Comment construire un hôtel à insectes ?

Article publié le
Pour attirer les insectes utiles au jardin, rien de tel que d’y installer des refuges conçus pour les héberger. Vous pouvez même les rassembler dans un "hôtel à insectes", comme celui qui a été construit au parc Terre vivante, inspiré par celui d'un couple de lecteurs allemands. Découvrez comment construire un hôtel à insectes.
Schéma de découpe d'un hôtel à insectes

L’hôtel à insectes d’Helga et Hans-Dieter Sachse

Helga et Hans-Dieter Sachse, qui cultivent un jardin écologique dans le Land de Brandebourg, ont découvert cet “hôtel à insectes” lors de la grande exposition horticole 2003 de Rostock, au nord de l’Allemagne. Ils se sont aussitôt mis au travail pour en installer un chez eux. À l’issue du premier hiver, le “taux de remplissage” a commencé à être intéressant, au point que le couple s’est attelé à la réalisation d’un second hôtel pour l’offrir à leur fille Bettina, qui réside en France. Aidés de leurs conseils, réalisez vous aussi un hôtel à insectes.

Hôtel à insectes avec différents trous et matériaux

Pourquoi créer un hôtel à insectes ?

Pour favoriser la biodiversité et lutter contre la disparition des insectes pollinisateurs. 40 % des populations d’insectes sont menacées dans le monde. Rappelons qu’ils sont indispensables à la survie et l’évolution de 80 % des plantes à fleurs. Chaque jardin compte, même le vôtre ! Si chaque jardin accueillait un hôtel à insecte, la tendance pourrait basculer. Au-delà de cette urgence écologique, les insectes jouent aussi un rôle important au jardin et éloignent les nuisibles. C’est le cas de la chrysope qui dévore les pucerons ou encore le carabe qui ne fait qu’une bouchée des larves du balanin.

Choix de l’emplacement

L’hôtel à insectes doit être orienté au sud ou au sud-est, face au soleil, notamment en début de journée, le dos aux vents dominants, non loin d’un parterre de fleurs sauvages et cultivées (le restaurant de l’hôtel). Il doit être surélevé d’au moins 30 centimètres, et abrité des intempéries.

Découpes du bâti

Choisissez de préférence des planches d’une essence de bois durable : mélèze, douglas ou châtaignier. Vous aurez besoin de 10,22 mètres de longueur totale de planches de 22 cm de large sur 2,3 cm d’épaisseur :

  • 2 x 120 cm pour les montants verticaux (1)  ;
  • 4 x 100 cm pour les montants horizontaux (2) ;
  • 6 x 37 cm pour les parois des deux “boîtes” (6) et (7) ;
  • 2 x 80 cm pour le toit (5) , à compléter par deux petites planches de 14 cm de large et 80 cm de long, pour obtenir une largeur totale de toit de 36 cm, avec de larges débords ;
  • deux pieux solides 7 x 7 x 90 cm (3) ;
  • deux douilles métalliques pour éviter le pourrissement des pieux au contact du sol (4) ;
  • six boulons à tête ronde, écrous et rondelles pour les pieux ;
  • du carton bitumé pour le toit ;
  • des briques creuses, des rondins, des nattes de roseaux, des tiges creuses etc.

Schéma de découpe d'un hôtel à insectes

Montage de l’hôtel à insectes

  • Vissez d’abord le cadre, c’est-à-dire les deux montants, la planche du haut et celle du bas.
  • Puis l’étage intermédiaire avec sa boîte, ainsi que le suivant, également avec sa boîte.
  • Boulonnez les pieux sur les deux montants. Enfoncez les douilles, mettez les pieux en place et boulonnez.
  • Vissez le toit et agrafez la toile goudronnée.
  • Il ne reste plus qu’à aménager les chambres de votre hôtel.

Aménagement et locataires attendus

  • Pour les chrysopes : boîte remplie de fibres d’emballage, avec quelques ouvertures en fentes.
  • Pour les bourdons : l’autre boîte avec un trou de 10 mm de diamètre et une planchette d’envol.
  • Pour certaines abeilles et guêpes solitaires, comme la mégachile : la natte de roseau enroulée.
  • Pour les abeilles solitaires : des briques creuses remplies d’un mélange de glaise et de paille.
  • Pour divers hyménoptères (pemphredon, guêpe coucou par exemple) : des tiges à moëlle (ronce, rosier, framboisier, sureau, buddleia).
  • Pour les insectes xylophages : des vieux bois empilés.
  • Pour certaines abeilles et guêpes solitaires, comme les osmies : du bois sec avec des trous.
  • Pour les forficules : un pot de fleurs rempli de fibres de bois.
  • Pour les carabes : des morceaux de branches.

Photo en noir et blanc d'un hôtel à insectes

Votre hôtel va pouvoir ouvrir ses portes avant l’hiver, juste à temps pour accueillir pontes et larves de certains insectes. Il contribuera à enrichir au fil des ans la micro faune d’insectes auxiliaires et pollinisateurs de votre coin de paradis.

Helga Sachse et Antoine Bosse-Platière

 

 

 

 

 

 

Brouillon auto