• Vous êtes ici :
  • Accueil > 
  • Actualités
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités de l'écologie pratique

6 résultats sur 510 - Page 1/85
1[2][3][4][5][6][Dernière]
Habitat écologique

Indice de réparabilité

28/01/2019 - Dans le cadre de la feuille de route pour l'économie circulaire, un indice de réparabilité, noté de 1 à 10 et calculé à partir de dix critères, sera appliqué à partir du 1er janvier 2020 sur les produits électriques et électroniques. Un groupe de travail réfléchit à son mode de calcul, afin qu'il apporte une information claire et fiable au consommateur, tout en étant incitatif pour les fabricants. Il reste cependant beaucoup à faire pour aller vers plus de transparence sur la fiabilité des produits et pour faire baisser le coût des réparations.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 saisons

Alimentation et bien être

Manger bio réduit les risques de cancer

28/01/2019 - Publiée le 22 octobre dernier dans la revue JAMA Internal Medicine, une étude épidémiologique portant sur le suivi de près de 70 000 volontaires français (cohorte Nutrinet) pendant 7 ans montre que les consommateurs réguliers de produits bio ont un risque réduit de 25 % de développer un cancer par rapport aux non-consommateurs ou aux consommateurs épisodiques.

Ce risque moindre est encore plus marqué pour les cancers du sein en post-ménopause (-34%) et pour les lymphomes (-76 %). Pour expliquer ces résultats, les auteurs avancent l'hypothèse de la présence de résidus de pesticides beaucoup plus élevés dans les aliments non bio. De plus, les lymphomes font partie des cancers surreprésentés chez les agriculteurs exposés aux pesticides.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 saisons

Jardin Bio

Pour un retour à la campagne des oiseaux

07/01/2019 - Et si les oiseaux communs revenaient ou restaient à la campagne ? Afin d'encourager les exploitants agricoles à mettre en place ou maintenir des aménagements favorables aux espèces qui ont plutôt tendance à la déserter, la LPO a lancé le programme Des terres et des ailes. Nichoirs, perchoirs, tas de bois ou de pierres, bandes enherbées, haies diversifiées... une dizaine d'aménagements sont présentés sur le site desterresetdesailes (https://www.desterresetdesailes.fr/liste-damenagements/). Le site recense au fil les jours les actions menées, sans compter les aménagements déjà en place avant le lancement de l'opération. Près de 200 contributeurs se sont inscrits et certains ont commencé à témoigner de leur engagement.
En Suisse, la mobilisation d'un très grand nombre d'agriculteurs a permis de faire revenir les près de cinq fois plus de huppes fasciées dans la plaine valaisanne qu'au début des années 1980. Pour cela, un grand nombre de nichoirs ont été installés dans les vergers de plaine, où prolifèrent les courtilières, repas apprécié des huppes (http://www.vogelwarte.ch/fr/projets/especes-prioritaires/conservation-huppe-fasciee.html)

Plus d'informations : https://www.desterresetdesailes.fr

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 saisons

Alimentation et bien être

Famille à alimentation positive… un défi pour 2019 ?

07/01/2019 - Fêtes de Noël, galettes des rois, Chandeleur... oui, on peut marquer les fêtes tout continuant à manger de manière équilibrée. A l'image des familles et équipes impliquées dans un Défi Famille à alimentation positive : trois en Auvergne-Rhône Alpes, cinq en Bretagne, deux en Normandie, dans les Pays de la Loire et Paca...

Les Pyrénées ariégeoises se sont aussi lancées fin novembre dans cette aventure. Pour accompagner ces familles et leur permettre d'augmenter de 20% leur consommation de produits bio et locaux, sans dépenser plus, des ateliers leur sont proposés : dégustation de recettes à base de produits de saison, visites de marché, ateliers diététiques...
Défi ou pas, une belle idée pour 2019 ?!

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 saisons

Habitat écologique

Le grand retour des bouteilles consignées ?

21/12/2018 - Laver les bouteilles en verre et les re-remplir est bien plus intéressant que d'utiliser des bouteilles en verre à usage unique (et recyclées) ! C'est ce que montre une étude menée par l'Ademe sur 10 dispositifs français de consigne, mis en place par des producteurs, des distributeurs de boissons et des associations.

Sur tous les indicateurs environnementaux pris en compte (impact climatique, consommation en eau, consommation d'énergie primaire), la performance environnementale est supérieure ou équivalente au système sans consigne. Même pour les systèmes de consigne récents, où le taux de retour et donc de réutilisation des bouteilles est faible, l'impact environnemental est bénéfique. Le bilan économique est également intéressant : la consigne coûte deux fois moins cher qu'un système de bouteilles à usage unique.
L'étude souligne enfin qu'une très large majorité des utilisateurs est favorable aux emballages réemployables-réutilisables.
Le fait de devoir ramener l'emballage consigné, comme le montant de la consigne, ne seraient pas des freins. Reste que le besoin de praticité (augmentation et diversification des points de collecte) et de fiabilité du dispositif (pas d'arrêt de fonctionnement du système) a été pointé, afin d'assurer l'adhésion des consommateurs moins sensibles à l'environnement. A suivre de près !

En savoir plus : https://www.ademe.fr/analyse-10-dispositifs-reemploi-reutilisation-demballages-menagers-verre

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 saisons

 

 

 

 

 

Jardin Bio

Birdlab : une appli pour suivre les oiseaux aux mangeoires

Appli Birdlab

28/01/2019 - Envie de jouer en admirer le ballet des oiseaux autour de la mangeoire ? Vous pouvez participer jusqu'au 31 mars 2019 à l'opération de sciences participatives BirdLab, portant sur le comportement des oiseaux en nourrissage pendant l'hiver. Le principe est de reproduire en temps réel, grâce à un jeu sur smartphone ou tablette, les interactions entre les individus de 24 espèces s'alimentant sur des mangeoires. Cette application est proposée par le Muséum national d'Histoire naturelle via son programme Vigie-Nature, AgroParisTech et la LPO.
Pour participer, il suffit d'installer deux mangeoires dans son jardin ou sur son balcon, de les garnir de graines de tournesol et d'attendre quelques jours que les oiseaux les repèrent. Puis de reproduire sur l'application les allées et venues des oiseaux entre les mangeoires, lors de parties de cinq minutes.
L'hiver dernier, près de 10 268 « parties » ont été réalisées par les observateurs-joueurs. Les organisateurs comptent maintenir cette dynamique de façon à obtenir des résultats scientifiques probants. Ainsi, logiquement, dans les milieux forestiers, davantage d'oiseaux dits « forestiers » (geai des chênes, grimpereau...) ont été observés. Idem dans les milieux agricoles, avec les verdier ou pigeon ramier...). Mais, contre toute attente, au milieu de l'hiver, dans les régions dominées par les grandes cultures, une diminution des populations d'espèces agricoles a été notée. Lorsqu'il n'y a plus de graines dans les champs, les oiseaux quitteraient ces régions pour trouver des ressources dans des paysages plus diversifiés. En revanche, les espèces urbaines et forestières, moins dépendantes des graines, ne changent pas d'habitat au cours de l'hiver. Alors, prêts à nourrir ces observations ?

Pour en savoir plus : http://vigienature.mnhn.fr/vigie-manip/birdlab

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 saisons

6 résultats sur 510 - Page 1/85
1[2][3][4][5][6][Dernière]
© 2008 Terre vivante