Diminuer la taille de la police (xx-small).Augmenter la taille de la police (small).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Habitat écologique

L'actualité

Terre vivante accueille Alternatiba Rhône-Alpes

18/07/17 - Mardi 25 juillet, Terre vivante reçoit les cyclistes d'Alternatiba qui font étape à Mens, dans le Trièves (38) durant leur "tour vélo à énergie positive". Initié par le collectif citoyen Alternatiba Rhône, ce tour est un "festival itinérant de la transition énergétique", qui sillonne les routes du Rhône, de la Loire, de l'Ardèche, de la Drôme et de l'Isère entre le 1er et le 27 juillet. Son objectif : renforcer la transition énergétique et citoyenne.

Les cyclistes du tour arriveront à Mens le lundi soir, où ils seront accueillis et hébergés par la mairie. Une conférence gesticulée de Gwennyn Tanguy est prévue à 20 heures sous la halle du village, intitulée “C'est pas la fin du monde ! Mais faut tout réinventer”. Après une bonne nuit de repos (ils auront tout de même franchi le col de Menée le lundi, qui n'est pas une mince affaire…), les cyclistes rencontreront des salariés de la Scop Terre vivante, qui les accompagneront jusqu'au centre à vélo depuis Mens… Certains salariés – les tricheurs… – en profiteront pour essayer des vélos électriques !

Au programme du matin, visite des bâtiments du centre Terre vivante, des jardins et de l'exposition habitat écologique, suivie par un déjeuner sur la terrasse... Le tour à vélo fera ensuite son retour à Mens pour un atelier sur la rénovation énergétique des bâtiments animé par Florin Malafosse, de la communauté de communes du Trièves, un forum “actions et solutions” mené par Alternatiba Rhône, toujours sous la halle. La soirée se poursuivra avec un repas partagé et un bal folk animé par le groupe les Coquecigrues de Mens.

Avec ses 15 étapes à vélo ponctuées de "fêtes à énergie positive", ce tour vise à rassembler un large public autour des enjeux locaux de transition énergétique, afin de renforcer les initiatives locales et de construire la suite ensemble pour adapter nos lieux de vie face au défi climatique. 

De nombreuses solutions locales se développent dans chaque territoire : elles ne demandent qu'à être soutenues, renforcées et reliées pour changer d'échelle. Venez nombreux nous rejoindre à Mens le 25 juillet !

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Voir toutes les actualités

Le puits canadien

Le puits canadien (ou puits provençal) est une forme de climatisation écologique. Il utilise l’inertie thermique du sol pour réchauffer ou rafraîchir l’air avant de l’introduire dans la maison.

Bien choisir son poêle à bois

La technologie a révolutionné le chauffage au bois. Exit les bons vieux poêles et les matins frisquets dans la maison, bienvenue à des poêles au rendement et à l’autonomie maximales, comme les poêles à granulés (photo) ou les poêles de masse. Tour d’horizon des types de poêles actuellement sur le marché.

Granulés : le bois sans les contraintes

Performant et autonome, le poêle à granulés, comme chauffage principal ou d’appoint, est la nouvelle star des énergies renouvelables. Avec quelques inconvénients toutefois.

Matériaux écologiques

Construire en bois

20% des ménages français souhaiteraient une maison en bois, mais on ne compte pour l'instant que 4 à 5 % de réalisations. Toutefois, le bois est un matériau d'avenir! L'économie d'énergie s'élevant à 30% pour une maison à ossature bois.

Construire en chanvre

Associé à une ossature bois, le chanvre – sous forme de béton de chanvre banché ou de briques à maçonner – est un matériau chaleureux pourvu de bonnes performances écologiques.

Construire en terre crue

Utilisée depuis les temps les plus reculés pour la construction, la terre crue nous revient aujourd’hui avec de sérieux arguments écologiques, esthétiques et de confort. Et avec des produits élaborés, prêts à l’emploi.

Gestion de l'eau

De l'eau de pluie pour les WC et le lave-linge

Bien mise en œuvre, la récupération de l’eau de pluie fournit une eau de bonne qualité et non calcaire. D’où l’idée de l’utiliser dans la maison, pour les chasses d’eau et le lave-linge.

Eau trop calcaire, que faire ?

Il obstrue vos tuyaux et robinets, réduit l'efficacité de votre chauffe-eau et vous oblige à utiliser davantage de lessive. Qui donc ? Le tartre, bien sûr ! Il a la peau dure et il n’est pas facile de s’en débarrasser. Mais est-il si grave, finalement ?

Des mousseurs pour économiser l’eau

Grâce à des équipements adaptés, on peut réduire de moitié, voire des deux tiers, sa consommation d’eau du robinet, soit 12 à 16 m3 par an et par personne, sans baisse de confort. Pour ce faire, contrôlez que vous n’ayez aucune fuite, puis installez des mousseurs-économiseurs d’eau aux robinets.
-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

La conception bioclimatique

Livre La conception bioclimatique
des maisons confortables et économes
Samuel Courgey Jean-Pierre Oliva

Le premier investissement avant de poser la première pierre

240 pages; (20 x 26 cm); 35,50 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante