Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Compresses de graines de lin

legende
Rhume et sinusite, toux et bronchite, irritation due à la sécheresse oculaire, etc. : les graines de lin se révèlent efficaces dès qu’une application chaude et humide est possible.
Ces petites graines ont une forte teneur en mucilages, qui pénètrent dans la peau grâce à la compresse et agissent efficacement sous l’effet de la chaleur (modérée) et de l’humidité : les sinus sont mieux irrigués, les sécrétions peuvent s’écouler, la peau est protégée.

La compresse de graines de lin est une application de premier choix en cas de sinusite. Elle peut être appliquée directement sur les zones douloureuses – contrairement aux compresses de raifort. Les graines de lin conviennent également aux enfants.

Recette extraite de Compresses, cataplasmes & Cie, par Bernadette Bäche-Helde et Ursel Bühring, aux éditions Terre vivante.

Ce qu’il vous faut :

  • 1 tasse et demie de graines de lin, entières ou fraîchement concassées
  • 6 à 8 mouchoirs en papier ou filtres à thé à usage unique
  • Un saladier
  • 2 tasses d’eau chaude
  • Une cuillère
  • Deux bouillottes remplies d’eau chaude

Comment procéder

  • Versez les graines de lin (entières ou concassées) dans un saladier, recouvrez d’eau frémissante.
  • Mélangez le tout pour obtenir une bouillie, ni trop fluide ni trop sèche.
  • Étalez les mouchoirs, versez une cuillère à soupe de la préparation et repliez les bords pour former chaque fois une petite compresse de 5 x 5 cm. Vous pouvez également utiliser des filtres à thé.
  • Réchauffez les compresses en les plaçant entre deux bouillottes remplies d’eau chaudes, puis appliquez-les sur les zones douloureuses du visage. En cas de sinusite maxillaire, appliquez deux compresses en parallèle, une de chaque côté du nez ; en cas de sinusite frontale, posez deux compresses sur le front.
  • Vérifiez impérativement la température des compresses, idéalement en les posant sur l’intérieur du poignet.
  • Inutile de fixer vos applications, maintenez-les à l’aide de vos doigts. Si elles sont trop chaudes, retirez- les aussitôt.
  • Dès que la chaleur s’estompe, recommencez avec deux nouvelles compresses et jetez les anciennes. Vous avez de quoi renouveler l’application 2 à 4 fois.
  • Procédez ainsi une fois par jour, aussi longtemps que les douleurs persistent.


GRAINES ENTIÈRES DE PRÉFÉRENCE

Lorsque vous achetez les graines de lin en pharmacie ou dans un magasin spécialisé, choisissez de préférence des graines entières. Car les graines concassées, si elles peuvent parfaitement servir, rancissent assez vite (au bout de 1 à 6 semaines).


GRAINES DE LIN

Le lin cultivé (Linum usitatissimum) fait partie des plus anciennes plantes de culture du monde. Ses tiges fibreuses et épaisses servaient déjà dans l’Égypte ancienne à fabriquer la toile de lin, bien avant que les vertus curatives de ses petites graines, marron doré, n’aient été découvertes. Celles-ci contiennent une huile précieuse, des fibres et des protéines, mais ont également une forte teneur en mucilages, capables de retenir l’eau et de gonfler. C’est cette spécificité qui permet aux graines de lin, associées à un grand volume d’eau, d’agir contre la constipation.

Versez les graines dans un verre d’eau froide, laissez-les gonfler, puis consommez-les avant un repas : elles protégeront les muqueuses des irritations durant tout le transit intestinal. Et ce n’est pas tout : cuites brièvement et appliquées en compresse sur la peau, les graines de lin font office de réserve de chaleur, en douceur, contrairement aux cataplasmes de moutarde ou de raifort. Ce réchauffement profond stimule la circulation sanguine dans les zones douloureuses. En cas de sinusite, les graines de lin favorisent l’écoulement des sécrétions encombrées et soulagent la gêne caractéristique de l’inflammation.


AUTRES PROPRIÉTÉS DES GRAINES DE LIN

  • En compresse très chaude : contre les toux grasses, en application contre le thorax pour désengorger et apaiser les voies respiratoires ; également en cas de maux de gorge, de toux sèche, d’inflammation et de gonflement de la glande parotide, de gonflement des ganglions, d’engorgement mammaire ; pour accélérer la maturation des abcès et des furoncles ; pour favoriser la lactation.
  • En compresse tiède ou légèrement chaude : pour apaiser l’irritation due à la sécheresse oculaire (à appliquer sur les yeux pendant 5 à 10 minutes).
  • En compresse froide : apaise la peau sèche ou irritée localement (à appliquer sur les zones concernées pendant 5 à 10 minutes).
  • En usage interne : en cas de constipation (1 cuil. à soupe de graines dans 200 ml d’eau), d’aigreurs d’estomac, d’ulcères gastro-intestinaux ou pour protéger les muqueuses, laissez gonfler 2 cuil. à soupe dans 200 ml d’eau pendant une heure, égouttez ; s’utilise en gargarisme en cas de gorge sèche ou de toux d’irritation.
  • Huile de lin, usage interne : riche en acides gras oméga-3, bénéfique pour le système cardiovasculaire, pour les cellules cérébrales et nerveuses, apaise les inflammations.
  • Huile de lin, usage externe : soulage l’eczéma et les brûlures, réduit les pellicules et les croûtes de lait.

En savoir plus - livres de Terre Vivante

Livre Compresses, cataplasmes & Cie

Oubliez vos préjugés !
Feuilleter le catalogue
Partager cet article :
|

Notre sélection de livres

Compresses, cataplasmes & Cie

Livre Compresses, cataplasmes & Cie
Soins maison pour toute la famille

Oubliez vos préjugés !

(16.5 x 24.5 cm); 19,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

-- PUBLICITE --
Notre éthique
© 2008 Terre vivante