Flan d’Halloween sans gluten à la citrouille

Article publié le
La veille de la Toussaint, quand le paysage s’éteint, l’épouvante peut enfin commencer. Afin de réaliser ce flan sans gluten onctueux et divinement repoussant, choisissez une belle citrouille que vous creuserez délicatement et transformerez en lampion terrifiant !
Citrouilles d'Halloween avec des bouches et des yeux

D. Gold |

Cette recette est extraite de Desserts de fête sans gluten de Frédérique Barral.

Préparation : 30 minutes.
Cuisson : 30 + 30 minutes.
Réfrigération : 1+1 heure.

Ingrédients

Pour 4 à 6 personnes :

Flan

  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco ;
  • 500 grammes de chair de citrouille (ou de potiron) ;
  • 1 gramme de gingembre frais ;
  • 1 orange ;
  • 1 cuillère à café rase de cannelle en poudre ;
  • 100 grammes de sucre de canne blond ;
  • 4 œufs ;
  • 50 grammes de farine de riz complet ;
  • 50 grammes d’amidon de tapioca ;
  • 40 grammes de sucre de canne complet (ou sucre de coco) ;
  • 8 grammes de poudre à lever ;
  • 1 noisette de margarine non hydrogénée.

Glaçage*

  • 250 grammes de sucre blanc ;
  • 30 grammes de blanc d’œuf.

Décoration

  • 30 grammes de chocolat noir ;
  • 80 grammes de pâte d’amande maison ;
  • 3 baies de goji fraîches ;
  • 2 cuillères à café de confiture de framboise (ou de fraise) ;
  • 1 ou 2 petites araignées en plastique (ou autres éléments décoratifs).

Recette

Flan

Dans une poêle à feu moyen, versez l’huile de coco et faites revenir la chair de citrouille pendant 2 minutes. Remuez régulièrement à l’aide d’une cuillère en bois. Puis, ajoutez le gingembre préalablement râpé et remuez.

Ajoutez le zeste de l’orange, 30 grammes de son jus et saupoudrez de cannelle. Mélangez.

Versez le sucre et faites cuire à feu doux pendant 30 minutes. Ensuite, préchauffez le four à 180 °C.

Mixez la préparation afin de la réduire en compote. Ajoutez les œufs un à un en mixant après chaque ajout.

Versez la compote dans un saladier. Incorporez la farine, l’amidon, le sucre complet et la poudre à lever. Battez au fouet après chaque ajout jusqu’à obtenir une texture homogène. Réservez deux à trois cuillères à café de cette préparation afin de réaliser le glaçage.

Versez le reste dans le moule, préalablement graissé avec une noisette de margarine non hydrogénée, et enfournez pendant 30 minutes. À la fin, ôtez du four, laissez refroidir, puis entreposez au réfrigérateur pendant 1 heure minimum.

Un flan à la citrouille avec un glaçage au chocolat en forme de toile d'araignée avec des doigts découpés

F. Barral |

Glaçage

Mixez finement le sucre blanc.

À l’aide d’un batteur électrique à vitesse maximum, fouettez l’œuf, le sucre glace obtenu, ainsi que les deux ou trois cuillères à café de préparation (réservées précédemment), jusqu’à obtenir une consistance épaisse et homogène.

Étalez le glaçage à l’aide d’une spatule souple, disposez le flan sur une grille de refroidissement et entreposez pendant 1 heure au réfrigérateur. Le glaçage doit durcir.

Décoration

Cassez le chocolat et faites-le fondre au bain-marie. À l’aide de la pointe d’un couteau, dessinez (sans appuyer) une belle toile d’araignée en chocolat sur le glaçage.

Façonnez trois doigts en pâte d’amande, puis enfoncez légèrement les baies de goji aux extrémités les plus fines pour représenter les ongles.

Ajoutez une petite touche de confiture de framboise à la base de chaque doigt pour donner l’impression de doigts arrachés, puis dessinez de petites stries avec la pointe du couteau pour représenter les articulations.

Entreposez les doigts au réfrigérateur et disposez-les sur le flan juste avant de servir.

Complétez la décoration en ajoutant une ou deux petites araignées en plastique.

Astuce : vous pouvez réaliser ce gâteau la veille et le conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

* Le sucre glace : lorsqu’il n’est pas garanti sans gluten, méfiez-vous du sucre glace proposé dans le commerce. Il vaut mieux réaliser sa propre poudre de sucre à partir de sucre blanc, sucre de canne blond, de fructose, etc. (en fonction de la consistance désirée).

 

Frédérique Barral

À lire aussi

D’autres articles sur

Laisser un commentaire