Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

  • Vous êtes ici :
  • Accueil > 
  • Actualités
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités de l'écologie pratique

6 résultats sur 317 - Page 9/53
[Première ][4][5][6][7][8]9[10][11][12][13][14][Dernière]
Habitat écologique

Des aides pour la rénovation énergétique

 

29/09/13 - Seul dossier à faire consensus dans le débat national sur la transition énergétique, la rénovation thermique de l'habitat a enfin donné lieu à des annonces intéressantes juste avant une bien terne conférence environnementale. Le nouveau plan du gouvernement repose sur une série de mesures visant à faciliter le financement des travaux de rénovation et sur  un « service public d'information sur la rénovation énergétique ».

Le volet aides au financement prévoit l'optimisation des aides déjà existantes, éco-prêt à taux zéro et crédit d'impôt développement durable, qui feront l'objet d'une simplification et d'un recentrage sur les rénovations lourdes dans le projet de loi de finances 2014. Le plafond de ressources donnant accès aux aides de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) est relevé et deux nouvelles primes , de 1.350 et 3.000 euros, sous conditions de revenu, vont viser en priorité les familles précaires et les classes moyennes. La Caisse des Dépôts va mettre en place un fonds national de garantie pour la rénovation énergétique afin de décharger les ménages de l'avance des frais. Il devrait permettre d'obtenir de nouveaux prêts bancaires ciblés sur la rénovation et de favoriser le tiers financement par les collectivités territoriales. Autre bonne nouvelle, la TVA sur l'ensemble des travaux de rénovation thermique des bâtiments sera abaissée à 5,5 % en 2014 .

Quant au volet information, il comprend un numéro de téléphone national (0 810 140 240) et un site internet déjà opérationnels, 450 « Points rénovation information service » (Pris), la formation de 2000 emplois d'avenir pour conseiller les ménages, ainsi qu'une campagne de communication nationale qui démarre en octobre 2013. Est également prévue la création d'un « passeport rénovation  », sorte de carnet de santé du logement, où figureront les dépenses d'énergie réelles, les préconisations de travaux adaptés au logement et garantissant un niveau cible de performances, avec un planning et un suivi de la réalisation des travaux.

Les outils sont là, mais ces dispositifs d'aide au financement semblent bien insuffisants pour atteindre l'objectif de 500.000 logements rénovés par an d'ici 2017. En 2012, seulement 120 000 logements privés et 25 000 logements sociaux ont été rénovés. Selon une étude TNS-Sofres publiée le 19 septembre dernier pour l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), la part des ménages ayant l'intention de lancer des travaux pour réduire leur facture énergétique n'était plus que 16% en 2012, contre 18% en 2011. Le mécanisme du tiers financement, qui permettrait de faire financer la totalité des travaux par un organisme financier, a été repoussé en 2015.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Alimentation et bien être

Poules en batterie : les défenseurs des animaux condamnés !

16/09/13 – L'association L214, qui lutte pour des conditions décentes pour les animaux d'élevage, lance un appel à l'aide : la justice vient de la condamner pour “atteinte à la vie privée”.

Il y a quelques mois, l'association a reçu des témoignages vidéo sur deux élevages en batterie gigantesques, qui enferment des milliers de poules dans des cages non conformes à la réglementation. L'un se trouve en Saône-et-Loire, l'autre dans l'Ain. L214 en a informé les autorités vétérinaires et les supermarchés qui commercialisent ces œufs (notamment Carrefour, Super U et Monoprix), et demandé aux élevages de corriger la situation. D'après l'association, les rapports d'inspection vétérinaire font eux-mêmes état de non-conformités.

En réponse, les deux exploitants ont assigné L214 en justice, au motif que les images avaient été obtenues sans autorisation. En juillet : la justice a tranché en faveur des éleveurs ! L214 n'a plus le droit d'utiliser ces vidéos et se retrouve condamnée à payer des réparations financières aux deux élevages.

L214 a fait appel de la décision mais à ce jour, la condamnation et les frais d'avocats s'élèvent déjà à plus de 6 000 €. L'assocation en appelle à la générosité du public pour l'aider à faire face.

Pour faire un don (déductible des impôts à 66 %), retrouvez L214 sur son site : http://don.l214.com/

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Jardin Bio

Le jardin des Plantes à couleurs

13/09/13 – Garance, pastel, gaude, camomille des teinturiers... Valérie Métras a rassemblé une centaine de plantes tinctoriales différentes au sein de son jardin des Plantes à couleurs, à Essertines-en-Donzy, dans la Loire. Passionnée par le stylisme et les teintures végétales, elle a combiné ses amours en cet espace de 2 500 m2, où elle partage ses connaissances avec le public lors des visites guidées et des stages.

La "teinturière végétale" pratique également son art avec les roses anciennes Guillot, dont une collection apporte ses couleurs et ses parfums au jardin, et n'hésite pas non plus à utiliser les légumes du potager biologique pour teindre les tissus. Cette année, le jardin fête ses dix ans, l'occasion de faire le détour jusqu'aux monts du Matin !

www.jardindesplantesacouleurs.com

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Jardin Bio

Nantes, une ville à croquer !

30/08/13 - Si Marseille est capitale européenne de la Culture 2013, Nantes, elle, est capitale verte de l'Europe 2013. Les jardins y prospèrent, notamment les nombreux jardins familiaux – la millième parcelle vient d'être inaugurée. Et, pour la deuxième année, des “stations gourmandes” où l'on peut cueillir et picorer librement fruits et légumes, essaiment à travers la ville.

L'an dernier, ces stations étaient 4 en centre-ville ; cette année, 7 autres ont été mises en place avec les associations dans les quartiers périphériques, occasionnant la plantation de 125 arbres fruitiers (pommiers et poiriers en palmette, pruniers, cerisiers, pêchers, figuiers, abricotiers), de 300 arbustes à petits fruits (framboisiers, groseilliers, cassissiers) et de diverses plantes aromatiques et légumes. L'accueil du public est largement positif et les pommiers plantés dans la cour du château des Ducs ont fière allure. Le tas de compost géant planté de courges, installé devant l'opéra l'an dernier, a, lui, été diversement apprécié...

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Habitat écologique

1er prix des architectures en terre crue

30/08/13 - Le grand prix du premier palmarès national des architectures en terre crue a été remis le 31 mai 2013 à l'architecte Boris Bouchet et à la commune de Marsac-en-Livradois pour un bâtiment associant harmonieusement un commerce aux murs en pisé et un centre de santé en bois au premier étage. Lancé par plusieurs acteurs de la construction en terre avec de nombreux partenaires, ce palmarès a aussi couronné onze œuvres pionnières qui illustrent les techniques traditionnelles (adobe, bauge, torchis, briques comprimées, pisé) et en renouvellent l'esthétique.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Alimentation et bien être

Sus au gaspillage alimentaire !

30/08/2013 - On a tous jeté à la poubelle des produits sur la foi de la date indiquée sur l'emballage avec, parfois, un sentiment coupable de gaspillage.

Aujourd'hui, le site gaspifinder.com, une start-up française qui dispose d'une base de données de plus d'un million de produits, propose un moteur de recherche participatif permettant de vérifier les dates de consommations "réelles" des denrées alimentaires distribuées en grande surface. Plutôt que de jeter un produit dont la date limite de consommation est dépassée, l'internaute peut consulter les données fournies par les internautes et savoir s'il le consommer ou non.

Cette lutte contre le gaspillage alimentaire a par ailleurs fait l'objet d'un pacte national présenté le 14 juin 2013 : son but est de le réduire de moitié d'ici 2025 en associant producteurs, grande distribution, restauration collective, consommateurs...

Parmi les mesures du pacte, le rallongement des dates de péremption. Ainsi, la mention "DLUO" – date limite d'utilisation optimale au-delà de laquelle les qualités organoleptiques et nutritionnelles des aliments ne sont plus garanties sans pour autant constituer un danger pour la santé – sera remplacée par la mention "à consommer de préférence avant..." en décembre 2014. Cela devrait permettre de ne plus la confondre avec la DLC (date limite de consommation ou date de péremption), figurant sur les denrées périssables susceptibles, après une courte période, de présenter un danger pour la santé.

Omar Mahdi, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

 

6 résultats sur 317 - Page 9/53
[Première ][4][5][6][7][8]9[10][11][12][13][14][Dernière]
© 2008 Terre vivante