Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Tous les Trucs et astuces

Les Trucs et Astuces sont déposés par des particuliers qui souhaitent partager leurs expériences. N'hésitez pas à déposer les vôtres. Avant toute publication nous les relisons avec attention.

Rechercher un truc et astuce



Déposer un Truc et Astuce

10 résultats sur 865 - Page 75/87
[Première ][70][71][72][73][74]75[76][77][78][79][80][Dernière]
  • COMPOST ET OISEAUX


    Pour protéger mon tas de compost des oiseaux, je le recouvre d’un morceau de grillage Nortène type « clôturette » ou maille carrée vendu au mètre. Je le leste d’une ou deux pierres pour éviter qu’il ne se soulève au vent.
    J. D. – 93 Aulnay-sous-Bois

  • CHAUX CONTRE LES OISEAUX


    Lorsque je vois les corbeaux ou les pigeons ramiers commencer à déterrer les grains de maïs ou les petits pois juste semés, j’épands de la chaux en surface. Je saupoudre également de la chaux sur les jeunes plants, légèrement, plutôt sur la plante, mais il en tombe autant sur le sol car je me sers d’une vieille passoire sans trop faire attention à la quantité.
    Avec la chaux, les plants jeunes et moins jeunes (notamment les fraisiers), ont une meilleure croissance et sont protégés des animaux en général (limaces, oiseaux, lapins…) qui ne semblent pas apprécier son goût. En général, un poudrage suffit, mais on peut en faire plusieurs si nécessaire car je n’ai jamais vu aucun plant « brûlé » par la chaux.
    R. M. – 62 Landrethun-lez-Ardres

  • COCCINELLES CONTRE PUCERONS


    Planter dans un coin inculte du jardin quelques touffes d’absinthe et laisser quelques orties. Les pucerons colonisent ces plantes très tôt en fin d’hiver et cela permet aux coccinelles de se développer et d’être opérantes quand les plantes cultivées sont attaquées. Plus tard en saison, un ou deux pieds de panais montés en graine fournissent un tableau complet des différents stades de développement des coccinelles.
    D. V. – 07 Vernoux


  • PUCERONS NON-FUMEURS


    Mettre un paquet de tabac gris à macérer dans 10 litres d’eau pendant une dizaine de jours. L’anti-puceron est prêt à être pulvérisé sur les rosiers, etc. Il est quelque fois nécessaire de traiter plusieurs fois de suite.
    M. F. – 27 Saint-Pierre-des-Fleurs

  • TALC ANTI-PUCERONS


    Je talque mes rosiers envahis de pucerons quand ils sont en plein soleil (c’est important) ; je recommence l’opération quelques jours après. Les pucerons meurent presque instantanément de déshydratation. Les rosiers sont tout blancs, et ce n’est pas très esthétique, mais la pluie (ou un arrosage) remet tout en ordre. Autres inconvénients de cette technique : on ne peut l’utiliser que pour des surfaces très limitées, et, à mon avis, elle ne tue pas les œufs, ce qui fait qu’il faut recommencer.
    G. T. – 89 Venizy

  • RÉVERBÉRATION CONTRE SAUTERELLES


    Pour éloigner les sauterelles, faites comme si vous chassiez les oiseaux (c’est comme ça que j’ai trouvé le truc). Plantez dans vos cultures, tous les 1 à 2 m, des bâtonnets auxquels vous aurez attaché, à l’aide d’une ficelle, des feuilles d’aluminium mince (les protections intérieures des boîtes de Ricoré s’y prêtent parfaitement). Il est important que les feuilles d’alu puissent jouer au vent. Le cliquetis produit alors par le contact avec le bâtonnet ainsi que la réverbération lumineuse renvoient les sauterelles dans les cultures de votre voisin (ne lui dites pas ; si tout le monde s’y mettait, cela cesserait peut-être de marcher !).
    B. E. – 34 Olargues

  • ÉPINES CONTRE TAUPES


    Si elles sont globalement utiles, les taupes sont quelquefois gênantes dans un jardin. Le truc : entourer le jardin de branches épineuses (aubépine, par exemple) qui formeront une barrière. On les enterre à environ 10-15 cm de profondeur lors du labour. Prendre des branches sèches afin qu’elles pourrissent moins vite.
    C. D. – 74 Cluses

  • BOUTEILLE AU VENT ANTI-TAUPES


    Pour chasser les taupes (et les campagnols), prendre un mètre de fer à béton, l’enfoncer de 30 à 40 cm dans la terre. Enfiler, tête en bas, une bouteille avec anse, en plastique léger (type bouteille de lait de 2 l). Grâce à l’anse, le moindre petit courant d’air fait bouger la bouteille, le bruit dérange les campagnols et les taupes… qui vont plus loin. Mettre un dispositif tous les 5 m2.
    A. M. – 04 Thoard

  • SANGLIERS ET BLAIREAUX


    Pour écarter du jardin les sangliers ou les blaireaux, disposer des boîtes de conserves remplies d’urine de plusieurs jours. L’odeur les incommode, et ils ne reviendront pas.
    H. S. – 30 Lussan

  • ARROCHE SUBSPONTANÉE


    Dans mon jardin, je garde pour les graines quelques pieds d’arroche. A l’automne, je sème ces graines à la volée sur toute la surface. Au printemps, tout pousse. Je cueille les plantes quand elles ont huit à dix feuilles et je les congèle en petits sacs pour les soupes et les plats de l’hiver suivant. Je prends garde de laisser quatre ou cinq plants dans les endroits les moins gênants, pour la reproduction. Ils produisent encore des feuilles tout l’été.
    D. S. – 38 Venon

10 résultats sur 865 - Page 75/87
[Première ][70][71][72][73][74]75[76][77][78][79][80][Dernière]

Déposer un Truc et Astuce

© 2008 Terre vivante