Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Les contrastes sont augmentés par une inversion des couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités Jardin bio

6 résultats sur 13 - Page 1/3
1[2][3]

Signez l'appel des coquelicots !

12/09/2018 – Ce 12 septembre, Terre vivante et son magazine Les 4 saisons s'associent à l'“Appel des coquelicots”, qui demande la fin de l'utilisation des pesticides de synthèse.

Texte de l'appel :

« Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l'eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l'estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L'exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s'efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s'éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !

Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l'interdiction de tous les pesticides de synthèse en France.

Assez de discours, des actes.»

De nombreuses personnalités et associations ont signé ce texte, notamment le jardinier Alain Baraton, le président de la LPO Allain Bougrain-Dubourg, les agronomes Claude et Lydia Bourguignon, le paysagiste Gilles Clément, le sénateur Joël Labbé, le botaniste Francis Hallé, le paysan-philosophe Pierre Rabhi, le comédien Pascal Légitimus, la réalisatrice Marie-Monique Robin, le chercheur Gilles-Eric Séralini, l'endocrinologue Charles Sultan… À votre tour, signez ce texte ! L'objectif de cet appel est de provoquer un soulèvement pacifique de la société française et de mobiliser au moins cinq millions de soutiens. C'est ambitieux, tout comme l'est l'objectif d'éradiquer les pesticides de synthèse, mais l'appel est lancé avec de nombreux soutiens, notamment l'association Générations Futures, et Charlie Hebdo publie un numéro spécial ce 12 septembre. N'oublions pas qu'en vingt ans, des millions de consommateurs – notamment vous – se sont déjà détournés, du moins en partie, de l'alimentation conventionnelle, farcie de pesticides. C'est sur vous que nous comptons !

Marie Arnould, de la rédaction des 4 saisons.

Pour signer et suivre l'actualité de l'appel des Coquelicots, rendez-vous sur le site de l'association : https://nousvoulonsdescoquelicots.org/
Ainsi que sur les réseaux sociaux, notamment Facebook.

 

Open : un portail pour participer au suivi de la biodiversité

Portail open avec accès aux observatoires31/08/2018 - Open, premier portail consacré aux sciences participatives, vient de faire son apparition. Un nouvel outil au service de la biodiversité, né à l'initiative du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN), de la Fondation pour la nature et l'homme (FNH) et l'Union nationale des centres permanents d'initiatives pour l'environnement (UNCPIE). Il réunit tous les observatoires existants (Oiseaux des jardins, Spipoll), facilitant les liens et l'implication des citoyens dans la collecte de données sur les espèces présentes en France et l'état de leurs habitats.
Sur le portail, il est possible d'accéder facilement à l'observatoire correspondant le plus à ses centres d'intérêt, en fonction de multiples critères : localisation géographique, espèces observées, thématiques abordées, niveau d'accès demandé. Naturalistes confirmés comme débutants ont leur rôle à jouer !

www.open-sciences-participatives.org

Pensées aux jardins de Chaumont-sur-Loire

Jardin Chaumont

Festival International des Jardins 2018 - © Éric Sander

20/07/2018 - Place au rêve, à la pause... Voici quatre jardins récompensés cette année dans le cadre du Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, dont le thème est « Jardins de la pensée »:

  • « Dans les bois » (prix de la création), un jardin innovant et remarquablement réalisé par une équipe américaine, évoquant l'univers de Borges
  • « Le jardin de sable » (prix Design et idées novatrices), issu du travail de deux collectifs (Moonwalklocal et Paysagistes sans frontières)
  • « Entrez dans la pensine » (prix Palette et harmonie végétales), un jardin invitant à la promenade, entre découverte et émerveillement, et évoquant l'univers d'Harry Potter
  • « Dans ma bulle » (prix du Jardin transposable), inventé par Delphine Esterlingot et Hervé Paillot ; un jardin dont tous les visiteurs peuvent s'inspirer pour créer dans leur jardin (voir la photo).
  • « La possibilité d'une île » (coup de cœur du jury), créé en référence au roman de Michel Houellebecq.

