Diminuer la taille de la police (xx-small).Augmenter la taille de la police (small).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités Alimentation et Bien-être

4 résultats sur 10 - Page 2/2
[1]2

Mettre en valeur les "bons" éleveurs

27/02/18 - Après avoir réalisé en 2016 « Des locaux très motivés », consacré à l'économie circulaire en agroalimentaire, le documentariste Olivier Dickinson prépare un nouveau projet : avec « Un lien qui nous élève », cet Aveyronnais souhaite mettre en lumière les éleveurs et les éleveuses qui respectent les animaux de ferme. Ces passionnés, qu'il avait eu l'occasion de rencontrer pour certains lors du tournage de son précédent documentaire, lui ont « donné l'envie d'approfondir le sujet sensible du bien-être animal ».

Son objectif est de réaliser un film optimiste et positif, pour toucher le milieu de l'élevage et donner envie aux éleveurs, mais aussi sensibiliser le grand public. Le tournage touche à sa fin et il espère sortir le documentaire fin 2018.

De petits coups de pouce sont encore possibles : la campagne de financement est ouverte jusqu'au 23 mai. Le projet complet est présenté ici ; à suivre aussi sur Facebook.

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Transmettre des initiatives positives

24/10/2017 - Après avoir parcouru la France à la recherche des « solutions qui oeuvrent en faveur de l'alimentation durable », deux jeunes professionnels de la communication digitale ont choisi de partir en mars prochain faire un tour d'Europe de huit mois. Leur projet est de rencontrer et de faire témoigner ces chefs d'entreprises, associations, paysans, politiques, simples citoyens et scientifiques, qui agissent concrètement pour cette transition durable (zéro déchet, permaculture, bio, circuit court). « Notre objectif est de mettre en lumière la richesse de ces projets et d'inspirer notre communauté à passer à l'action », expliquent Marion Garrido et Jordan Longueville. Voyageant et vivant dans leur van, les deux co-équipiers réaliseront dans chaque pays (Danemark, Suède, Allemagne, Croatie, Grèce, Italie, Espagne, France) deux interviews vidéo et un reportage photo ; ils participeront aussi à la vie d'une micro-ferme en woofing et partageront leurs aventures avec une école primaire en France et en Croatie. Pour transmettre un discours positif et tourné vers l'action et l'avenir.
Pour soutenir leur projet Out of the box : https://fr.ulule.com/out-of-the-box/

A suivre aussi sur www.act-outofthebox.org

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Sans gluten mais avec confiance

© AFDIAG© AFDIAG
31/05/2016 - Tous ceux qui souffrent de la maladie cœliaque connaissent ce logo, un épi de blé barré dans un cercle signifiant que le produit sur lequel il est apposé ne contient pas de gluten.

Les droits de ce logo, propriété de l'Association cœliaque du Royaume-Uni, ont été cédés en 1995 aux autres associations cœliaques européennes avec, pour mission, de le protéger dans leurs pays respectifs.
En France, l'Afdiag (Association française des intolérants au gluten) a déposé ce logo, en tant que marque et dessin, auprès de l'Institut National de la propriété industrielle en 1996. Depuis le renouvellement auprès de l'Inpi en 2006, ce logo est sa propriété sur le territoire français.
Pourtant, certains produits l'utilisaient sans en avertir l'Afdiag qui a alors décidé d'élaborer un contrat d'utilisation du logo - remplacé en 2015 par un contrat européen - sous lequel les sociétés signataires s'engagent à plusieurs choses :
- respect d'une teneur maximale de 20 mg/kg de gluten résiduel dans chaque produit* ;
- analyse par des laboratoires indépendants du gluten résiduel dans le produit fini
- audit à la norme AOECS (Association of European coeliac societies) sur les lieux de fabrication des produits sans gluten et soumission des résultats à l'Afdiag au moins une fois par an.

Au-delà du respect du droit d'utilisation du logo, cette contrainte donne surtout une meilleure garantie aux intolérants au gluten de trouver des produits réellement adaptés à leur régime.
Pour connaître les produits "vertueux", cliquez ici pour accéder au répertoire de l'Afdiag listant les produits commercialisés par les fabricants signataires du contrat d'utilisation. Cete liste ne fait pas la distinction entre les produits bio et conventionnels : aussi, pour ceux qui souhaiteraient connaître les produits bio sans gluten, l'excellent magazine Niépi est une source on ne peut plus fiable.

*La réglementation européenne autorise certains produits logotés à contenir de l'amidon de blé, à condition que le seuil de gluten résiduel sur le produit fini soit inférieur à 20 mg/kg.

Omar Mahdi, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

 

L'hiver, mangez du miel !

13/12/2011 – En hiver, le miel est un bon moyen de renforcer les défenses naturelles car c'est une source importante d'antioxydants. Plus il est foncé – comme celui de sarrasin –, plus il en contient. Ceci à tout âge : il est en effet possible de rajouter une cuiller à café de miel d'acacia ou de tournesol dans le biberon des enfants. Ces miels doux favorisent l'absorption du calcium contenu dans le lait dont ils émulsionnent les graisses, améliorant ainsi sa digestibilité.

N'en déplaise aux gourmands, les propriétés du miel n'exigent pas forcément qu'on l'avale ! En cas de nez bouché, le miel d'acacia ou de colza peut être aussi administré en aérosol, mélangé en proportions égales à du sérum physiologique. Pour soigner une coupure ou une brûlure, on peut, après l'avoir désinfectée, appliquer du miel sur et autour de la plaie. Il suffit ensuite de couvrir d'une gaze stérile, pour éviter de coller. A renouveler deux à trois fois par jour jusqu'au début de la cicatrisation.

Plus inattendu, le miel d'acacia peut être utilisé en cas de conjonctivite, en raison de ses propriétés antivirales et antibactériennes. Pour cela, il faut laisser fondre deux cuillers à soupe de miel dans 15 cl d'eau tiède et appliquer sur les paupières à l'aide de compresses.

Et espérer qu'aucun insecte amateur de miel ne vole à proximité !

Omar Mahdi, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

4 résultats sur 10 - Page 2/2
[1]2

Notre sélection de livres

Le guide Terre vivante du potager bio

Livre Le guide Terre vivante du potager bio
Cultiver, soigner, conserver

Des semis à la conservation, en passant par les soins, les conseils de culture, la récolte et la production de ses propres graines, cet ouvrage réunit toute l’expertise de Terre vivante pour réussir son potager bio.

(19,5 x 24 cm); 35,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante