• Vous êtes ici :
  • Accueil > 
  • Actualités
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités de l'écologie pratique

6 résultats sur 460 - Page 3/77
[1][2]3[4][5][6][7][8][Dernière]
Habitat écologique

Des alternatives au polyuréthane

02/11/2017 - Côté performances, la mousse de polyuréthane est le champion des isolants. Elle est donc largement utilisée dans le bâtiment, notamment sous forme de panneaux pour les toitures terrasses des immeubles. Mais, revers de la médaille, c'est un isolant difficilement recyclable, avec un très mauvais bilan carbone et qui dégage des gaz très toxiques en cas d'incendie. Rien d'étonnant quand on connaît le process de fabrication qui intègre notamment du formaldéhyde et du phosgène, un gaz de combat suffocant.

Les rares entreprises mondiales qui maîtrisent cette chimie dangereuse travaillaient depuis des années en flux tendu pour répondre à la demande. Suite à la multiplication d'incidents techniques dans ces usines, il y a pénurie de polyuréthane. Raison de plus pour se tourner vers des isolants plus écologiques.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Alimentation et bien être

Festival Alimenterre : notre avenir se joue dans nos assiettes

Festival Alimenterre 2018

02/11/2017 - Jusqu'au 30 novembre, le 10e Festival Alimenterre propose, en France et dans 12 pays, des milliers de projections-débats sur le thème « Notre avenir se joue dans nos assiettes ».

Une sélection de huit films est offerte, pour ouvrir de nouvelles pistes et corriger les incohérences du système alimentaire mondial : Land Grabbing, Bientôt dans vos assiettes, Bugs, Cousin comme cochon, Hold up sur la banane, Vivre dignement de sa terre, Nourrir une métropole et enfin Consommer autrement, quelles solutions ?

Au-delà des projections, les débats permettent de s'interroger sur la responsabilité de chacun en tant que citoyen. Quel modèle de production pour une alimentation saine et durable pour tous ? Comment permettre aux paysans et aux travailleurs agricoles de vivre dignement ? Comment leur garantir l'accès aux moyens nécessaires pour produire ? Quelle nourriture pour demain et sous quelle forme ? Autant de questions à partager à l'occasion des soirées-débats organisées dans toutes les régions.
Le programme et les bandes-annonces des films sont accessibles sur http://www.festival-alimenterre.org


Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Alimentation et bien être

Transmettre des initiatives positives

Outoftheboxpetit

24/10/2017 - Après avoir parcouru la France à la recherche des « solutions qui oeuvrent en faveur de l'alimentation durable », deux jeunes professionnels de la communication digitale ont choisi de partir en mars prochain faire un tour d'Europe de huit mois. Leur projet est de rencontrer et de faire témoigner ces chefs d'entreprises, associations, paysans, politiques, simples citoyens et scientifiques, qui agissent concrètement pour cette transition durable (zéro déchet, permaculture, bio, circuit court). « Notre objectif est de mettre en lumière la richesse de ces projets et d'inspirer notre communauté à passer à l'action », expliquent Marion Garrido et Jordan Longueville. Voyageant et vivant dans leur van, les deux co-équipiers réaliseront dans chaque pays (Danemark, Suède, Allemagne, Croatie, Grèce, Italie, Espagne, France) deux interviews vidéo et un reportage photo ; ils participeront aussi à la vie d'une micro-ferme en woofing et partageront leurs aventures avec une école primaire en France et en Croatie. Pour transmettre un discours positif et tourné vers l'action et l'avenir.
Pour soutenir leur projet Out of the box : https://fr.ulule.com/out-of-the-box/

A suivre aussi sur www.act-outofthebox.org

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Jardin Bio

Un nouveau néonicotinoïde autorisé !

Les associations demandent au Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation
la suspension immédiate du Sulfoxaflor pesticide tueur d'abeilles

Contre toute attente, en pleine tenue des Etats généraux de l'alimentation et au mépris de la Loi biodiversité qui interdit l'usage des néonicotinoides, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), vient d'autoriser en catimini en France un nouveau
pesticide néonicotinoïde : le sulfoxaflor. Les associations exigent du Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation la suspension immédiate de cette autorisation incompréhensible, vécue comme une remise en cause des engagements pris par la France.

Plusieurs études scientifiques attestent de la mise en cause des néonicotinoïdes dans l'effondrement des populations des invertébrés. Une étude publiée hier par l'Université de Saskatchewan, au Canada, conclue à la disparition de 75% de la biomasse des insectes dans les aires protégées en 27 ans seulement. En 2015, plus de 50 chercheurs académiques internationaux issus de la Task Force Systemic Pesticides ont démontré la vulnérabilité des invertébrés aquatiques et terrestres, des pollinisateurs et des oiseaux, aux insecticides systémiques.

