Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Tous les Trucs et astuces

AIL DES OURS EN CURE DÉPURATIVE
Faisant suite à la cure de pissenlit, pour bien attaquer le changement de saison, faisons une cure d’ail des ours (Allium ursinum). Où trouver cette plante (appelée aussi ail des bois) ? Dans les bois humides, en des endroits très circonscrits. Nous la récoltons dans un sous-bois d’acacias et de châtaigniers, parmi les clochettes bleues et les primevères. C’est une plante pourvue d’un bulbe oblong, blanc laiteux, qui porte des feuilles allongées ressemblant à s’y méprendre à celles du muguet. Mais aucune erreur n’est possible grâce à la forte odeur d’ail que dégage l’ail des ours. De plus, le muguet n’est pas épanoui aussi tôt que l’ail des ours. Les fleurs blanches sont regroupées en ombelle et non réparties le long d’une tige comme celles du muguet. On ramasse les feuilles avant la floraison et on les utilise coupées en fines lamelles sur les crudités, dans le potage, dans le fromage blanc salé, ou tout simplement en les mangeant avec une sardine grillée (c’est délicieux). On peut aussi les cuire avec des épinards, des feuilles de bettes ou des orties. Les bulbes se consomment aussi. On les récolte à l’automne. L’ail des ours se nomme ainsi car les ours en consomment de grandes quantités quand ils sortent de leur hibernation. C’est un excellent dépuratif qui, de ce fait, a des répercussions bénéfiques sur la peau, les rhumatismes, la tension.
M.-T. P. – 49 Les-Ponts-de-Cé

< Retour aux Trucs et astuces

© 2008 Terre vivante