Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Calendrier des travaux du jardin

Partager cet article :
|

Voir aussi la carte climatique : vous pouvez moduler la date de vos travaux en fonction de la zone climatique où vous habitez.
Vous pouvez également télécharger le calendrier lunaire, pour voir les meilleurs jours racine, fleur ou fruit !

Au potager

  • Plantez en pleine terre ou sous abri : chou de printemps, laitue d’hiver, oignon blanc.
  • Faites blanchir les premières chicorées.
  • Quand vous récoltez les carottes, laissez-les ressuyer sur le sol durant 24 heures. Stockez-les ensuite dans du sable, un silo (par exemple un vieux tambour de machine à laver, enterré dans un coin du jardin) ou en cave, au frais et dans l’obscurité. Éliminez systématiquement toute carotte véreuse et surveillez régulièrement l’état sanitaire de votre récolte. Elles peuvent aussi rester en place, protégées des fortes gelées par un épais paillis de fougères ou de paille.
  • Si certains légumes, comme les courges, les pommes de terre ou les oignons, passent l’hiver bien au sec dans la maison ou dans le cellier, d’autres restent installés au potager. C’est le cas par exemple des poireaux, “mis en jauge” : creusez une tranchée profonde, rassemblez-y les poireaux, couvrez de terre, puis de feuilles mortes.
  • Pour hâter le mûrissement des dernières tomates, pincez l’extrémité principale et effeuillez la base des pieds jusqu’aux derniers bouquets. Lorsque la température descend en dessous de 15° C dans la journée, arrachez les pieds et suspendez-les à l’envers à l’atelier ou au grenier.
  • Avec un couteau bien tranchant, sectionnez le pédoncule des courges devenu ligneux. Nettoyez délicatement les parties en contact avec la terre. Déposez-les dans une pièce aérée et tempérée (entre 15 et 20° C), par exemple au-dessus des placards. Attention aux chocs qui favorisent la pourriture.

Au jardin d’ornement

  • Semez des graminées : avoine, seigle, orge, qui se marient bien avec les rosiers et certaines vivaces.
  • Repiquez les bisannuelles qui fleuriront au printemps prochain : myosotis, pâquerettes, pensées, silènes…
  • Nettoyez les débris végétaux (feuilles, tiges sèches) tombés dans l’eau des bassins, au fur et à mesure, pour éviter qu’ils n’y pourrissent.
  • Dans plusieurs endroits bien ensoleillés, disposez un peu de paille ou d’herbes sèches – les brins disposés horizontalement – et un fagot de tiges creuses (ronce, sureau, forsythia, tiges de fenouil…). Coccinelles, syrphes, chrysopes, abeilles et guêpes solitaires apprécient ces abris pour l’hiver. Protégez-les de la pluie avec quelques tuiles (la couleur rouge attire les chrysopes) ou un morceau de bâche.

Au verger

  • Récoltez les noix lorsque la coque verte brunit et s’ouvre d’elle-même, et faites-les sécher en couche mince pendant deux semaines avant de les stocker.
  • C’est le moment de traiter les groseilliers, cassis, framboisiers… Une dernière intervention avant l’hiver pour prévenir le développement de certaines maladies comme la pourriture grise sur framboisier ou la rouille sur cassis. Préparez une décoction de prêle, que vous pulvériserez sur les plantes, diluée à 10 %. Vous pouvez aussi utiliser de la bouillie bordelaise (15 g/litre). L’ajout d’un mouillant, comme le terpène de pin par exemple, augmente l’efficacité de ces traitements.
-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

L'agenda du jardinier bio 2015

Livre L'agenda du jardinier bio 2015
et son calendrier lunaire
Pascal Aspe Guylaine Goulfier Joël Valentin

Un calendrier lunaire, des conseils de saison, 12 mois de fleurs pour les pollinisateurs et quelques graines de poésie ! Avec toute la place nécessaire pour vos notes et rendez-vous.

160 pages; (15 x 21 cm); 12,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante