• Vous êtes ici :
  • Accueil > 
  • Actualités
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités de l'écologie pratique

6 résultats sur 481 - Page 5/81
[1][2][3][4]5[6][7][8][9][10][Dernière]
Jardin Bio

Des initiatives qui fleurissent

Jardin Tori Suzuki Maroc

23/01/2018 - De plus en plus de personnes s'intéressent à la permaculture au Maroc. « Dans ce pays où les conditions climatiques sont difficiles et les sols très fortement érodés par l'agriculture conventionnelle, la permaculture apporte des réponses adaptées », explique Annie Mellouki, présidente du Réseau des Initiatives Agro-écologiques au Maroc (RIAM). « Mieux vaut avoir un sol vivant, économiser le peu d'eau que l'on a, favoriser les semences paysannes, reforester et être solidaire. » Le RIAM a répertorié environ 300 personnes et initiatives : producteurs, associations, gîtes... Il organise des forums et met en contact toutes les personnes intéressées par l'agro-écologie au Maroc. Avis à ceux qui cherchent un stage ou veulent aller y faire du woofing ! Contact : http://reseauriam.org, reseauagroecologiemaroc@gmail.com
Lire aussi l'article consacré au jardin cultivé au Maroc par Tori Suzuki, un jardinier passionné par la permaculture, dans le N° 228 (janvier-février 2018) des 4 Saisons du jardin bio.

Carine Mayo, rédactrice des 4 Saisons du jardin bio

Alimentation et bien être

Du 100 % local et bio dans la restauration collective, c’est possible !

Zéro phyto 100% bio web

11/01/2018 - Après plusieurs mois de présentation, près de 250 avant-premières et 16 000 spectateurs, le documentaire Zéro phyto 100 % bio sort à l'échelle nationale. « Nous espérons que le documentaire serve de levier pour l'introduction massive de la bio en restauration collective », souligne le réalisateur du film Guillaume Bodin, ancien ouvrier viticole sur des domaines en bio et en biodynamie. Suivant les exemples inspirants de Mouans-Sartoux, mais aussi Langouët, Paris, Barjac, de nombreuses communes pourraient décider de changer leurs pratiques. Mais les citoyens ont aussi leur rôle à jouer, alors emmenez vos amis !

Consulter ici la liste des prochaines avant-premières près de chez vous, et la carte des cinémas diffusant le film.

Voir la bande annonce.

Jardin Bio

Des moutons sur le périph

Greensheep

04/01/2018 - Vous les avez peut-être remarqués au bord du périphérique parisien, en train de brouter placidement les pelouses. On les met même en prison, puisqu'une quinzaine d'entre eux vivent désormais dans la maison d'arrêt de Nanterre. Les moutons sont de plus en plus utilisés pour l'entretien des espaces verts, dont ils préservent la biodiversité car ils participent au retour de certaines espèces - notamment des carabes qui se nourrissent de leurs crottes. Autre avantage, ils sont jusqu'à 25 % moins chers qu'une tonte classique. La petite société GreenSheep, fondée en 2016, dispose ainsi de 500 moutons d'Ouessant encadrés par 20 bergers, qu'elle propose aux entreprises et aux collectivités locales disposant de plus de 1 000 m² à entretenir. www.greensheep.fr

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Habitat écologique

Nouvelles étiquettes énergie

04/01/2018 - Le Parlement européen a adopté en 2017 le nouveau cadre législatif de l'étiquette énergie. On n'y verra plus les classes A+, A++ et A+++, qui étaient source de confusion. La nouvelle échelle ira de A à G et les critères seront remaniés dès que 30 % des produits vendus relèveront de la classe A, afin d'accompagner les progrès en matière d'efficacité énergétique. De plus, il va falloir revoir les tests d'évaluation car une étude du Bureau européen de l'environnement a montré de gros écarts entre les consommations réelles et affichées pour certains appareils. Malheureusement, la mise en place de ces nouvelles étiquettes n'interviendra qu'à partir de 2020 et de manière progressive, selon les catégories d'appareils.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Jardin Bio

Ne ratez pas L'Intelligence des Arbres !

19/12/17 - Ne ratez pas ce film, il révolutionnera votre vision des arbres et de la forêt. Et du fonctionnement de la nature en général. S'appuyant sur le travail du forestier allemand Peter Wohlleben qui a écrit le best-seller La vie secrète des arbres (plus d'un million d'exemplaires vendus, et de Suzanne Simard, professeure d'écologie forestière à l'université de Colombie Britannique, il nous explique tout bonnement que les arbres prennent soin les uns des autres. Et ce, grâce aux connexions racinaires, véritable cerveau de la forêt où s'échangent signaux d'alerte et nutriments.

On savait depuis les années 70 qu'en Afrique, les acacias se défendent contre les girafes qui mangent leurs feuilles, en émettant des substances volatiles qui génèrent la fabrication de tannins indigestes. Grâce à ces substances, l'information passe d'arbre en arbre et les autres arbres, prévenus, anticipent la production de tannins. Mais Peter Wohlleben et Suzanne Simard vont plus loin, en expliquant que les arbres mères sont capables de reconnaître par leurs racines les rejetons qui sont leurs enfants, pour les nourrir et ainsi les soutenir. Une approche passionnante, qui montre que l'évolution ne s'est pas résumée à la survie des plus forts et que les arbres – et la nature en général – sont régis par une organisation sociale où la coopération prime largement sur la compétition, où l'entraide n'est pas un vain mot, où la communauté est primordiale.

Terre vivante est partenaire de L'Intelligence des Arbres, qui est encore projeté en salle, où il a déjà été vu par plus de 60 000 spectateurs. Toutes les séances et ciné-débats sont sur le site de la production Jupiter films.

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Alimentation et bien être

Mettre en valeur les "bons" éleveurs

27/02/18 - Après avoir réalisé en 2016 « Des locaux très motivés », consacré à l'économie circulaire en agroalimentaire, le documentariste Olivier Dickinson prépare un nouveau projet : avec « Un lien qui nous élève », cet Aveyronnais souhaite mettre en lumière les éleveurs et les éleveuses qui respectent les animaux de ferme. Ces passionnés, qu'il avait eu l'occasion de rencontrer pour certains lors du tournage de son précédent documentaire, lui ont « donné l'envie d'approfondir le sujet sensible du bien-être animal ».

Son objectif est de réaliser un film optimiste et positif, pour toucher le milieu de l'élevage et donner envie aux éleveurs, mais aussi sensibiliser le grand public. Le tournage touche à sa fin et il espère sortir le documentaire fin 2018.

De petits coups de pouce sont encore possibles : la campagne de financement est ouverte jusqu'au 23 mai. Le projet complet est présenté ici ; à suivre aussi sur Facebook.

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

6 résultats sur 481 - Page 5/81
[1][2][3][4]5[6][7][8][9][10][Dernière]
© 2008 Terre vivante