Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Les rouilles

©A.Bosse-Platière
legende ©A.Bosse-Platière
Premiers signes de rouille ? Pour éviter la propagation de la maladie, le ramassage et le brûlage des feuilles, ou encore le recours à la bouillie bordelaise sont les meilleures solutions.
Partager cet article :
|

Symptômes

Avec tous les soins qu'on leur prodigue, on se plaît à croire nos chères plantes dotées d'une santé de fer, invulnérables, voire inoxydables... Et voilà que leurs feuilles se couvrent de rouille !
Il s'agit en fait de champignons, que l'on retrouve aussi bien sur les poireaux, l'ail, les haricots, le prunier, le rosier, le géranium, la rose trémière, le fuchsia et d'autres ornementales. La face supérieure des feuilles se couvre de petites taches jaunes ou brunes auxquelles correspondent, sur la face inférieure, des pustules orange vif ou brun foncé portant les spores. Les feuilles très atteintes jaunissent et sèchent, tandis que les spores propagent la maladie.

Carte d'identité

Membres de la grande famille des Basidiomycètes, ces champignons sont souvent spécifiques à chaque espèce : Puccinia allii ou porri sur l'ail ou le poireau, Phragmidium mucronatum sur le rosier, etc.

Mode de vie

Les rouilles hivernent sous forme de spores ou de mycélium sur des feuilles mortes, parfois sur d'autres parties de la plante, plus rarement sur des plantes sauvages qui en sont les hôtes secondaires. Les premières spores libérées au printemps, par temps humide, pénètrent dans l'épiderme des feuilles et fructifient à leur tour, en provoquant des contaminations secondaires au cours de l'été. Le cycle se termine par l'émission de nouvelles spores capables de résister au froid de l'hiver.

Antoine Bosse-Platière, rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Moyens de lutte

  • Choisissez de préférence des variétés résistantes à la rouille, quand elles existent.
  • Évitez tout arrosage par aspersion (arrosez seulement au pied, de préférence le matin).
  • Le principal moyen de lutte reste le ramassage de toutes les feuilles atteintes, qui doivent être brûlées.
  • Les traitements à base de plantes, comme la décoction de prêle, permettent de renforcer les tissus végétaux.
  • Vous pouvez également utiliser un produit à base de cuivre (bouillie bordelaise, oxychlorure...) dès l'apparition des premières taches. À renouveler une ou deux fois si nécessaire.
  • Enfin, ne repiquez pas une plante sensible au même endroit et choisissez un emplacement bien aéré.
En savoir plus

En savoir plus - livres de Terre Vivante

Livre Pucerons, mildiou, limaces... Pucerons, mildiou, limaces...
Jean-Paul Thorez

Indispensable pour lutter efficacement contre ravageurs et maladies
Feuilleter le catalogue

Notre sélection de livres

Pucerons, mildiou, limaces...

Livre Pucerons, mildiou, limaces...
prévenir, identifier, soigner bio
Jean-Paul Thorez

Indispensable pour lutter efficacement contre ravageurs et maladies

350 pages; (15 x 21 cm); 27,40 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

-- PUBLICITE --
Notre éthique
© 2008 Terre vivante