Au-delà de l'inspiration qu'ils peuvent apporter pour des réalisations dans son jardin, ces projets révèlent des artistes d'une grande sensibilité ; de beaux hommages au jardin, à découvrir à l'occasion d'une visite.
En attendant, vous pouvez découvrir ces jardins sur http://www.domaine-chaumont.fr

 

Un jardin de mousses

Jardin des mousses

26/06/2018 - « A force de lutter contre la mousse, nous est venue il y a dix ans l'idée de lui consacrer un jardin pour nous faire pardonner. » C'est par ces mots que les propriétaires du Jardin de Berchigrange, dans les Vosges, invitent à découvrir un nouvel espace de 1 500 m2 dans leur jardin. Après l'implantation et la réflexion sur le cheminement, les premières installations de mousse ont été réalisées il y a six ans. « C'est un projet qui nous demandera beaucoup de temps encore ! ».

La première partie du jardin des mousses est ouverte depuis mi-juin. Les premières photos sont une véritable invitation à plonger dans cette ambiance de douceur et de fraîcheur.

Le jardin de Berchigranges, à Granges-sur-Vologne, se visite tous les jours, de 10h à 19h de juin à août, de 14h30 à 19h en avril-mai et du 1er septembre au 15 octobre. Tarif : adultes 11 €, enfants 5 €. Tél. 03 29 51 47 19, https://www.facebook.com/jardindeberchigranges/

Pour un campus comestible à Lille

Campus comestible Lille

Atelier solidaire

27/04/2018 - De plus en plus d'étudiants s'interrogent sur le contenu de leur assiette... et sont motivés à l'idée de (re)mettre les mains dans la terre. A Lille, un jardin est né il y a près de deux ans à l'initiative des étudiants de la faculté de pharmacie ; près de 3 000 m2 jardinés par les étudiants, accompagnés par l'association L'atelier solidaire. « Nous ne cultivons que des plantes comestibles, souligne Yann Lafolie, paysagiste et président de l'association, en cherchant à ouvrir la palette des variétés, et notamment celles de la région. Sur cette deuxième année, nous avons planté 250 variétés de tomates, plus de 80 d'aubergines. En cultivant, nous avons fait réapparaître cinquante espèces de plantes messicoles », se réjouit le jardinier.
Au-delà des étudiants en pharmacie, le mouvement s'étend maintenant à l'ensemble de l'Université de Lille, au sein d'un réseau de jardins comestibles ouverts à tous : un nouveau jardin de 3 000 m2 vient d'être mis en place par chantier participatif à la cité scientifique de Villeneuve d'Ascq, et un patio est en culture au sein du siège de l'Université, dans lequel se côtoient étudiants et personnel. La faculté de droit prévoit également de se lancer, en associant les habitants voisins et jardiniers de tous âges.
Cette initiative de campus comestible a été retenue dans le cadre de l'appel à projets Mon projet pour la planète. Pour l'encourager, vous pouvez voter jusqu'au 11 mai ; pour cela, cliquez ici.

Plus d'infos : https://www.facebook.com/LAtelier-Solidaire-1100812766601812/

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Concours Fermes d’avenir 2018 : une ferme encouragée dans chaque région

30/03/2018 - Quatorze fermes, installées chacune dans une des régions du territoire français outre-mer inclus, ont été récompensées cette année dans le cadre de la troisième édition du concours Ferme d'avenir.

Installées depuis au moins deux ans, ces fermes sont viables économiquement, innovantes, éducatives ou collaboratives et ont un impact positif sur les territoires, l'humain et l'environnement (préservation de la biodiversité, entretien de la vie des sols et de la qualité de l'eau, réduction des déchets...).

Une dotation de 5 000 euros a été remise à ces paysans innovants, travaillant seuls, en couple ou en groupe, pour leur permettre de financer de nouveaux projets. Leurs parcours, leurs histoires et leurs projets méritent le détour ! A découvrir ici.

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

6 résultats sur 13 - Page 1/3
1[2][3]

Notre sélection de livres

Le guide Terre vivante du potager bio

Livre Le guide Terre vivante du potager bio
Cultiver, soigner, conserver

Des semis à la conservation, en passant par les soins, les conseils de culture, la récolte et la production de ses propres graines, cet ouvrage réunit toute l’expertise de Terre vivante pour réussir son potager bio.

(19,5 x 24 cm); 35,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante