Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

  • Vous êtes ici :
  • Accueil > 
  • Actualités
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités de l'écologie pratique

6 résultats sur 339 - Page 4/57
[1][2][3]4[5][6][7][8][9][Dernière]
Habitat écologique

Où trouver de la chaux en pâte ?

16/12/2014 - Les bons artisans vous le diront, les plus beaux enduits de finition se font à la chaux aérienne en pâte. Badigeons, stucs, marmorino, sgraffito, fresques... ces recettes traditionnelles nécessitent l'utilisation d'une belle et onctueuse chaux aérienne en pâte obtenue par cuisson de pierres calcaires blanches contenant moins de 5 % d'argile puis “éteintes” à l'eau. Sa pureté, sa blancheur, sa souplesse, son affinité avec le sable, le plâtre, la poudre de marbre, les terres colorantes et les très nombreuses finitions possibles en font un ingrédient indispensable.

Autrefois nombreux, les artisans chaufourniers ont progressivement disparu de notre pays et il n'en reste à notre connaissance que trois en France – il y en aurait davantage en Italie et en Espagne. La chaux en pâte se vend en seaux à partir de 7 kg et elle peut se conserver indéfiniment recouverte de quelques cm d'eau dans son seau fermé. On trouve la chaux en pâte chez de nombreux revendeurs spécialisés en habitat écologique, mais il est possible de la commander directement auprès des derniers chaufourniers français :

-          Calci-Chaux, Daniel Pinel, 39 rue des Jacquets, Puy-Vacher, 03450 Ebreuil. Tél. 06 16 67 75 23 - www.calci-chaux.com (seaux de 25 kg) ;

-          Chaux d'Augmontel, 81660 Payrin Augmontel. Tél. 06 85 33 81 82

-          Pozzo-Nuovo, 10 rue Puits Neuf, 26200 Montélimar. Tél. 04 75 53 23 95 - www.pozzonuovo.fr ( seaux de 7, 17 ou 27 kg).

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

 

Alimentation et bien être

Malbouffe : rêvons un peu...

16/12/2014 - En avril 2014, Coca-Cola et McDonald's ont annoncé un recul de leur chiffre d'affaires en Europe, respectivement -2 et -1% – et ce, après avoir annoncé une tendance similaire sur le continent nord-américain, leur premier marché. L'une des causes de ce recul est à chercher du côté des changements de comportements liés à la santé et à une meilleure hygiène de vie.

Les analystes de RBC Capital Markets l'affirment carrément : « Les consommateurs occidentaux veulent des produits plus sains. » Les campagnes anti-obésité – parfois choquantes, comme Rewind the Future, commencent peut-être à porter leurs fruits aux États-Unis. En Europe, et notamment en France, l'engouement pour les circuits courts et la recherche d'une autonomie vivrière émergent peu à peu et amorcent peut-être un mouvement de plus grande ampleur. Toutes ces initiatives montrent qu'une autre alimentation, saine, existe.

Pour se relancer, Coca-Cola et McDonald's ciblent les pays émergents : l'Amérique latine, région encore peu regardante pour ce qui est des dangers de l'obésité, et l'Asie. Mais en Chine, McDonald's se retrouve impliqué dans un scandale sanitaire et la ville de Shanghai a fermé une usine suite à la vente de viande périmée. Le début du déclin de l'empire américain ?

Omar Mahdi, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Alimentation et bien être

Les sodas font vieillir

04/12/2014 - Non contents de favoriser l'obésité et le diabète, les sodas accélèreraient le vieillissement des cellules. C'est ce que montre une étude américaine qui vient d'établir un lien entre ces boissons sucrées et le vieillissement accéléré de nos cellules. Et seulement deux verres par jour suffisent à nous faire vieillir plus vite...

Des chercheurs de l'université de Californie ont suivi la consommation de boissons gazeuses et sucrées de 5 309 adultes en bonne santé âgés de 20 à 65 ans. En parallèle, ils ont mesuré leurs télomères (constitués par l'association d'ADN et de protéines spécifiques présentes aux extrémités des chromosomes) dont la longueur est un bon indicateur du vieillissement des cellules : s'ils sont courts, cela signifie que les cellules se sont divisées – et donc, vieillissent.

Les résultats, révélés en octobre 2014, ont alors montré que les consommateurs de sodas avaient des télomères plus courts. Selon les scientifiques, 35 cl de soda par jour suffiraient à faire vieillir nos cellules plus rapidement (en moyenne de 4,6 ans), indépendamment de la question de la prise de poids. D'autres travaux devront être effectués pour confirmer ces résultats car cette étude est la première du genre. Une des questions que l'on pourrait se poser par exemple, c'est celle de l'impact des sodas sur les télomères des enfants.

