• Vous êtes ici :
  • Accueil > 
  • Actualités
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités de l'écologie pratique

6 résultats sur 444 - Page 2/74
[1]2[3][4][5][6][7][Dernière]
Alimentation et bien être

La première Maison du zéro déchet a ouvert à Paris

Maison du zéro déchet

Stefano Borghi

4/09/2017 - La première Maison du zéro déchet a ouvert ses portes à Paris le 1er juillet à Paris, dans le quartier Montmartre. Créée à l'initiative de l'ONG Zero Waste France, elle a pour objectif de mettre en lumière toutes les initiatives d'engagement vers le zéro déchet, émanant d'associations, de collectivités ou d'entreprises, et bien sûr de les faire connaître au grand public. Dans la boutique, on peut trouver de nombreux produits pour éviter le jetable - sacs réutilisables pour les achats en vrac, cotons démaquillants lavables, bento-box, etc. -, ou encore des conserves de légumes, confitures, plats cuisinés et boissons en emballages consignés.
Et pour aller plus loin, des ateliers pratiques sont proposés (initiation au lombricompostage, fabrication de déodorant, dentifrice ou sacs, etc.) ainsi que des événements (bourse aux fournitures scolaires, troc penderie, balade urbaine au cœur du zéro déchet), des conférences, des formations et des expositions.

800 contributeurs et de nombreuses associations ont soutenu la campagne de financement participatif menée pour ce projet, et une association a été créée.

Les premières participations sont intéressantes : plus de 1 000 personnes le jour de l'ouverture, plus de 350 participations à un atelier ou à une conférence... Les ateliers type Do it Yourself salle de bain, couture, cuisine ont tous affiché complet.

La Maison du zéro déchet est ouverte du lundi au vendredi de 12h à 20h, le samedi de 10h à 19h. A découvrir ici : http://lamaisonduzerodechet.org

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Jardin Bio

Soutenez le nouveau film de Marie-Monique Robin

DRDR

02/08/17 - En 2008, sortait Le Monde selon Monsanto, le documentaire-choc de Marie-Monique Robin sur la multinationale à qui l'on doit l'agent orange, les PCB, les OGM et le Roundup. Presque dix ans plus tard, la documentariste revient sur le Roundup, à un moment crucial : d'ici la fin de l'année, l'Union Européenne devra se prononcer sur la réautorisation des herbicides à base de glyphosate. Curieusement, les rapports rendus à ce sujet par les agences européennes d'évaluation ont écarté l'alerte lancée par l'OMS en mars 2015, qui avait classé le produit “cancérogène probable pour les humains”. Depuis 2015, Monsanto et ses alliés industriels mènent un intense lobbying, pour maintenir sur le marché l'herbicide le plus vendu au monde.

À l'opposé de ce travail de l'ombre, Le Roundup face à ses juges veut montrer que le Roundup n'est pas un simple poison, mais un produit à effets multiples. Cancérigène, perturbateur endocrinien, mutagène, le glyphosate pourrait provoquer un scandale sanitaire de magnitude supérieure à l'amiante, car il est partout : dans l'eau, l'air, la pluie, les sols et les aliments. Du Nord au Sud de la planète, le film montre que l'“herbicide-qui-tue-tout” (son surnom en espagnol) rend malades ou tue les sols, les plantes, les animaux et les humains. Il détruit durablement les écosystèmes en affectant les organismes vivants, avec des conséquences en chaîne jusqu'aux êtres humains, ce qui est la définition même du crime d'écocide.

Un écocide qui a été jugé lors du Tribunal International Monsanto, qui s'est déroulé en octobre 2016. Cette initiative populaire a invité des témoins, des victimes et des experts à s'exprimer sur les effets du Roundup, puisque les agences internationales et les gouvernements s'avèrent inopérants. En avril 2017, les cinq juges ont rendu leur avis juridique consultatif, concluant que « Monsanto s'est engagé dans des pratiques qui ont un impact négatif sur le droit à un environnement sain, le droit à l'alimentation et le droit à la santé ». Ils ont également conclu que le droit international doit désormais inclure la notion de crime d'écocide et que, si tel était le cas, « les activités de Monsanto pourraient relever de cette infraction »

Derrière des produits qui se trouvent encore dans les rayons des jardineries – même s'ils n'y sont plus en vente libre –, un scandale sanitaire majeur... Pour en savoir plus, et pour le faire savoir autour de vous, soutenez ce film ! Une souscription citoyenne a été lancée par Marie-Monique Robin pour soutenir sa production.

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Habitat écologique

Coup de pouce économies d'énergie

2/08/2017- Lancé le 23 février 2017, le nouveau dispositif “Coup de pouce économies d'énergie” vise à permettre aux ménages, sous conditions de ressources, de bénéficier jusqu'au 31 mars 2018 d'une prime exceptionnelle pour financer certains travaux d'économies d'énergie. L'objectif est d'accélérer la rénovation énergétique en permettant à près d'un Français sur deux de bénéficier de ces primes. Elles se montent par exemple à 1300 € pour le remplacement d'une chaudière individuelle par une chaudière à biomasse de classe 5 ou à 800 € par une chaudière gaz ou fioul haute performance.

Les primes sont versées ou déduites de la facture par des vendeurs d'énergie signataires de la charte dans le cadre des certificats d'économie d'énergie. Elles sont cumulables avec l'écoprêt à taux zéro et le crédit d'impôt pour la transition énergétique. Par contre, elles ne le sont pas avec les aides de l'Ademe ou de l'Anah ou avec d'autres offres de certificats d'économies d'énergie. Les travaux devront être réalisés par un professionnel certifié RGE. Plus de renseignements sur ce dispositif : www.ecologique-solidaire.gouv.fr/cee-coup-pouce-economies-denergie

Et pour davantage d'informations sur l'écorénovation, voir le site http://renovation-info-service.gouv.fr/

Ou appeler le 0808 800 700 (service gratuit + prix de l'appel).

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

 

 

 

Habitat écologique

Terre vivante accueille Alternatiba Rhône-Alpes

18/07/17 - Mardi 25 juillet, Terre vivante reçoit les cyclistes d'Alternatiba qui font étape à Mens, dans le Trièves (38) durant leur "tour vélo à énergie positive". Initié par le collectif citoyen Alternatiba Rhône, ce tour est un "festival itinérant de la transition énergétique", qui sillonne les routes du Rhône, de la Loire, de l'Ardèche, de la Drôme et de l'Isère entre le 1er et le 27 juillet. Son objectif : renforcer la transition énergétique et citoyenne.

Les cyclistes du tour arriveront à Mens le lundi soir, où ils seront accueillis et hébergés par la mairie. Une conférence gesticulée de Gwennyn Tanguy est prévue à 20 heures sous la halle du village, intitulée “C'est pas la fin du monde ! Mais faut tout réinventer”. Après une bonne nuit de repos (ils auront tout de même franchi le col de Menée le lundi, qui n'est pas une mince affaire…), les cyclistes rencontreront des salariés de la Scop Terre vivante, qui les accompagneront jusqu'au centre à vélo depuis Mens… Certains salariés – les tricheurs… – en profiteront pour essayer des vélos électriques !

Au programme du matin, visite des bâtiments du centre Terre vivante, des jardins et de l'exposition habitat écologique, suivie par un déjeuner sur la terrasse... Le tour à vélo fera ensuite son retour à Mens pour un atelier sur la rénovation énergétique des bâtiments animé par Florin Malafosse, de la communauté de communes du Trièves, un forum “actions et solutions” mené par Alternatiba Rhône, toujours sous la halle. La soirée se poursuivra avec un repas partagé et un bal folk animé par le groupe les Coquecigrues de Mens.

Avec ses 15 étapes à vélo ponctuées de "fêtes à énergie positive", ce tour vise à rassembler un large public autour des enjeux locaux de transition énergétique, afin de renforcer les initiatives locales et de construire la suite ensemble pour adapter nos lieux de vie face au défi climatique. 

De nombreuses solutions locales se développent dans chaque territoire : elles ne demandent qu'à être soutenues, renforcées et reliées pour changer d'échelle. Venez nombreux nous rejoindre à Mens le 25 juillet !

