Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Tous les Trucs et astuces

Les Trucs et Astuces sont déposés par des particuliers qui souhaitent partager leurs expériences. N'hésitez pas à déposer les vôtres. Avant toute publication nous les relisons avec attention.

Rechercher un truc et astuce



Déposer un Truc et Astuce

10 résultats sur 889 - Page 86/89
[Première ][81][82][83][84][85]86[87][88][89]
  • CONTRE LE VER DU POIREAU 3


    Pour éviter le ver du poireau, je mets les plants, parés pour le repiquage, trois jours ou plus en cave, pour permettre la cicatrisation et éviter la ponte du papillon (qui est attiré par l’odeur). Je pratique ainsi depuis quinze ans, et récolte toujours des poireaux en bonne santé, sans aucun traitement.
    G. B. – 08 Revin

  • CONTRE LE VER DU POIREAU 4


    Un jour, un vieux paysan ardéchois m’a expliqué pourquoi autrefois les anciens et lui-même n’avaient même pas à lutter contre le ver, qui, sans doute, existait déjà : ils arrosaient les poireaux de lisier de vaches obtenu lors du grand nettoyage d’été de l’étable. Depuis, je répands du fumier riche entre les rangs de poireaux : les attaques sont rares (moins de 5 %) et les poireaux magnifiques !
    M. B. – 69 Bron

  • CONTRE LE VER DU POIREAU 5


    Avant de repiquer vos plants de poireaux, « oubliez-les » pendant 24-48 h en les laissant reposer à même le sol, ou, s’il pleut, dans un local. Au moment de les repiquer, tracez un sillon d’environ 5 cm de profondeur dans lequel vous déposez vos poireaux (qui sont donc presque à l’horizontale). Rebouchez ensuite le sillon et attendez la première pluie pour l’arrosage de ceux-ci (même si elle se fait attendre pendant huit à dix jours). Ce truc permet de limiter les attaques du ver.
    A. S. – 64 Aramits

  • REPIQUAGE DES POIREAUX


    Quand on n’est pas fort, il faut user de ruse ! Voici donc le truc que j’ai trouvé pour repiquer facilement des poireaux lorsque le terrain est dur. Je prépare les trous en enfonçant une grelinette (sorte de fourche-bêche à deux manches), dents bien verticales, puis en la retirant, toujours verticale. Je me guide avec un cordeau pour que le rang soit droit. Si je veux que les poireaux soient plantés à espacements bien réguliers, je plante la première dent de la grelinette dans le dernier trou fait. Je place ensuite un poireau dans chaque trou ou tous les deux trous selon la distance de plantation voulue, puis serre la terre avec le plantoir comme dans une plantation normale. Avec cette méthode, mes poireaux sont plantés profond (et auront donc plus de blanc) et sans mal.
    A. R. – 89 Jully

  • PROTECTION DES POIREAUX CONTRE LE FROID


    Ne désherbez plus les poireaux à partir du mois de septembre. Ils seront envahis par une épaisse végétation qui ne nuira pas à leur croissance et protégera le sol du gel. Vous pourrez ainsi arracher les poireaux même par grand froid.
    C. D. – 42 Saint-Paul-d’Uzore

  • GRILLAGE POUR LES POIS


    Avant de semer mes pois, je place un grillage (le plus simple et le moins cher) tenu par quelques piquets sur les sillons. Après la levée les pois s’accrocheront sur le grillage. Pour éviter que les oiseaux ne mangent les pois après la levée, je tasse fortement la terre après le semis. Les volatiles renonceront vite à tirer sur des plantules fermement maintenues.
    J.-M. D. – 59 Villeneuve-d’Ascq

  • FILETS POUR LES POIS


    Nous avons longtemps ramé les pois de manière traditionnelle avec des branchages. En vieillissant, nous sommes devenus moins courageux (ou moins disponibles). Désormais, nous ramons nos pois avec des filets en nylon que nous récupérons auprès des agriculteurs qui s’en servent pour faire des « round-balls » de foin ou de paille. Ils ne savent qu’en faire… Cela donne à ces filets en nylon imputrescibles une seconde vie avant la mise en décharge.
    H. & S. J. – 44 Fay-de-Bretagne

  • PROTECTION DES POIS


    Les semis de petits pois attirent souvent les moineaux, friands des jeunes pousses. Un moyen très simple d’« écœurer » ces oiseaux : tendre un fil noir à une dizaine de centimètres au-dessus du semis. Les moineaux, qui ne le voient pas, se prennent une ou deux fois les ailes dans le fil et… ne reviennent plus.
    P. B. – 67 Rossfeld

  • PLANTS DE POMMES DE TERRE


    Il faut conserver des plants de pommes de terre dans un endroit aéré, au frais, à l’abri du gel, mais surtout en pleine lumière. Ces plants sont plantés fin juillet-début août dans une terre bêchée, fumée et paillée depuis le printemps. On récolte les nouveaux plants début novembre, avant les grosses gelées. Une partie servira à la plantation de consommation au printemps, et l’autre sera plantée fin juillet-début août pour la production de plants. Il faut surveiller la plantation d’été afin de détruire radicalement tous les plants qui présentent des signes de dégénérescence (taches, feuilles enroulées…). Il faut aussi s’attacher à trouver les variétés les mieux adaptées au coin où l’on se trouve.
    J. B. – 42 Lavieu

  • PLANTS DE POMMES DE TERRE 2


    Les pommes de terre destinées à servir de semence doivent être mises à verdir au soleil pendant deux mois, après l’arrachage (à mi-ombre, lorsque le soleil est brûlant).
    J.-F. A. – 35 Saint-Pierre de Plesguen

10 résultats sur 889 - Page 86/89
[Première ][81][82][83][84][85]86[87][88][89]

Déposer un Truc et Astuce

© 2008 Terre vivante