Obésité, diabète, vieillissement prématuré et aucun intérêt nutritionnel : oubliez les sodas. La seule boisson indispensable à notre organisme, c'est l'eau !
Source : Asef

Omar Mahdi, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

 

Habitat écologique

Où trouver des petites bottes de paille pour l'autoconstruction ?

24/11/2014 - Suite à l'article “Quelle paille pour la construction ?” paru dans Les 4 Saisons n° 208 (septembre-octobre 2014), l'association Apache (Association pour la Promotion des Alternatives de Constructions Humbles et Ecologiques) basée à Angers (49) nous signale qu'elle effectue un recensement des producteurs de petites bottes de paille du Maine-et-Loire afin de faciliter l'accès à ce matériau de construction. Les producteurs qui le souhaitent seront référencés sur leur site internet. L'association accompagne les autoconstructeurs et les professionnels du département dans leurs projets d'éco-construction. Elle organise des chantiers participatifs, des ateliers de démonstration et diffuse de nombreux documents sur l'autoconstruction.

Ce recensement devrait se faire dans d'autres régions. Il existe par ailleurs un fort besoin de structuration des filières locales de la construction durable autour des matériaux bois, chanvre, laine de mouton, liège, paille, pierre et terre. C'est dans ce but que se réuniront le 23 mars 2015 les 2e Assises Nationales des filières locales pour la construction durable, organisées par le Réseau Rural Français au ministère de l'Agriculture à Paris. Toutes les informations sont sur www.batir-local.fr

  • associationapache.wordpress.com
  • assoapache49@gmail.com
  • www.batir-local.fr

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Jardin Bio

Mieux protéger les arbres remarquables

21/11/14 – Chêne d'Allouville en Normandie, tilleul de Réaumont en Isère, olivier de Roquebrune-Cap-Martin dans les Alpes-Maritime… les arbres d'exception sont parfois vieux de 2000 ans, comme c'est le cas de l'olivier de Roquebrune. Liés aux hommes de manière indéfectible, symboles de l'histoire ou d'une légende, ils constituent un  patrimoine naturel et culturel qui doit pouvoir être transmis aux générations futures.

Pour mieux les faire connaître et les sauvegarder, l'association Arbres a créé en l'an 2000 le label national “Arbre remarquable de France” et tenu, en 2014, le premier Congrès National consacré aux Arbres Remarquables. A ce jour, 350 arbres ont bénéficié de ce label, qui est désormais reconnu et apprécié comme élément de protection, mais qui n'a toujours qu'une valeur symbolique.

L'association lance donc une pétition pour demander la reconnaissance de ces arbres remarquables comme partie intégrante du patrimoine national, impliquant ainsi leur sauvegarde, leur protection. Vous aussi, signez-la !

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Alimentation et bien être

La bio progresse – petit à petit !

21/11/14 – Les surfaces engagées en bio en France atteignent en 2014 plus d'un million d'hectares : à la fin 2013, on comptabilisait 930 868 ha cultivés et 129 888 ha en conversion. L'agriculture bio représente désormais 3,93 % de la surface agricole utile, ce qui reste assez bas par rapport à ses partenaires européens (8,6 % en Italie, 6,1 % en Allemagne, 19,6 % en Autriche !*).

Si la progression des surfaces a été de 9 % en 2013 par rapport à 2012, on note un ralentissement des conversions en 2013 : elles concernaient 81 560 ha en 2008 et 151 868 ha en 2009.

La moitié de ces surfaces bio sont réparties dans cinq régions : Midi-Pyrénées, Pays de la Loire, Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cette dernière est la région où l'agriculture bio domine le plus, certains départements atteignant 19 % de la SAU.

Plus de 20 % des surfaces françaises dédiées à la production de légumes secs sont en bio, plus de 13 % de l'arboriculture et des plantes à parfums, plus de 8% du vignoble national. Par contre, moins de 2 % des céréales et seulement 4 % des légumes sont cultivés en bio .

Dans l'élevage, la part de la bio dépasse 11 % en apiculture et 7 % pour l'élevage de poules pondeuses. Elle tourne autour de 5 % pour les brebis laitières et les chèvres, mais ne dépasse pas 0,8 % pour le porc et 3 % pour les vaches, même si on note un essor des élevages laitiers bio.

Retrouvez toutes ces données, ainsi que celles sur la consommation de produits bio, sur le site de l'Agence bio.

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

* données 2011

6 résultats sur 339 - Page 4/57
[1][2][3]4[5][6][7][8][9][Dernière]
© 2008 Terre vivante