Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Adieu film alimentaire, vive les couvercles en tissus !

Nous utilisons tous, ou presque, des films alimentaires pour envelopper nos aliments et recouvrir nos saladiers. Mais nous pouvons aussi choisir une solution plus simple, plus saine et plus respectueuse de l’environnement en optant pour un matériau qu’utilisaient nos grands-mères pour recouvrir leurs saladiers. Simple, pratique et surtout réutilisable. Notre cuisine y gagne une petite touche rétro !

 

Matériel

Pour un saladier de 20 cm de diamètre :

 

  • 1 rectangle de coton (ou de coton enduit) : 30 x60 cm (Personnellement, je privilégie un coton enduit de bonne qualité, car il suffit de l’essuyer pour le garder propre)
  • Élastique de couture : environ 5 mm de large

 

 

Réalisation

Dans le tissu choisi, découpez deux disques, dont le diamètre est de 7 cm plus grand que celui du saladier (pour le saladier de 20 cm de diamètre, chaque disque a donc un diamètre de 27 cm). Posez les disques endroit contre endroit, fixez-les avec des aiguilles ou des agrafes. Piquez le pourtour tout près du bord en laissant une ouverture de 5 cm pour les retourner le moment venu. Entaillez précautionneusement l’excédent de tissu, au ras de la couture et perpendiculairement à celle-ci, à des intervalles de 0,5 à 1 cm, à l’exception de l’ouverture.

Retournez l’ouvrage de façon à ce que l’endroit des deux disques soit à l’extérieur. Pour parfaire la couture, introduisez la pointe d’un couteau émoussé entre les deux disques, en poussant délicatement le tissu à l’intérieur, afin d’obtenir un beau rond.

Piquez en cercle, à 1,5 cm du bord du rond, de manière à obtenir un ourlet. Laissez une ouverture et enfilez l’élastique dans cet ourlet à l’aide d’une épingle à nourrice ou d’un passe-lacet. Faites-le sortir par l’ouverture. Répartissez les fronces.

Mesurez le périmètre du saladier et coupez l’élastique à la dimension appropriée. Faites se chevaucher les deux extrémités de l’élastique, cousez-les ensemble avec un point en zigzag. Rabattez à l’intérieur l’excédent de tissu et cousez l’ouverture à la main.

 

Pour aller plus loin : 60 idées ludiques et pratiques pour en finir avec le plastique, Jutta Grimm, éd. Terre vivante, 17 €, en vente chez votre libraire ou ici https://boutique.terrevivante.org/librairie/458-livres.htm

 

Le coton enduit

Le coton enduit est lavable, donc très pratique, et ses usages sont multiples. D’une manière générale, il est plus fin et plus souple que la toile cirée, facile à travailler et il tombe mieux. Il peut être lavé à la machine à 30° C et repassé au fer sur la position 1. En revanche, évitez de le mettre dans votre sèche-linge.

Cependant, le coton enduit contient des matières synthétiques. Ce sont le plus souvent des polyuréthanes (PUR), ou des mélanges d’acrylique et de téflon, mais aussi des chlorures de polyvinyle (PVC), avec les plastifiants que cela implique. Il en existe de différentes qualités. Veillez à acheter des produits portant le label « Made in green by OEKO-TEX 1 », c’est-à-dire des textiles garantis sans composants toxiques et dont la production est respectueuse de l’environnement.

 

-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

60 idées ludiques et pratiques pour en finir avec le plastique !

Livre 60 idées ludiques et pratiques pour en finir avec le plastique !
Sacs, emballages, soins de beauté, soins pour bébé, produits pour la maison…

Le plastique n’est pas une fatalité !

(15 x 21 cm); 17,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante