Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités Alimentation et Bien-être

Participez à la lutte contre le gaspillage alimentaire le 16 octobre

Gaspillage alimentaire

Hans, Pixabay

15/10/2020 – Pour la septième année consécutive, la France dédiera le 16 octobre prochain à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Exacerbé par la pandémie du COVID-19, le gaspillage alimentaire a de lourdes conséquences socio-environnementales. Une journée pour rappeler l’ampleur du problème tout en invitant à agir au quotidien à son propre niveau.

Plus de 20 kg de déchets alimentaires par personne sont gaspillés en France chaque année selon l’Ademe. Cela représenterait 150 € en moyenne par personne, soit plus d’une dizaine de milliards d’euros en France par an. Bien que la France se soit dotée d’un certain nombre de règlementations en la matière (notamment le pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire de 2013, la loi Garot de 2016, ou encore la loi EGalim de 2018), le gaspillage continue d’augmenter. Parallèlement, de nombreux Français se retrouvent en situation d’insécurité alimentaire. Intrinsèquement liés, la date du 16 octobre choisie par la France en 2013 pour sa journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire correspond ainsi à la journée mondiale de l’alimentation. La journée internationale de sensibilisation aux pertes et au gaspillage alimentaires a célébré quant à elle sa première édition le 29 septembre 2020.

Les causes et conséquences du gaspillage :

Chaque année, un tiers des aliments produits dans le monde serait perdu, jeté ou dégradé selon la FAO. Les causes sont multiples et apparaissent à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement : mise de côté des fruits et légumes pour leur forme et taille lors de la production ou de l’achat par les consommateurs, transports défaillants (ne respectant pas par exemple la chaîne du froid), transformation non optimale des aliments, mauvais stockages ou encore achats excessifs et mauvaise lecture des dates de péremption en sont des exemples. La crise sanitaire a également contribué à une augmentation du gaspillage liée à une hausse des achats de nourriture par « peur de manquer ». Gaspiller des aliments revient indirectement à gaspiller les ressources pour les produire, les transformer ou encore les transporter. En France, le gaspillage alimentaire seul représenterait 3 % des émissions de gaz à effet de serre de l’activité nationale selon l’Ademe.

Les astuces à adopter au quotidien :

Chaque acteur est essentiel pour lutter contre le gaspillage alimentaire et aider à répondre tant aux objectifs internationaux de développement durable qu’aux objectifs nationaux de la France de réduire, d’ici 2030, de 50 % par rapport à son niveau de 2015 le gaspillage dans les domaines de la consommation, de la production, de la transformation et de la restauration commerciale.

Le Gouvernement français, l’Ademe et d'autres organismes ont donné quelques conseils pratiques pour réduire le gaspillage de nourriture :

  • Eviter de suracheter : n’achetez que ce dont vous avez réellement besoin, planifiez vos repas et votre liste de course, dosez et adaptez les quantités, et limitez les achats compulsifs.
  • Les fruits et légumes « moches » ont les mêmes qualités que ceux avec une belle apparence.
  • Cuisiner les restes : prenez l’habitude d’utiliser vos restes, de tester de nouvelles recettes, et pour les déchets organiques non utilisables, tentez le compostage.
  • Bien lire les dates de péremption : faites la distinction entre les dates limites de conservation, dates de limite d’utilisation optimale ou encore date de durabilité minimale.
  • Un bon stockage pour vos aliments : privilégiez les récipients hermétiques, vérifiez que vos emballages soient bien fermés, ne laissez pas vos fruits et légumes s’abimer…

Pour aller plus loin :

Quelques idées de recettes anti-gaspi pour cuisiner les restes et faire des économies en suivant ce lien.

Quelques applications mobiles pour limiter le gaspillage : Too good to go, Frigo magic, Optimiam, The Food life.

Voir toutes les actualités

Notre sélection de livres

Le guide Terre vivante du potager bio

Livre Le guide Terre vivante du potager bio
Cultiver, soigner, conserver

Des semis à la conservation, en passant par les soins, les conseils de culture, la récolte et la production de ses propres graines, cet ouvrage réunit toute l’expertise de Terre vivante pour réussir son potager bio.

(19,5 x 24 cm); 35,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante