Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Nos abonnés racontent...

Fidélité, découvertes, valeurs… Nos lecteurs témoignent du lien qui les unit aux 4 Saisons du jardin bio.
Merci à eux !

« Comme je passe une bonne partie de mon temps entre le jardinage et les travaux de restauration de la maison, cette revue m'apporte informations, conseils et références. »

Pierre Kaluzny, Cher

« Nous avons "fidèlement" renouvelé notre abonnement à cette pépinière d'idées, de concepts d'un "vivre autrement" dont notre mode de vie urbano-rural (et parfois ruro-urbain), au fil de ces trente années, a essayé de s'inspirer... »

Jean-Marc Jugand, par mail

« L'idée de mettre en pratique (avec l'installation à Mens) ce qui était écrit dans la revue était excellente. D'un côté, vous pouviez constater la véracité (ou non) de certains articles écrits dans la revue et en faire les rectifications si nécessaire. »

Daniel Gambier, par mail

« J'ai appris le jardinage un sachet de semences bio dans une main, et la revue des 4 Saisons dans l'autre. »

Bruno Fusi, par mail

« Vingt huit ans de fidélité à une revue qui a joué un rôle non négligeable dans nos comportements de jardiniers mais aussi de citoyens. (...) L'avantage de cette "foi" dans le respect des équilibres naturels est qu'elle peut être vérifiée expérimentalement dès maintenant, sans attendre un hypothétique au-delà... Malgré quelques échecs, toujours instructifs, nous gardons donc cette "foi" dans ce qui n'est finalement que sagesse et observations réunies... »

Janie et Michel Ferland, Lot-et-Garonne

« Ma petite science du jardinage, je la dois aux 4 Saisons. Ce qui m'a le plus aidée, c'est d'apprendre à travailler la terre différemment, sans retournement, sans bousculer l'équilibre. »

Jeanne Huc, Tarn

« Notre bibliothèque supporte avec une anarchique vaillance ces quelques 720 saisons au fil desquelles nous avons muri ensemble et garde encore quelques improbables recoins susceptibles d'accueillir les nombreuses saisons à venir que nous nous souhaitons. »

Jean-Marc Jugand, par mail

« Bien qu'abonné depuis trente ans, je lis tout, de la première à la dernière ligne. Les conseils évoluent au fil du temps. Ma citerne d'eau de pluie, c'est par les 4 Saisons que j'ai trouvé le contact. Dans les adresses citées, je trouve une dimension militante, un esprit non marchand, une certaine forme de solidarité. »

Jean-Louis Poletti, Loire

« Avant, je faisais la chasse aux limaces avec les granulés bleus... J'ai adhéré dès le départ et j'ai évolué en même temps que le magazine, sans m'en rendre compte. Je me suis mise à utiliser le purin avec la revue et plus récemment je suis passée aux BRF, cela faisait vingt-cinq ans que j'avais un broyeur mais je ne l'utilisais pas de cette façon. »

Michelle Dovergne, Nord

« Positif : les temps changent et nous avions raison ! »

Daniel Gambier, par mail

« Je pense que votre contribution à l'épanouissement de la vie sur terre est tout à fait essentielle, puisqu'elle s'inscrit dans une démarche responsable et solidaire. »

Bruno Fusi, par mail

« Le coup de génie d'Aubert et de Mundt, c'est d'avoir mis en pratique des théories. On nous montre que c'est possible. La revue m'a permis de me décomplexer par rapport à l'utilisation de nouvelles techniques, comme celle du compost végétal. »

Bernard Sarra-Gallet, Saône-et-Loire

« Au début, on ne connaissait pas et on était preneurs de tout. Dans le milieu écolo, il y avait des doux rêveurs ou des sectaires, il n'était pas facile de trouver des réponses entre les deux. Avec des spécialistes comme Claude Aubert, les 4 Saisons ont apporté des arguments rationnels et un côté novateur. L'agriculture biologique a fait beaucoup de progrès grâce à cela... Grâce aux 4 Saisons, on est passés d'"ignare total" à... "ignare partiel" ! Mais on a surtout appris l'humilité au jardin. »

Guy Vendeville, Ain

« Maintenant, tout le monde se fait le chantre de l'écologie. Mais les 4 Saisons ont gardé quelque chose de spécifique : une vision globale, au-delà du jardinage. »

Jeanne Huc, Tarn

« J'ai un souvenir flou de quelques passionnés qui, comme moi, buvaient un expresso au bistro du coin, rue Saulnier (premiers bureaux de l'équipe des 4 Saisons à Paris, dans les années 80, ndlr). J'ai trouvé l'aventure assez motivante et j'ai grimpé les étages de l'immeuble au n°6 de la rue si je ne me trompe pas, afin de m'abonner... Depuis vous m'accompagnez sans aucune lassitude dans mes divers déménagements, de balcon en terrasse et, depuis trois ans, près de Montpellier, où j'ai un grand jardin de 3000 m2 et où les papillons tournent autour de nos palmiers ! »

Dominique Menase, Hérault

« Du premier numéro (mars-avril 1980) à aujourd'hui, numéro 180 nous répondons présents ! Abonnés de toujours, nous le sommes ! Dans notre jardin, en Puy-de-Dôme, les jeunes pousses de frêne, de chêne, de genévrier ou de buis poussent à tout va. Nous les recueillons et les élevons en pépinière pour les échanger avec nos voisins : c'est le partage du jardin ! »

Fernande et Pierre Clavel, Puy-de-Dôme

« Je suis fidèle à la revue depuis 30 ans et je l'ai beaucoup utilisée pour mon jardin : rotations, associations, engrais verts, mulch, grelinette... Conseiller municipal écolo et très engagé dans l'associatif, j'en parle volontiers autour de moi. »

Michel Allait, Meurthe-et-Moselle

« Je me suis abonné dès le premier numéro. A cette époque, citadin ayant fait construire à la campagne, je ne connaissais rien au jardinage. Grâce aux 4 Saisons, j'ai pu me lancer dans le potager, les arbres fruitiers et le compostage. J'ai même échangé des pieds de consoude avec Karin Mundt. Cela a duré 28 ans. L'âge venant, je suis revenu vivre en ville, mais je règne sur une trentaine de grandes jardinières sur une terrasse de 75 m² au 6e étage. »

Serge Hauduc, Seine-Maritime

« Heureusement qu'il y a des redondances, pour permettre aux jeunes générations de prendre le train en marche. Mais en même temps, les choses évoluent, il y a tout le temps des nouveautés. Et vous avez pris un virage sur l'habitat, les matériaux, qui est intéressant. »

Guy Vendeville, Ain

« C'est ma source presque inépuisable d'informations de tous ordres, mes références en matières de jardinage bio, ma petite encyclopédie de jardinage, en somme... Je pratique le jardinage depuis 40 ans et je dois avouer que les 4 Saisons m'ont rendu de grands services dans ce domaine et m'ont permis d'évoluer dans le bon sens. »

René Guiraud, Tarn

« Un copain m'a dit :"Abonne-toi, si c'est Claude Aubert, ça sera bien ! (...) Je suis ravi que vous existiez, on se sent moins seuls ! " »

Robert Becquart, Tarn-et-Garonne

« Le compostage, je ne connaissais pratiquement pas. J'ai également adopté les purins d'ortie et de consoude, le potimarron - grâce au n°1 ! -, la lactofermentation et l'importance des associations de plantes. En 30 ans, je n'ai connu aucune lassitude ou sentiment de déjà-vu, j'aime votre approche globale. »

Charly Dumont, Haute-Savoie

« Je profite de mon réabonnement pour vous donner mon avis sur les 4 Saisons du jardin bio. Pour moi qui suis jardinier à la ville de St-Martin-d'Hères, les 4 Saisons sont une source d'information importante, que ce soit en jardinage, en économie d'énergie, mais aussi en tant que militant, les articles sur les OGM ou le nucléaire, les énergies renouvelables etc...m'aident beaucoup. J'essaie autour de moi de faire évoluer les mentalités (arrêt du desherbage chimique, économie d'eau, paillage, mais aussi changer notre mode de consommation, arrêt du tout jetable...). »

Thierry Mathonnet, Isère

« C'est un très grand bravo que je vous adresse pour votre passionnant journal que j'attends avec impatience tous les deux mois ! C'est très pédagogique, très clair, intéressant et j'y apprend chaque fois quelque chose, aussi bien, aussi bien pour mon potager que pour notre environnement, la maison, notre verger...Merci à tous pour vos conseils et ce passionnant journal que je recommande chaudement autour de moi. »

Christiane Brinkert, Haut-Rhin

« Ce petit mot pour vous dire que nous apprécions toujours autant votre revue et ce depuis plusieurs années. Celle-ci évolue d'une manière qui va dans notre sens, c'est-à-dire que vous suivez l'actualité écologique, les nouveautés, les nouveaux besoins, normes...Ne changez donc rien, évoluez avec nous, c'est déjà beaucoup. Merci pour votre ardeur à tenir cette revue la plus attrayante possible. »

Yves et Béatrice Bobon-Rault, Ille-et-Vilaine

« Je tenais aussi à vous dire que je crois avoir été dans les premières abonnées, depuis 1981, je crois aussi avoir cheminé avec la belle aventure de Terre vivante. Merci pour votre vision du futur. Merci pour toutes les prises de conscience qui ont été miennes avec vos éclairages et conseils toujours avisés. En général, même si je reste dans l'anonymat, je vous rends visite au moins une fois par an ou plus, avec des personnes qui vous découvrent. Je reste fidèle à votre démarche. »

Marie-Joseph Chebardy, Savoie

« Je me réabonne avec plaisir aux 4 Saisons du jardin bio, et j'en profite pour vous remercier du courrier que vous m'avez expédié, en réponses à mes questions. Depuis des années, aucun éditeur n'a jamais répondu avec autant de gentillesse, d'humanité, de proximité bienveillante à un de mes courriers, sans parler des recherches adéquates que vous avez effectuées pour me conseiller. C'est commercialement exceptionnel, un ami sincère n'aurait pas fait mieux, j'en ai été profondément émue. Merci à tous et toutes. »

Christiane Angelby, Yonne

« Merci pour votre réponse. Je n'aurais jamais pensé que vous vous donniez ce mal. Je resterai fidèle à votre revue dont j'apprécie la philosophie. Le jardinage est ma première passion. »

Michèle Moreau

« Comme d'habitude j' attends mon prochain 4 Saisons du jardin bio avec impatience, il est vrai que l'on ne peut plus s'en passer, il fourmille de bonnes choses, d'infos, d'adresses en tous genres, de comment s'y prendre en jardinage et autres travaux... vraiment il est super ! Vous voulez savoir comment je les range ? et bien, non par numéros, mais par saison et je les “encastre” les uns après les autres lorsqu'ils arrivent, bien sûr après les avoir lus, voire relus !... Comme cela au printemps, par exemple, je sors toutes les revues concernant cette saison, et j'ai tout sous les yeux... »

Andréa Roussel, Saône-et-Loire

 

1er Prix des Trophées de la Communication

Notre sélection de livres

Cueillettes sauvages sans risques

Livre Cueillettes sauvages sans risques
Baies, plantes, champignons.
Sylvie Hampikian

Ces baies ressemblent à des airelles, vous en êtes sûr?

160 pages; (15 x 21 cm); 19,30 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante