Diminuer la taille de la police (xx-small).Augmenter la taille de la police (small).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Jardin bio

L'actualité

Birdlab : une appli pour suivre les oiseaux aux mangeoires

Appli Birdlab

28/01/2019 - Envie de jouer en admirer le ballet des oiseaux autour de la mangeoire ? Vous pouvez participer jusqu'au 31 mars 2019 à l'opération de sciences participatives BirdLab, portant sur le comportement des oiseaux en nourrissage pendant l'hiver. Le principe est de reproduire en temps réel, grâce à un jeu sur smartphone ou tablette, les interactions entre les individus de 24 espèces s'alimentant sur des mangeoires. Cette application est proposée par le Muséum national d'Histoire naturelle via son programme Vigie-Nature, AgroParisTech et la LPO.
Pour participer, il suffit d'installer deux mangeoires dans son jardin ou sur son balcon, de les garnir de graines de tournesol et d'attendre quelques jours que les oiseaux les repèrent. Puis de reproduire sur l'application les allées et venues des oiseaux entre les mangeoires, lors de parties de cinq minutes.
L'hiver dernier, près de 10 268 « parties » ont été réalisées par les observateurs-joueurs. Les organisateurs comptent maintenir cette dynamique de façon à obtenir des résultats scientifiques probants. Ainsi, logiquement, dans les milieux forestiers, davantage d'oiseaux dits « forestiers » (geai des chênes, grimpereau...) ont été observés. Idem dans les milieux agricoles, avec les verdier ou pigeon ramier...). Mais, contre toute attente, au milieu de l'hiver, dans les régions dominées par les grandes cultures, une diminution des populations d'espèces agricoles a été notée. Lorsqu'il n'y a plus de graines dans les champs, les oiseaux quitteraient ces régions pour trouver des ressources dans des paysages plus diversifiés. En revanche, les espèces urbaines et forestières, moins dépendantes des graines, ne changent pas d'habitat au cours de l'hiver. Alors, prêts à nourrir ces observations ?

Pour en savoir plus : http://vigienature.mnhn.fr/vigie-manip/birdlab

Véronique Buthod, de la rédaction des 4 saisons

Voir toutes les actualités

Carte climatique

Carte climatique de la France avec zones de rusticité
© Terre vivante© Terre vivante

 

Quand semer, quand planter au printemps ? Comment se situer par rapport à la fameuse zone de référence que tous les manuels et sites de jardinage prennent en compte lorsqu'ils donnent leurs conseils ? Voici une carte et des indications qui vous seront précieuses.

Voir la carte climatique
et les travaux de saison


Conseils de semis

Semez les carottes

C’est une inamovible du jardin, à cultiver dans une bonne terre bien ameublie. En cuisine, elle s’accommode de tout !

Semez vos haricots verts

Un été sans haricots verts au jardin ne serait pas un vrai été. N’hésitez pas à cultiver des variétés à rames, esthétiques et plus aisées à cueillir.

Semez les blettes

La blette, aussi appelée poirée, est d’aimable composition : elle ne pose pas de problème particulier au jardin. Et en plus, elle se décline en deux parties à cuisiner : les côtes et le vert, lequel remplace aisément les épinards.

Maladies : les connaître, les éviter

La chlorose ferrique

Le jaunissement des feuilles est souvent lié à une carence. Au niveau du pêcher, il signale une chlorose ferrique, dû notamment à la présence de calcaire dans le sol. Conseils pour concilier calcaire et pêcher !

Les rouilles

Premiers signes de rouille ? Pour éviter la propagation de la maladie, le ramassage et le brûlage des feuilles, ou encore le recours à la bouillie bordelaise sont les meilleures solutions.

Le mildiou

Avec les étés humides de ces dernières années, le mildiou a fait des ravages dans nos jardins. Plutôt que d'attendre l'arrivée des champignons, optez pour plus de prévention !

Économies d'eau

Créer une prairie fleurie

Soyons réalistes, l’évolution climatique renvoie le gazon à la catégorie culture de luxe ! Dans les régions du Sud, même arrosé, il vire au paillasson dès juin. Inutile de s’entêter, il faut le changer en prairie fleurie…

Fleurs sobres

Même au jardin d’ornement, il faut composer avec la nature, pour se rapprocher de l’écosystème naturel, par définition le moins exigeant en arrosage puisqu’il se contente des apports d’eau naturels. Là où l’eau manque, mettons des plantes sobres !

Pailler les massifs de vivaces, en vidéo

Un conseil en vidéo des 4 Saisons du jardin bio pour pailler ses massifs de vivaces. Avec les conseils de Pascal Aspe, jardinier en chef au centre écologique Terre vivante.
© 2008 Terre vivante