Comment bien cultiver le navet ? C’est facile

Article publié le
L'authentique navet de notre jardin n’est pas seulement ce légume un peu fort qu’on met dans les soupes. Avez-vous déjà essayé une poêlée de navets 'Boule de neige' primeurs ou de de tendres ‘Boule d’Or’ ? Vous ne le regretterez pas ! À cultiver et à redécouvrir pour le plus grand bonheur des grands et des petits.
Plusieurs navets alignés, tout juste récoltés

Semis et culture

Le navet est un légume-racine des demi-saisons. Aussi, il assure un rendement élevé sans pour autant être très exigeant. Sa culture est simple.

Semez les variétés de printemps et d’été de mars à juin, en lignes espacées de 40 cm. Puis, semez en juillet-août les variétés d’automne destinées à la conservation. Lorsque les jeunes pousses ont trois feuilles, éclaircissez-les de façon à ce qu’il ne reste plus qu’un plant tous les 10 cm. Sinon, il y’a un risque de déformation des racines et les navets ne supportent pas la concurrence.

Le navet craint la sécheresse, binez et paillez afin de garder l’humidité du sol. Ceci déplaira aussi à la mouche du navet, dont les larves creusent des galeries dans les racines. Évitez également les fumures fraîches qui attirent ces mouches. La récolte se fait à partir de deux mois après le semis pour les variétés de début de saison, mais attendez trois mois pour les autres. Enfin, conservez-les en cave ou en silo.

Souvenez-vous bien que le navet apprécie davantage l’humidité des intersaisons, ainsi que des températures tempérées. Concernant le sol, il doit être frais, bien ameubli et non calcaire. Pour la fertilisation, apportez du compost et des engrais naturels à l’automne ou à la fin de la saison hivernale.

Poussant vite, le navet se récolte du début de l’été jusqu’à décembre (juste avant les premières gelées blanches pour les variétés de conservation), dès qu’il atteint la taille d’une balle de ping-pong.

Conseil bio

Chou-rave, radis, cresson, rutabaga et roquette sont de la même famille botanique que le navet : des brassicacées. Appliquez le principe des rotations. De plus, évitez de les planter sur la même parcelle avant trois ans, car ils attirent les mêmes parasites et maladies.

Des navets tout juste récoltés

D’ailleurs, concernant ces nuisibles, vous pouvez opter pour un filet anti-insectes préventif. Malgré la contrainte, il dissuadera altises et mouches des crucifères. Ceux-ci sont coupables de stresser les plants, dévorer les semis, et provoquer des pertes considérables dans vos conservations. La prévention avant tout ! En revanche, pour lutter contre la rouille blanche et le mildiou, rien de mieux qu’une bouillie bordelaise à appliquer dès les premiers symptômes.

 

Brouillon auto

 

Variétés

Testez la diversité des navets pour agrémenter l’ensemble de vos préparations culinaires.

Illustration d'un navet par Vincent Jeannerot

Les navets ‘de Nancy’ et ‘Boule d’or’ conviennent pour les semis de printemps et d’automne. Leur chair ferme constitue un légume d’accompagnement idéal, à l’image de la pomme de terre. Comme légume primeur, préférez ‘Boule de neige’ ou ‘Milan rouge’ : ils sont particulièrement délicieux en crudités et leurs fanes remplacent l’épinard. Autrement, le ‘Noir long” peut être servi râpé, à la manière des carottes.

Josiane Goepfert

 

 

Livres de Terre vivante
Sachet de graines
Autopromo outils de taille 1