Diminuer la taille de la police (small).Augmenter la taille de la police (large).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Le thym

© Vincent Jeannerot
legende © Vincent Jeannerot
Indispensable en cuisine, le thym se glisse aussi dans des tisanes, pour soigner rhumes et maux de gorge.
Partager cet article :
|

Culture :

le thym commun (Thymus vulgaris, T. officinalis) est un sous-arbrisseau qui ne craint ni le froid ni la sécheresse et se contente d’un sol ordinaire. Il se repique au printemps et se multiplie par division des souches ou par bouturage.

Usages et propriétés :

l’infusion de thym, très agréable, est digestive et soulage les troubles gastro-intestinaux mineurs. Le thym est surtout utile, en tisane ou en inhalation, pour prévenir ou soulager les affections respiratoires, rhumes et bronchites. En lotion, l’infusion soigne les petites plaies (coupures, écorchures) et calme les irritations cutanées. En cosmétique, elle convient aux soins des peaux jeunes, à tendance acnéique. Utilisée en eau de rinçage, la décoction forte estomperait les premiers cheveux blancs.

Petite recette :

choisissez une bonne huile d’olive (de préférence bio). Lavez et séchez soigneusement une dizaine de branches de thym. Vous pouvez aussi y associer du romarin. Glissez dans la bouteille et laissez macérer 2 à 3 semaines. Cette huile aromatique parfumera agréablement toutes vos préparations culinaires.

Sylvie Hampikian, expert en pharmaco-toxicologie
© 2008 Terre vivante