Diminuer la taille de la police (small).Augmenter la taille de la police (large).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités Jardin bio

6 résultats sur 12 - Page 2/2
[1]2

Des initiatives qui fleurissent

Jardin Tori Suzuki Maroc

23/01/2018 - De plus en plus de personnes s'intéressent à la permaculture au Maroc. « Dans ce pays où les conditions climatiques sont difficiles et les sols très fortement érodés par l'agriculture conventionnelle, la permaculture apporte des réponses adaptées », explique Annie Mellouki, présidente du Réseau des Initiatives Agro-écologiques au Maroc (RIAM). « Mieux vaut avoir un sol vivant, économiser le peu d'eau que l'on a, favoriser les semences paysannes, reforester et être solidaire. » Le RIAM a répertorié environ 300 personnes et initiatives : producteurs, associations, gîtes... Il organise des forums et met en contact toutes les personnes intéressées par l'agro-écologie au Maroc. Avis à ceux qui cherchent un stage ou veulent aller y faire du woofing ! Contact : http://reseauriam.org, reseauagroecologiemaroc@gmail.com
Lire aussi l'article consacré au jardin cultivé au Maroc par Tori Suzuki, un jardinier passionné par la permaculture, dans le N° 228 (janvier-février 2018) des 4 Saisons du jardin bio.

Carine Mayo, rédactrice des 4 Saisons du jardin bio

Des moutons sur le périph

Greensheep

04/01/2018 - Vous les avez peut-être remarqués au bord du périphérique parisien, en train de brouter placidement les pelouses. On les met même en prison, puisqu'une quinzaine d'entre eux vivent désormais dans la maison d'arrêt de Nanterre. Les moutons sont de plus en plus utilisés pour l'entretien des espaces verts, dont ils préservent la biodiversité car ils participent au retour de certaines espèces - notamment des carabes qui se nourrissent de leurs crottes. Autre avantage, ils sont jusqu'à 25 % moins chers qu'une tonte classique. La petite société GreenSheep, fondée en 2016, dispose ainsi de 500 moutons d'Ouessant encadrés par 20 bergers, qu'elle propose aux entreprises et aux collectivités locales disposant de plus de 1 000 m² à entretenir. www.greensheep.fr

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Ne ratez pas L'Intelligence des Arbres !

19/12/17 - Ne ratez pas ce film, il révolutionnera votre vision des arbres et de la forêt. Et du fonctionnement de la nature en général. S'appuyant sur le travail du forestier allemand Peter Wohlleben qui a écrit le best-seller La vie secrète des arbres (plus d'un million d'exemplaires vendus, et de Suzanne Simard, professeure d'écologie forestière à l'université de Colombie Britannique, il nous explique tout bonnement que les arbres prennent soin les uns des autres. Et ce, grâce aux connexions racinaires, véritable cerveau de la forêt où s'échangent signaux d'alerte et nutriments.

On savait depuis les années 70 qu'en Afrique, les acacias se défendent contre les girafes qui mangent leurs feuilles, en émettant des substances volatiles qui génèrent la fabrication de tannins indigestes. Grâce à ces substances, l'information passe d'arbre en arbre et les autres arbres, prévenus, anticipent la production de tannins. Mais Peter Wohlleben et Suzanne Simard vont plus loin, en expliquant que les arbres mères sont capables de reconnaître par leurs racines les rejetons qui sont leurs enfants, pour les nourrir et ainsi les soutenir. Une approche passionnante, qui montre que l'évolution ne s'est pas résumée à la survie des plus forts et que les arbres – et la nature en général – sont régis par une organisation sociale où la coopération prime largement sur la compétition, où l'entraide n'est pas un vain mot, où la communauté est primordiale.

Terre vivante est partenaire de L'Intelligence des Arbres, qui est encore projeté en salle, où il a déjà été vu par plus de 60 000 spectateurs. Toutes les séances et ciné-débats sont sur le site de la production Jupiter films.

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Un de nos jardiniers primé !

8/12/2017 - Le jardin de notre collaborateur Denis Pépin - rédacteur de livres pour les éditions Terre vivante et pour notre magazine Les 4 Saisons du jardin bio - vient d'être primé ! Il a reçu début décembre le Grand prix, dans la catégorie jardin potager privatif, du concours national 2017 des jardins potagers. Situé à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), le jardin de Denis et Christine Pépin a séduit le jury pour « son splendide potager de 480 m², véritable laboratoire pour tester, innover et trouver de nouvelles solutions pour lutter contre les maladies et les parasites ». Des solutions qu'il partage tous les deux mois dans les colonnes des 4 Saisons du jardin bio.

Autres jardins récompensés :
- celui de Boumedine Bemmoussat, dans la catégorie potager dans un ensemble collectif de jardins, 600 m² dans les jardins familiaux de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), agencé de manière pratique et cultivé avec passion dans une démarche responsable pour respecter l'environnement.
- le potager du Château de la Bourdaisière (Indre-et-Loire), dans la catégorie jardin potager privatif dans un environnement paysager, cultivé avec une approche pragmatique par Nicolas Toutain, avec une collection remarquable de tomates labellisée par le CCVS (plus de 700 variétés), et une diversité de légumes et plantes aromatiques.
- Le Potager extraordinaire à la Mothe-Achard (Vendée), dans la catégorie jardin ou parcelle pédagogique, animé par une équipe formidable sous la conduite de Pierre Baptiste ; une invitation à la découverte d'une très grande diversité de plantes précieusement conservées, toutes plus surprenantes et extraordinaires les unes que les autres.
- enfin, le Potager à Partager a aussi été mis en lumière, une initiative citoyenne et pédagogique sur un potager de 1000 m² au milieu du Parc des coteaux d'Avron à Neuilly-Plaisance.
Ouvert à tous les jardiniers, ce concours est organisé tous les ans par la Société nationale d'horticulture de France (SNHF), l'association Jardinot et le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (GNIS). Les inscriptions pour 2018 sont ouvertes jusqu'au 30 juin : info@snhf.org ou sur le site des partenaires.

Du blé pour faire un livre

10/11/17 - Trouver des variétés adaptées à son contexte, ne plus acheter de semences, sélectionner soi-même ses céréales, travailler collectivement à maintenir la biodiversité cultivée... Les objectfs du “groupe blé” de l'Ardear Auvergne-Rhône-Alpes, créé il y a une dizaine d'années, sont multiples. Réunissant des paysans et des paysans-boulangers, il prévoit actuellement d'éditer un livre sur son expérience et les savoirs acquis au fil des échanges.

« Dans le brouhaha médiatique et commercial sur les semences, l'agriculture et la santé, nous voulons prendre en main nous-mêmes le discours sur nos pratiques. Ce livre sera un outil pour celles et ceux qui sont investis professionnellement dans l'univers des céréales, les client·e·s et usagèr·e·s des blés et des pains paysans, et celles et ceux qui s'intéressent aux semences, à l'agriculture et à la souveraineté alimentaire. Nous voulons affirmer que c'est uniquement collectivement, en tenant compte des réalités de celles et ceux qui vivent sur les fermes, que l'on peut développer l'autonomie semencière et défendre la biodiversité cultivée. Nous voulons affirmer que dans ces dynamiques autour de l'autonomie semencière, c'est un projet de transformation de l'ensemble de l'agriculture et de la société qui se construit, » écrivent-ils.

Pour réaliser ce projet, le groupe a lancé une collecte sur Helloasso, afin de collecter 8000 €. Elle est presque achevée et réussie. N'hésitez pas à participer vous aussi !

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Cherche bénévoles en maraîchage

12/10/17 – Les éditions Actes Sud ont créé une école alternative, l'école du Domaine du Possible, sur un domaine agricole près d'Arles. Sur ces terrains de 120 hectares, se développe aussi un projet agroécologique, qui cherche trois bénévoles disponibles à partir de mars 2018 pour faire du maraîchage biologique, sur le principe du wwoofing. Il s'agit de contribuer à des travaux de mise en place de cultures maraîchères bio, en particulier sous serre, à l'entretien de celles-ci, à leurs récoltes et au conditionnement.

À terme, le projet est de créer une université Domaine du Possible, qui puisse accueillir des formations favorisant une diffusion plus large de l'agroécologie (permaculture, agroforesterie, etc.), et héberger des programmes de recherche permettant de généraliser ces méthodes. La surface importante permettra aux gérants de “grands” domaines de trouver des solutions pour adopter de nouvelles pratiques à leur échelle. Aujourd'hui, l'agroécologie est essentiellement pratiquée sur de petites surfaces et les propriétaires de grandes cultures conventionnelles qui souhaitent se convertir et se mettre à la polyculture-élevage ont peu de sources d'inspiration correspondant à leur taille. Le lieu hébergera “en résidence” les expériences de laboratoires et les chercheurs qui ont besoin d'une grande surface, et sera amené à devenir un lieu d'échanges (colloques, rencontres etc...) pour les chercheurs et les étudiants. Il accueillera également des organismes de formation pour adultes (grand public ou professionnels) pour tenir leurs sessions.

Les débutants seront acceptés mais une expérience dans le domaine agricole est un plus. Possibilité d'hébergement sur place et repas. Contacter Fréderic Cadet.

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

 

6 résultats sur 12 - Page 2/2
[1]2

Notre sélection de livres

Le guide Terre vivante du potager bio

Livre Le guide Terre vivante du potager bio
Cultiver, soigner, conserver

Des semis à la conservation, en passant par les soins, les conseils de culture, la récolte et la production de ses propres graines, cet ouvrage réunit toute l’expertise de Terre vivante pour réussir son potager bio.

(19,5 x 24 cm); 35,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante