Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Tous les Trucs et astuces

Les Trucs et Astuces sont déposés par des particuliers qui souhaitent partager leurs expériences. N'hésitez pas à déposer les vôtres. Avant toute publication nous les relisons avec attention.

Rechercher un truc et astuce



Déposer un Truc et Astuce

10 résultats sur 857 - Page 75/86
[Première ][70][71][72][73][74]75[76][77][78][79][80][Dernière]
  • SANGLIERS ET BLAIREAUX


    Pour écarter du jardin les sangliers ou les blaireaux, disposer des boîtes de conserves remplies d’urine de plusieurs jours. L’odeur les incommode, et ils ne reviendront pas.
    H. S. – 30 Lussan

  • ARROCHE SUBSPONTANÉE


    Dans mon jardin, je garde pour les graines quelques pieds d’arroche. A l’automne, je sème ces graines à la volée sur toute la surface. Au printemps, tout pousse. Je cueille les plantes quand elles ont huit à dix feuilles et je les congèle en petits sacs pour les soupes et les plats de l’hiver suivant. Je prends garde de laisser quatre ou cinq plants dans les endroits les moins gênants, pour la reproduction. Ils produisent encore des feuilles tout l’été.
    D. S. – 38 Venon

  • ARTICHAUT À GROSSE TETE


    Lorsque le volume de la tête d’artichaut atteint la grosseur d’un œuf, je fends de part en part la tige à quelques centimètres au-dessous des têtes, puis j’introduis un bout de bois ou une pierre plate. A la suite de cette opération, le volume des têtes d’artichaut s’accroît d’environ 50 %.
    H. J. – 11 Saint-Martin-de-Villereglan

  • TENDRE ARTICHAUT


    Pour obtenir des artichauts plus tendres et plus savoureux, il suffit d’envelopper les têtes, avant qu’elles ne soient à maturité, dans un papier opaque ou un morceau de tissu foncé.
    H. Jimenez – 11 Saint-Martin-de-Villereglan

  • BASILIC EN BAC


    Pour obtenir rapidement du basilic au printemps, remplir un bac Riviera de bon terreau (assez profond). Y placer trois plants achetés de préférence chez un maraîcher « bio » si on ne peut faire le semis soi-même. Placer la jardinière sur le balcon ou la terrasse, à exposition sud. Les premiers jours, donner un peu d’ombre. L’association du terreau et de la réserve d’eau fait merveille pour activer le développement des petits basilics. Par la suite, éviter de laisser fleurir. Ma jardinière mesure 55 cm de long et 13 cm de profondeur sans la réserve d’eau.
    A. L. G. – 56 Saint-Martin-sur-Oust

  • RÉCOLTE PRINTANIÈRE DE BLETTES


    Après la cueillette des cardes des blettes (bettes ou poirée) en été et en automne, laisser les plants en place. Au printemps, il se produit de nouvelles pousses et l’on peut faire encore deux ou trois récoltes avant que les cardes « montent » et ne soient plus productives.
    A.-M. B. – 63 Aubusson-d’Auvergne

  • BLETTES AU PRINTEMPS


    Pour obtenir des « épinards » très tôt au printemps, laissez vos blettes-épinards (variété spéciale « à couper ») pendant tout l’hiver. Dans ma région – le nord de la Bretagne –, elles résistent bien au gel.
    J.-F. A. – 35 Saint-Pierre-de-Plesguen

  • SOUFRE POUR LES BULBES (AIL, ÉCHALOTE, OIGNON)


    Lors de la plantation des bulbes (ail, échalote, oignon) – automnale ou printanière –, garnir les sillons de cendre de bois saupoudrée de soufre. Cela augmente la production, améliore la qualité et protège les bulbes de la pourriture. En été, ne pas éliminer la dernière génération de mauvaises herbes, qui protégera les bulbes des coups de chaleur et absorbera l’excès d’azote, toujours préjudiciable à la conservation.
    L. P. – 03 Saint-Bonnet-Tronçais

  • SOUFRE ET BULBES (AIL, ÉCHALOTE, OIGNON)


    Pour éviter le déplacement des bulbes après la plantation, poudrer chaque bulbe avec un peu de soufre avant de recouvrir de terre.
    R. M. – 62 Landrethun-lez-Ardres

  • AIL SUBSPONTANÉ


    Lors de la récolte de l’ail, il nous est arrivé d’oublier des caïeux, parce que les fanes desséchées avaient disparu ou que la tête était trop petite. Ces « oublis » ont donné naissance, l’année suivante, à des caïeux multiples aux gousses grosses comme le pouce (véridique !) et de bonne qualité gustative. Depuis, nous pratiquons délibérément ces « oublis » en prenant bien garde lors des binages de printemps, à ne pas détruire ces plants « subspontanés ». C’est notre plus bel ail !
    H. & S. J. – 44 Fay-de-Bretagne

10 résultats sur 857 - Page 75/86
[Première ][70][71][72][73][74]75[76][77][78][79][80][Dernière]

Déposer un Truc et Astuce

© 2008 Terre vivante