Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

La démarche négaWatt

Spécialistes de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables, les membres de l’association négaWatt ont élaboré un scénario énergétique audacieux qui inverse la tendance actuelle du toujours plus, en pariant sur la sobriété, l'efficacité et les énergies renouvelables.
Partager cet article :
|

Les modèles énergétiques aujourd'hui dominants restent fondés sur un dogme qui semble intangible : produire toujours plus pour consommer toujours plus. Pourtant, chacun le sent bien, cette voie est sans issue. Crise climatique, risques environnementaux et industriels majeurs, épuisement des réserves du sous-sol, exacerbation des tensions et des conflits internationaux, réfugiés climatiques... : voilà l'avenir que nous préparons à nos enfants. 

Sobriété, efficacité, renouvelables

Les négaWatts caractérisent l'énergie non-consommée grâce à un usage plus sobre et plus efficace de l'énergie. Cette approche donne la priorité à la réduction à la source de nos besoins d'énergie, sans réduire notre qualité de vie. Les "gisements" de négaWatts  sont considérables : ils représentent à eux seuls plus de la moitié de la consommation actuelle, en ne misant que sur des solutions aujourd'hui fiables et éprouvées. 

La sobriété n'est ni l'austérité ni le rationnement : elle répond à l'impératif de fonder de notre avenir sur des besoins énergétiques moins boulimiques, mieux maîtrisés, plus équitables. Elle s'appuie sur la responsabilisation de tous les acteurs, du décideur au citoyen, à tous les niveaux de l'organisation de la société comme dans nos comportement individuels..

L'efficacité énergétique consiste à réduire le plus possible les pertes par rapport à la ressource utilisée. Le potentiel d'amélioration de nos bâtiments, de nos moyens de transport et des appareils que nous utilisons est en effet considérable : il est possible de réduire d'un facteur 2 à 5 nos consommations d'énergie et de matières premières, à l'aide de techniques déjà largement éprouvées.

Bien réparties, décentralisées, ayant un faible impact sur notre environnement, les énergies renouvelables (solaire, hydraulique, éolien, biomasse) sont les seules qui permettent d'équilibrer durablement nos besoins en énergie avec les ressources de notre planète.

Le scénario négaWatt 2000 - 2050

Les spécialistes de l'association ont élaboré un scénario pour 2050 afin de s'opposer au scénario "tendanciel" - qui prolonge simplement les tendances observées ces trente dernières années - des inconditionnels de la croissance qui gouvernent notre économie. Le schéma ci-dessous compare l'évolution des ressources en énergie primaire entre les deux scénarios.
©D. Klecka©D. Klecka
© D. Klecka© D. Klecka

Toutes les valeurs sont exprimées en téraWatt-heure (TWh), c'est-à-dire en milliards de kWh. Le scénario négaWatt valorise au maximum les technologies efficaces et renouvelables aujourd'hui existantes, sans miser sur d'aléatoires ruptures technologiques. Il montre bien l'impact considérable d'une politique très volontariste de sobriété et surtout d'efficacité énergétique.

Des mesures volontaristes

Sobriété : la réduction de la demande s'obtient par toutes sortes d'incitations, de conseils de proximité, par la fixation de seuils minimaux de performance énergétique sur tous les appareils électriques, la mise à niveau de tous les équipements les plus énergivores, le remplacement du chauffage et des chauffe-eau électriques par d'autres sources de chaleur.

Mobilité : il s'agit de réduire les besoins de mobilité (télétravail, urbanisme...) d'utiliser de manière plus rationnelle des moyens de transports plus sobres et plus efficaces (co-voiturage, transports collectifs, rail, voie d'eau...) et d'améliorer le rendement des moteurs.

Chaleur : d'énormes économies peuvent être réalisées grâce à une réhabilitation des bâtiments résidentiels et tertiaires, par l'amélioration des équipements, la multiplication des réseaux de chaleur et le recours au solaire thermique.

Production d'électricité : le scénario négaWatt prévoit un recours très volontariste à une combinaison des différentes énergies renouvelables, éolien, solaire photovoltaïque, biomasse, géothermie en roches profondes, micro-hydraulique. Il prévoit la fermeture progressive des centrales nucléaires et celle, plus rapide, des centrales thermiques au fioul et au charbon. Des centrales à gaz à cycle combiné et en cogénération  permettront de faire la soudure avant la montée en puissance des énergies renouvelables.

Agir dès aujourd'hui

Ce scénario permet de réduire notre consommation d'énergie en 2050 d'un facteur 3 par rapport au scénario tendanciel et de 54 % par rapport à  son niveau actuel. Il nous met en phase avec les objectifs mondiaux de lutte contre les changements climatiques en limitant nos émissions à 2 tonnes d'équivalent CO2 par personne au lieu de 6,7 actuellement. Il offre en outre des possibilités de développement - et d'emploi - dans de nombreux secteurs. Bien que son application soit politiquement difficile et bouscule de nombreux intérêts sectoriels, ce changement de modèle énergétique est aussi urgent qu'indispensable.

Antoine Bosse-Platière (à partir des documents de l'association négaWatt)

Association négaWatt, Ecosite, BP 147, 34140 Mèze - www.negawatt.org

Notre sélection de livres

L'isolation thermique écologique

Livre L'isolation thermique écologique
Conception, matériaux, mise en oeuvre - Neuf et réhabilitation.
Samuel Courgey Jean-Pierre Oliva

Un livre "référence" pour particulier et professionnel

256 pages; (20 x 26 cm); 35,50 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante