Poireaux : comment assurer une bonne culture ?

Article publié le
La terrible mineuse du poireau fait des ravages partout. Mais il ne faut pas pour autant abandonner la culture des poireaux, tellement meilleurs quand ils viennent du jardin ! Dès mars, il est temps de semer les variétés d'été.
Poireaux sous voile anti-insectes

Semis et culture

Semez vos poireaux en février-mars, sous châssis bien ensoleillé. Puis, repiquez en mai-juin pour une récolte de fin d’été ; semis de février à fin avril. Enfin, repiquage en juin pour une récolte hivernale.

Dessin d'un poireau

D’ailleurs, l’un de nos abonnés vous en parle.

Pour le semis, pas de problèmes particuliers et pas de recette-miracle, sinon celle de semer en association avec des carottes. […] On dit chez nous qu’il est bon de « planter petits choux et gros poireaux. »
B. G. – 38 Sablons 

Plantation

L’alternative consiste à acheter des plants. Surtout dans les régions fraîches où la germination peut prendre trois semaines. Plantez dans une terre riche, lorsque les plants ont la grosseur d’un demi crayon. Coupez les petites racines en leur laissant une longueur de 3 cm, et le feuillage à 7 cm au-dessus du collet blanc. Laissez sécher les plants pendant deux heures. Ensuite, repiquez-les avec un plantoir à 10 cm de distance, dans une terre bien humide, en appuyant fortement la terre contre le plant.

Retardez le binage le plus possible, car on coupe à cette occasion énormément de radicelles en surface. Il est préférable d’employer un outil à dents et d’arracher les herbes indésirables à la main. 
Dès que l’on constate les premières traces de la présence du ver, il faut couper la plante juste au-dessous de la galerie de la larve. 
B. G. – 38 Sablons 

Conseils bio

Dispersez les plantations sur l’ensemble du jardin, dans les carottes et les céleris. De cette manière, vous perturbez la mouche mineuse du poireau. Cette dernière est en expansion partout en France, tout comme la teigne du poireau, dont les larves et chenilles causent des dégâts. Cette stratégie vous laisse le temps de sauver les plants non encore infestés avec une pulvérisation à l’eau javellisée (une cuillère à soupe par litre). Taillez sévèrement les feuilles atteintes.

Différemment, pour faire face au ver, notre abonné vous conseille.

Un jour, un vieux paysan ardéchois m’a expliqué pourquoi autrefois les anciens et lui-même n’avaient même pas à lutter contre le ver, qui, sans doute, existait déjà : ils arrosaient les poireaux de lisier de vaches obtenu lors du grand nettoyage d’été de l’étable. Depuis, je répands du fumier riche entre les rangs de poireaux. Les attaques sont rares (moins de 5 %), et les poireaux magnifiques ! 
M. B. – 69 Bron 

D’autre part, pour stimuler la croissance des poireaux, vous pouvez  utiliser de l’urine.

Pascal Aspe, responsable des jardins du Centre Terre vivante, vous explique pas-à-pas comment accélérer la croissance des poireaux en utilisant de l’urine. Un conseil tiré du magazine n°226 (septembre/octobre 2017) des 4 saisons.

Variétés

Quelques poireaux au potager

Le ‘Jaune gros du Poitou’, précoce, pour une récolte de fin d’été ; le ‘Géant d’hiver’, résistant au froid et productif, pour une récolte d’hiver.

Josiane Goepfert

 

Auto-promo Mangeoire à oiseaux