d’une taxe d’aménagement. Révisée chaque année, la valeur forfaitaire constituant la base de cet impôt local a encore augmenté en 2021, atteignant 767€ par m² hors Île-de-France, et 870€ en Île-de-France.

Le Gouvernement a dévoilé les tarifs au m² de surface de construction actualisés pour l’année 2021. Ces valeurs forfaitaires constituent l’assiette de la taxe d’aménagement, un impôt local unique - à ne payer qu'une seule fois - s’appliquant à « toutes les opérations soumises à autorisation d’urbanisme ». Selon le site officiel de l’administration française, cette taxe est due pour toute nouvelle « construction, reconstruction et agrandissement de bâtiments, aménagement et installation de toute nature ». Les annexes à l’extérieur d’une maison ou les abris de jardin sont ainsi visés par cet impôt. Ce dernier ne concerne cependant pas les surfaces de plancher de constructions non couvertes (telles que les terrasses) ou ouvertes sur l’extérieur (telles que les pergolas), ni les surfaces dont la superficie serait inférieure ou égale à 5m² et la hauteur de plafond serait inférieure ou égale à 1,8m.

Les tarifs pour 2021

Révisées annuellement en fonction du dernier indice du coût de la construction – publié par l’Insee chaque trimestre –, les valeurs forfaitaires pour 2021 ont encore été augmentées : le tarif est passé de 759€ par m² en 2020 à 767€ en 2021 hors Île-de-France, et de 860€ à 870€ en Île-de-France. Perçue localement, la taxe d’aménagement est composée de deux parts (communale ou intercommunale et départementale), ou de trois parts en Île-de-France (communale ou intercommunale, départementale et régionale). Chaque collectivité locale fixe un taux – plafonné – qui entrera dans le calcul final de la taxe. Certaines installations font néanmoins l’objet d’un montant spécifique : les piscines sont par exemple taxées à hauteur de 200€ par m² et les panneaux photovoltaïques fixés au sol à 10€ par m².

Voir toutes les actualités

Notre sélection de livres

L'isolation thermique écologique

Livre L'isolation thermique écologique
Conception, matériaux, mise en oeuvre - Neuf et réhabilitation.

Un livre "référence" pour particulier et professionnel

(20 x 26 cm); 35,50 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante