Diminuer la taille de la police (small).Augmenter la taille de la police (large).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Jardin bio

L'actualité

Pour un campus comestible à Lille

Campus comestible Lille

Atelier solidaire

27/04/2018 - De plus en plus d'étudiants s'interrogent sur le contenu de leur assiette... et sont motivés à l'idée de (re)mettre les mains dans la terre. A Lille, un jardin est né il y a près de deux ans à l'initiative des étudiants de la faculté de pharmacie ; près de 3 000 m2 jardinés par les étudiants, accompagnés par l'association L'atelier solidaire. « Nous ne cultivons que des plantes comestibles, souligne Yann Lafolie, paysagiste et président de l'association, en cherchant à ouvrir la palette des variétés, et notamment celles de la région. Sur cette deuxième année, nous avons planté 250 variétés de tomates, plus de 80 d'aubergines. En cultivant, nous avons fait réapparaître cinquante espèces de plantes messicoles », se réjouit le jardinier.
Au-delà des étudiants en pharmacie, le mouvement s'étend maintenant à l'ensemble de l'Université de Lille, au sein d'un réseau de jardins comestibles ouverts à tous : un nouveau jardin de 3 000 m2 vient d'être mis en place par chantier participatif à la cité scientifique de Villeneuve d'Ascq, et un patio est en culture au sein du siège de l'Université, dans lequel se côtoient étudiants et personnel. La faculté de droit prévoit également de se lancer, en associant les habitants voisins et jardiniers de tous âges.
Cette initiative de campus comestible a été retenue dans le cadre de l'appel à projets Mon projet pour la planète. Pour l'encourager, vous pouvez voter jusqu'au 11 mai ; pour cela, cliquez ici.

Plus d'infos : https://www.facebook.com/LAtelier-Solidaire-1100812766601812/

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Voir toutes les actualités

Carte climatique

Carte climatique de la France avec zones de rusticité
© Terre vivante© Terre vivante

 

Quand semer, quand planter au printemps ? Comment se situer par rapport à la fameuse zone de référence que tous les manuels et sites de jardinage prennent en compte lorsqu'ils donnent leurs conseils ? Voici une carte et des indications qui vous seront précieuses.

Voir la carte climatique
et les travaux de saison


Conseils de semis

Semez les carottes

C’est une inamovible du jardin, à cultiver dans une bonne terre bien ameublie. En cuisine, elle s’accommode de tout !

Semez vos haricots verts

Un été sans haricots verts au jardin ne serait pas un vrai été. N’hésitez pas à cultiver des variétés à rames, esthétiques et plus aisées à cueillir.

Semez les blettes

La blette, aussi appelée poirée, est d’aimable composition : elle ne pose pas de problème particulier au jardin. Et en plus, elle se décline en deux parties à cuisiner : les côtes et le vert, lequel remplace aisément les épinards.

Maladies : les connaître, les éviter

La chlorose ferrique

Le jaunissement des feuilles est souvent lié à une carence. Au niveau du pêcher, il signale une chlorose ferrique, dû notamment à la présence de calcaire dans le sol. Conseils pour concilier calcaire et pêcher !

Les rouilles

Premiers signes de rouille ? Pour éviter la propagation de la maladie, le ramassage et le brûlage des feuilles, ou encore le recours à la bouillie bordelaise sont les meilleures solutions.

Le mildiou

Avec les étés humides de ces dernières années, le mildiou a fait des ravages dans nos jardins. Plutôt que d'attendre l'arrivée des champignons, optez pour plus de prévention !

Économies d'eau

Créer une prairie fleurie

Soyons réalistes, l’évolution climatique renvoie le gazon à la catégorie culture de luxe ! Dans les régions du Sud, même arrosé, il vire au paillasson dès juin. Inutile de s’entêter, il faut le changer en prairie fleurie…

Fleurs sobres

Même au jardin d’ornement, il faut composer avec la nature, pour se rapprocher de l’écosystème naturel, par définition le moins exigeant en arrosage puisqu’il se contente des apports d’eau naturels. Là où l’eau manque, mettons des plantes sobres !

Pailler les massifs de vivaces, en vidéo

Un conseil en vidéo des 4 Saisons du jardin bio pour pailler ses massifs de vivaces. Avec les conseils de Pascal Aspe, jardinier en chef au centre écologique Terre vivante.
© 2008 Terre vivante