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Habitat écologique

Eoliennes : pas dans les zones protégées !

27/06/17 - La Ligue de protection des oiseaux (LPO) a publié le 20 juin dernier un bilan national des rapports de suivi de la mortalité des oiseaux imputables aux éoliennes effectués entre 1997 et 2015 sur 1065 éoliennes françaises. Le nombre total de cadavres d'oiseaux retrouvés  (1102) apparaît assez faible. Mais l'estimation de la mortalité réelle - prenant en compte la durée de persistance des cadavres et le taux de détection - varie selon les parcs éoliens de 0,3 à 18,3 oiseaux tués par éolienne et par an, ce qui n'est pas négligeable. Sur les 97 espèces retrouvées, 75 % bénéficient d'un statut protégé et 8,4 % figurent sur la liste rouge des espèces menacées en France comme le bruant jaune et le gobemouche noir. Les espèces les plus touchées sont les passereaux (roitelets, alouettes, moineaux) suivis des rapaces diurnes (faucon crécerellette, milan noir...), les mouettes rieuses (près des parcs éoliens du littoral) et les martinets noirs. Enfin, la mortalité des oiseaux est environ deux fois supérieure pour les éoliennes situées à moins de 1000 m de zones de protection spéciales (ZPS) intégrées au Réseau Natura 2000 en raison de leur intérêt pour la protection des oiseaux, alors que les parcs concernés n'accueillent que 11 % des éoliennes françaises. Pour la LPO, « il convient donc rejeter l'implantation d'éoliennes à l'intérieur et à proximité des ZPS » (zone tampon d'1 km). Elle souhaite également que les éoliennes des parcs les plus anciens précisément situés à proximité des ZPS ne soient pas remplacées. La LPO précise cependant qu'elle soutient le développement des énergies renouvelables, selon les objectifs du scénario Négawatt, et donc celui des éoliennes. Mais en dehors des ZPS, qui ne couvrent que 8 % du territoire métropolitain. www.lpo.fr

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Jardin Bio

Joignez-vous au Fermes d'avenir tour

24/07/17 – Après les deux premières éditions du concours Fermes d'avenir, l'association du même nom organise le "Fermes d'avenir Tour", qui parcourt cet été la France à la rencontre des multiples facettes de l'agroécologie et de la permaculture. L'objectif ? Montrer que le modèle fondé sur l'agrochimie n'est pas le seul possible, en faisant découvrir les initiatives locales qui préfigurent le monde rural - mais aussi urbain - de demain.

Les participants peuvent soit se joindre aux étapes, soit participer à la caravane - à vélo de préférence, les étapes ayant été pensées pour ce que soit faisable (étapes parfois très courtes de 20 km, mais parfois plus longues !). À chaque étape, une équipe locale propose une « programmation 100 % bienfaits immédiats », avec notamment des visites de fermes ou de jardins, des conférences, des formations, des dégustations de vin, des projections de documentaires et des concerts.

Le tour en est presque à mi-chemin, après avoir parcouru le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côtes d'Azur. Place à l'Occitanie avec notamment Saint-Félix-Lauragais (31) du 30 juillet au 1er août et Poucharramet (31) du 2 au 5 août. Puis le tour arpentera les routes de Nouvelle Aquitaine avec Orion (64) du 7 au 10 août, Mimizan (40) du 11 au 13 août, Blanquefort (33) du 14 au 16 août, Sablonceaux (17) du 17 au 19 août et Vasles (79) du 20 au 22 août. Ensuite ce sera le tour de la Bretagne et des Pays de la Loire, avec notamment Rennes du 29 au 31 août et Nantes du 4 au 6 septembre. Avec une étape finale prévue en Centre-Val de Loire, à Rochecorbon (37) du 14 au 17 septembre. En tout, 30 étapes pour 30 territoires, 30 communautés et 30 mini-festivals, soit 30 opportunités de faire connaissance avec de belles initiatives !

Programme complet sur www.fermesdavenirtour.org

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

6 résultats sur 444 - Page 2/74
[1]2[3][4][5][6][7][Dernière]
© 2008 Terre vivante