Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Baume gras ultra-simple

Pour soigner et protéger les  peaux ou zones très sèches (mains, pieds, coudes, genoux), soin des lèvres, protection climatique

 

Ingrédients (pour environ 50 ml)

  • 41 g (45 ml) d’huile d’olive ou de phase huileuse
  • 10 g de cire d’abeille en granulés ou en copeaux
  • éventuellement, 5 gouttes de conservateur antioxydant (vitamine E ou CO2 romarin).

 

Matériel

  • Bol supportant la chaleur
  • casserole pour le bain-marie
  • fouet à main ou fouet électrique à cosmétiques
  • pot d’une contenance de 50 ml (et son couvercle)

 

Réalisation

Versez la phase huileuse dans le bol et ajoutez la cire d’abeille. Placez le bol au bain-marie, dans 4-5 cm d’eau frémissante maintenue à ébullition et remuez régulièrement au fouet.

Quand toute la cire est fondue et que le mélange est limpide et homogène, retirez le bol du bain-marie. Laissez tiédir en tournant régulièrement jusqu’à obtention d’une crème épaisse et homogène.

Transvasez dans un pot lavé et stérilisé, à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère. Fermez et étiquetez. Comme il est à base d’huile d’olive (peu sensible à l’oxydation) et ne contient pas d’eau (donc non sujet au développement microbien), ce baume peut se garder plusieurs mois sans conservateur, à température ambiante. Par contre, si vous remplacez l’huile d’olive par une autre plus fragile (tournesol ou amande douce par exemple), il est conseillé d’ajouter 5 gouttes de conservateur antioxydant.

Vous pouvez appliquer ce baume nourrissant tel quel sur les zones sèches.

 

Pour aller plus loin : Je fabrique mes baumes, gels, pommades…, Sylvie Hampikian, Amandine Geers et Olivier Degorce, éd. Terre vivante, 16 €, en vente chez votre libraire ou ici https://boutique.terrevivante.org/librairie/458-livres.htm

 

Astuce

Les baumes riches en cire peuvent prendre une consistance compacte si on les met en pot avant complet refroidissement. On peut « casser » cette texture en brassant le baume dans le pot à l’aide d’une cuillère ou d’une spatule stérilisées. Si des grumeaux se forment, terminez le brassage, si possible avec un fouet électrique à cosmétiques.

 

© 2008 Terre vivante