Les invertébrés, « producteurs » des sols avec les champignons et les bactéries, représentent 80% de la biomasse totale des terres émergées. Ils sont la ressource alimentaire indispensable à un nombre considérable d'espèces de mammifères (musaraignes, hérissons, chauve-souris...), d'oiseaux (une étude témoigne de l'effondrement de 50% des oiseaux des milieux agricoles entre 1980 et 2010). Leur rôle de pollinisateurs n'est plus à démonter, ainsi que les services écosystémiques associés. Ils assurent « gratuitement » la décomposition des matières mortes et fécales et de la séquestration, dans les sols sous forme d'humus, du carbone, c'est-à-dire un retour au carbonifère.

« Placer la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides » était l'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron. Une promesse qui fait écho aux préoccupations des Français : selon un récent sondage, 93% des Français considèrent que leur santé est impactée par la présence de pesticides dans les aliments consommés et seraient prêts pour une nouvelle transition agricole et alimentaire. Un million d'entre eux s'est également exprimé pour demander la suppression du glyphosate.

Nos associations demandent au Ministre en charge de l'Agriculture le retrait immédiat du sulfoxaflor . Elles en appellent au Ministre Nicolas Hulot pour une application de la Loi Biodiversité votée il y a guère plus de un an.

Ce mauvais épisode rappelle la nécessité à court terme de :

la levée immédiate du secret industriel sur l'évaluation des risques sanitaires et environnementaux faite sous la responsabilité des firmes ;
la publication in extenso des données d'évaluation des risques sanitaires et environnementaux sur lesquels l'ANSES a formulé son avis ;
la publication détaillée de l'avis motivé de l'ANSES

 

Jardin Bio

Cherche bénévoles en maraîchage

12/10/17 – Les éditions Actes Sud ont créé une école alternative, l'école du Domaine du Possible, sur un domaine agricole près d'Arles. Sur ces terrains de 120 hectares, se développe aussi un projet agroécologique, qui cherche trois bénévoles disponibles à partir de mars 2018 pour faire du maraîchage biologique, sur le principe du wwoofing. Il s'agit de contribuer à des travaux de mise en place de cultures maraîchères bio, en particulier sous serre, à l'entretien de celles-ci, à leurs récoltes et au conditionnement.

À terme, le projet est de créer une université Domaine du Possible, qui puisse accueillir des formations favorisant une diffusion plus large de l'agroécologie (permaculture, agroforesterie, etc.), et héberger des programmes de recherche permettant de généraliser ces méthodes. La surface importante permettra aux gérants de “grands” domaines de trouver des solutions pour adopter de nouvelles pratiques à leur échelle. Aujourd'hui, l'agroécologie est essentiellement pratiquée sur de petites surfaces et les propriétaires de grandes cultures conventionnelles qui souhaitent se convertir et se mettre à la polyculture-élevage ont peu de sources d'inspiration correspondant à leur taille. Le lieu hébergera “en résidence” les expériences de laboratoires et les chercheurs qui ont besoin d'une grande surface, et sera amené à devenir un lieu d'échanges (colloques, rencontres etc...) pour les chercheurs et les étudiants. Il accueillera également des organismes de formation pour adultes (grand public ou professionnels) pour tenir leurs sessions.

Les débutants seront acceptés mais une expérience dans le domaine agricole est un plus. Possibilité d'hébergement sur place et repas. Contacter Fréderic Cadet.

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

 

Habitat écologique

Un prêt à taux zéro plus ciblé

2/10/2017 - Après l'annonce de fortes restrictions budgétaires pour le logement et de baisse des APL, le ministère du logement prévoit de ne reconduire les prêts à taux zéro que dans les zones où la demande de logements est plus forte que l'offre. Ces prêts ont rencontré un grand succès sur tout le territoire (120 000 en 2016). Mais pour la plupart des communes rurales, cela signifie leur suppression ainsi que celle des APL accession pour les nouveaux propriétaires. Du coup, les maires ruraux sont très inquiets. En revanche, cela permettra notamment aux régions souffrant d'un manque de logements de mieux répondre à la demande des primo-accédants, dans un contexte morose où les ventes de logements neufs ont baissé au deuxième trimestre 2017.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

6 résultats sur 460 - Page 3/77
[1][2]3[4][5][6][7][8][Dernière]

Notre sélection de livres

Stop aux ravageurs dans mon jardin !

Livre Stop aux ravageurs dans mon jardin !
Solutions préventives et curatives, sans produits chimiques !
Denis Pépin

Comment lutter naturellement contre les ravageurs !

144 pages; (21 x 21 cm); 14,90 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante